LdC (M) – J6

Un malheureux point pour Montpellier

Face à Kristianstad, Montpellier devait l’emporter pour enfin lancer son parcours en Ligue des champions. Peine perdue, le tenant du titre s’est fait reprendre sur la fin et a concédé le nul en Suède (29-29).

Six matchs, et toujours pas de victoire pour le champion d’Europe en titre. Montpellier jouait pourtant gros ce samedi à Kristianstad, autre équipe larguée de la poule A avec cinq défaites en cinq matchs. Les Suédois prennent le match par le bon bout, mènent au score sur les premières minutes, avant que Montpellier, en supériorité numérique, ne prenne enfin l’avantage par Melvyn Richardson qui force le passage dans l’axe de la défense pour marquer (7-8, 18′). L’arrière droit évoluant demi-centre enchaîne les pions en compagnie de Kyllian Villeminot et de Vid Kavticnik pour creuser l’écart (7-12, 24′). Les Montpelliérains sont alors bien dans le match, et leur adversaire déjoue avec beaucoup de pertes de balle. A la pause, l’avantage des Héraultais est logique (12-17, 30′).

Des manques en défense

Cependant, en deuxième période, les locaux reprennent progressivement confiance. Anton Halén (6 buts) continue de faire respirer son équipe en réussissant ses jets de sept mètres, et l’écart se réduit petit à petit. L’IFK revient même à deux longueurs sur une réalisation de son capitaine islandais Olafur Gudmundsson (19-21, 43′). On commence à craindre pour Montpellier, beaucoup moins efficace en défense qu’en première période, avec peu d’arrêts de gardien. En attaque, Melvyn Richardson continue sa belle partie (7 buts, meilleur buteur du match), mais Leo Larsson, qui a succédé à la mi-temps à l’ancien sélestadien Richard Kappelin dans les cages suédoises, enchaîne les arrêts. L’avantage montpelliérain, si certain avant la pause, ne tient désormais plus qu’à un fil. En entrant dans le money-time, Fredric Pettersson est exclu deux minutes. Dans la foulée, Marc Cañellas, très intéressant dans le jeu et plutôt déroutant pour la défense du MHB, ramène son équipe à un but (26-27, 55′). Puis Olafur Gudmundsson égalise (27-27, 56′). Les Tigres manquent même une occasion de passer devant, quand Alfred Ehn manque le cadre de loin alors que le but était vide.

Dans la dernière minute, le score reste de parité. Richardson, encore lui, redonne l’avantage à Montpellier à 40 secondes de la fin, mais Moen Nilsen lui répond quelques secondes plus tard (29-29, 60′). Montpellier a encore quinze secondes pour l’emporter, mais la faute est prise trop tard. Patrice Canayer pose un temps-mort à une seconde du terme, croyant avoir une dernière opportunité, mais les arbitres ne laissent qu’un jet franc à 9 mètres. Richardson ne crée pas l’exploit, et Montpellier doit concéder le nul (29-29) alors que les cartes étaient entre ses mains. Un coup dur qui laisse le MHB dernier ex-æquo avec son adversaire du soir, à trois points de la sixième place qualificative occupée par le Meshkov Brest. Montpellier va devoir très vite tourner la page de cette désillusion, car l’échéance suivante arrive dès mercredi, à Mannheim, contre les Rhein-Neckar Löwen.

IFK Kristianstad – Montpellier HB : 29-29 (12-17).
Arbitres : MM. Nikolic et Stojkovic (SRB).
Kristianstad : Kappelin, Larsson – Hansson, Nyfjäll 1/1, Arnarsson 4/5, Henningsson 2/3, Moen Nilsen 4/8, Cañellas 5/7, Gudmundsson (cap) 4/8, Freiman, Persson, Ehn 3/5, Einarsson 0/2, Jurmala, Chrintz, Halén 6/8 (dont 3/3 pen.). Entraîneur : Ola Lindgren.
Montpellier : Gérard, Portner – Villeminot 4/5, Caussé, Truchanovicius 1/7, Grébille 2/2, Guigou (cap) 1/2, Pettersson 1/2, Richardson 7/12, Kavticnik 6/9 (dont 4/4 pen.), Bonnefond, Porte 5/6, Bingo, Afgour, Soussi 2/4, Mamdouh. Entraîneur : Patrice Canayer.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos EHFCL

54 CommentairesPoster un commentaire

  1. Tino - le 3 novembre 2018 à 21h33

    G zappé match vraiment nul.il y avait rien en face

  2. T_09109 - le 3 novembre 2018 à 21h39

    Rien en face mais Mhb mouline encore… :/

  3. BenoitM - le 3 novembre 2018 à 21h45

    Match nul équivalent à une defaite car les suédois ne prendront aucun autre point… Cette équipe est vraiment fébrile, on a le match en main puis tout s’écroule.
    Et puis que dire du dernier temps mort de canayer? On a la balle de match et il attend le buzzer pour le poser donc à l’arrivée il n’aura servi à rien.
    Le départ d’Éric Mathé fait presque autant de mal que celui de fabregas

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).