LdC (M) – J7

Paris secoué, Paris menacé mais Paris gagnant

Le Paris Saint-Germain a conservé son invincibilité en Champions League en dominant les Hongrois du Pick Szeged cet après-midi (33-31). Sans Nikola Karabatic, blessé, mais avec un Sander Sagosen stratosphérique et un moral à tout épreuve.

Entre deux équipes invaincues depuis le début de la saison en Champions League, le combat allait forcément être féroce. Et il l’a été, jusqu’au bout. Soixante minutes de combat acharné, d’exploits de gardiens et de cabrioles ont certainement fait plaisir au public de Coubertin, venu en masse supporter le PSG. Ses fans ont vu Paris bousculé, à l’image de ces cinq premières minutes où Szeged a rapidement pris le large, pour mener de quatre buts (1-5). Avant que Sander Sagosen, par ses courses sans ballon, ne trouvent la faille face à la défense hongroise montée sur ressorts. Si, depuis le début de la saison, le Norvégien avait dans les mains les clés du jeu parisien, il a, ce soir, pris ses responsabilités. Sans Nikola Karabatic, il a montré la voie aux siens tout au long de la rencontre. “Les responsabilités, j’aime ça. Je veux toujours jouer soixante minutes. C’est sûr que Niko va nous manquer, mais on a montré ce soir que nous avions des atouts pour bien jouer quand il n’était pas là” souriait l’assassin au visage d’ange.

Moins de rotations, pas moins d’efficacité

Sa prestation a même réussi à éclipser le jour sans vécu par Nédim Rémili, qui n’a jamais vraiment trouvé son rythme mais dont le but, dans la dernière minute, a quand même offert la victoire aux siens. En tête de cinq buts à cinq minutes du terme (32-27), les Parisiens avaient relevé la tête un peu tôt et tremblé quand Szeged était revenu à une longueur avec encore une minute à jouer. “A ce moment là, on pensait plus à la victoire qu’au goal-average particulier. Il y avait de la fatigue, on a joué avec peu de joueurs, mais on a réussi à rester lucide pour l’emporter. En étant dans ce registre, dans la combativité, on va remporter beaucoup de matchs. Il va peut-être falloir, à l’avenir, apprendre à tuer les matchs” disait de son côté Luka Karabatic. Moins de rotations, certes, mais sans forcément perdre en qualité, malgré la fatigue. La preuve, quand il a fallu accélérer dans le dernier quart d’heure, ce sont bien les Parisiens qui ont répondu présent. Le monstre hongrois Richard Bodo, intenable pendant trente minutes avec ses sept buts, calait lui dans le sprint final. Comme une illustration des détails sur lesquels la partie s’est jouée. Paris a certainement, ce soir, donné sa prestation la plus aboutie de la saison. Et il fallait au moins ça alors qu’il faudra affronter Flensburg à deux reprises avant d’aller à Szeged dans trois semaines. Pour une revanche qu’on prédit déjà bouillante.

Les statistiques :

PARIS SAINT-GERMAIN HB – MOL-PICK SZEGED 33:31 (15:14)
Arbitres : Lars Geipel, Marcus Helbig (ALL)

Paris : Corrales (12 arrêts / 42 tirs dont 0/2 pén), Omeyer (O arrêt / 1 tir dont 0/1 pén); Gensheimer (9/10 dont 3/3 pén), Stepancic (2/2), Keita, Sagosen (8/14), Kounkoud (2/3), H. Toft Hansen (2/2), Rémili (3/7), Abalo (1/1), Dourte, L. Karabatic (0/2), Morros, Hansen (5/10), Ekdahl du Rietz (1/1), Nahi

Szeged : Sego, Alilovic (0 arrêt / 8 tirs); Maqueda (3/5), Källman (2/3), Bodo (7/11), Sigurmansson (3/3 dont 3/3 pén), Canellas (1/3), Henigman, Balogh (4/4), Blazevic, Gaber, Sostaric (4/4), Banhidi (3/3), Kasparek (0/1), Bombac (2/5), Zhitnikov (2/3)

Kevin Domas

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

25 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 4 novembre 2018 à 21h49

    Sagosen, c'est le leader !
    Les Parisiens ont bien géré sans être paniqué. Ils sont patient. Une nouvelle qualité chez les Parisiens.
    le coach a fait grandir PSG.

    Szeged n'a pas laché, il a crané sa chance.

  2. Styx - le 4 novembre 2018 à 22h41

    Tu t avances vite en disant qu il a fait grandir le Psg, il faut pas oublier une chose ce sont les résultats qui vont compter. J ai jamais vu sous l air Noka un Psg paniqué. Si ils gagnent la Ldc tu pourras dire il a fait grandir le Psg. Si il gagne pas tu diras quoi ? Ils ont grandit mais ils n ont pas de meilleurs résultats que son prédécesseur, tu penses à un moment que ça intéresse les Qataris

  3. Aytec - le 4 novembre 2018 à 22h52

    Tout a fait d accord styx!!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).