Ldc (M)

Montpellier n’y arrive toujours pas

Face à une solide équipe allemande de Rhein-Neckar, le MHB s’incline assez lourdement sur le score de  37-27 pour le compte de la 7ème journée de Ligue des Champions et voit l’écart se creuser avec les premières places.

Ce déplacement en Allemagne signifiait la fin de la phase aller pour Montpellier. Le bilan est mauvais jusque-là avec seulement 1 point pris en 6 journées. Et ce n’est pas le match nul décroché à Kristianstad sur le score de 29-29 qui vient arranger les choses puisque les visiteurs ont eu jusqu’à 6 buts d’avance. En face, tout va pour le mieux à Rhein Neckar qui reste sur une victoire 29-28 chez les Hongrois de Veszprem.

Le début de match confirme les problèmes montpelliérains dans cette compétition. Un jeu approximatif et des pertes des balles porte le score à 3-0 après seulement 3 minutes . Sur l’ensemble du match, plus d’une dizaine de pertes de balles a été comptabilisé chez les Montpelliérains , beaucoup trop dans ce genre de matchs. Les locaux ont profité de chacune d’elles pour contre-attaquer et scorer face à un Vincent Gérard impuissant malgré ses 11 arrêts. Bien qu’ils aient commis trop de déchets pour espérer mieux, les Héraultais ont connu aussi de belles séquences et voient l’écart se réduire (6-3, 11′). L’espoir est d’assez courte durée, les allemands reprennent le dessus et les français butent sur le gardien. Les deux gardiens suédois de Rhein-Neckar ont eu un rôle déterminant. A eux deux, ils ont totalisé 17 arrêts durant le match soit un taux de réussite à 40% : 10 pour Appelgren avec un taux de réussite de 43% et 7 pour Palicka avec 37 % d’arrêts + 1 but à son actif. Le score gonfle donc en faveur des locaux (11-6, 21′). En fin de première, Montpellier revient petit à petit au score. La dernière action est symptomatique de cette première période, le MHB a l’occasion de revenir à -1 juste avant la pause mais une perte de balle vient contrarier leur avancée. Sur le contre, le portier Vincent Gérard loupe sa sortie et Sigurdsson n’a plus qu’à tirer dans le but vide pour porter le score à + 3 avant le gong. (16-13, MT)

Rhein-Neckar Lowen déroule

Porté par Sigurdsson auteur d’un 11/14 et Kohlbacher à 9/10, le RNL n’a pas laissé planer l’ombre d’un doute avec un score de 21-14 en deuxième période. Seul Melvyn Richardson a pu rivaliser avec un 10/13 au shoot mais dans l’ensemble cela reste insuffisant face à ce genre d’équipes. Pour revenir au shoot, l’efficacité est de 81% pour les locaux contre 58% pour les visiteurs en deuxième période.  Au retour des vestiaires, les Jaunes prennent le dessus pour accroître cet écart, qui pousse le coach montpelliérain Patrice Canayer à prendre son deuxième temps-mort (24-17, 39′). En attaque, comme en défense Rhein-Neckar a pris le dessus, tout semble réglé comme sur du papier à musique. Les combinaisons s’enchaînement et les Bleus du MHB ont du mal à suivre le rythme ( 31-24, 50′). On rentre dans les dix dernières minutes de ce match, le money-time. La 5ème victoire en 7 matchs ne semble plus échapper aux Allemands. Montpellier aura montré de la volonté, de l’envie mais n’a rien pu faire face à cette équipe, plus forte sur le papier et sur le terrain. Le MHB s’incline finalement sur le score de 37-27, la valise est lourde et les joueurs devront repartir de l’avant avec un déplacement Ivry, samedi et les retrouvailles contre cette même équipe allemande, pour la 8ème journée de LDC, mercredi prochain. Les champions d’Europe sont attendus au tournant !

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

50 CommentairesPoster un commentaire

  1. Keavenz - le 8 novembre 2018 à 10h36

    Le projet de jeu de l’adjoint de Montpellier manque… par contre comme par hasard Chambéry est premier … purée quel hasard… moi qui pensait que canayer était parfait

    • Philippemhb - le 11 novembre 2018 à 20h00

      Quelle analyse légère et hâtive..

  2. No - le 8 novembre 2018 à 10h39

    Cette saison je souffre à chaque match du MHB en coupe d Europe ils ont clairement du mal à croire qu ils ne se remettent pas du titre de la saison passée !
    Certes les blessures mais toutes les formations sont soumises à ça…Je ne peux pas croire au un Mathe était aussi décisif de son banc d adjoint!
    Le jeu défensif est très moyen ,la base arrière est moins fluide , seul Ridcharson et à un degré moindre Porte sont constants, les ailes sont tres moyennes quant au poste de pivot c est tres en dessous du niveau réclame en coupe d Europe …ils risquent de faire une saison blanche sur tous les tableaux…
    Toutefois pas si grave car la deuxième étoile restera gravée à jamais !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).