LFH – J16

Brest peut se tourner vers la Coupe d’Europe en toute tranquillité

Sur le parquet de Brest, Besançon a tenté de résister mais a craqué en deuxième période. Les Brestoises l’ont logiquement emporté (25-18). 

Malgré une première période accrochée, Besançon n’a pas tenu la longueur face à Brest. C’est vrai qu’à la pause, on se demandait comment Brest ne pouvait pas être plus largement devant. En face de la formation de Laurent Bezeau, les Bisontines ont perdu beaucoup de ballons, d’ès l’entame de la rencontre (5 en 7 minutes, 18 au total). Des occasions offertes aux Bretones qui n’en demandaient pas tant. Marie Prouvensier pouvait ainsi claquer sa roucoulette pour donner quatre buts d’avance aux siennes alors que Raphaëlle Tervel venait de poser son carton vert (5-2, 9′). Derrière, c’est Marta Mangué, utilisée à droite, qui venait accentuer l’écart (6-2, 11′). Pas au mieux, l’ESBF pouvait compter sur Amanda Kolczynski pour sonner la révolte. A elle seule, elle inscrivait trois buts qui mettaient les Doubistes à une longueur des Bretonnes (6-5, 13′).  Les arrêts de Catherine Gabriel aidant ( 8 en première période), Besançon était toujours dans la course et pouvait espérer faire vaciller son adversaire. Pourtant sa base arrière n’était pas aux mieux et les solutions étaient difficilement trouvées (12-11, MT). 

Même à 7, ça ne passait pas!

Brest a fait son trou au retour de vestiaire. Une défense solide et agressive lui permettait de récupérer des bons ballons et de les convertir derrière. L’addition se faisait très vite lourde pour Besançon, que l’on voyait mal en mesure de revenir dans le match. Les pertes de balle s’enchaînaient et Brest déroulait (17-12, 39′). L’effort avait été fait en première période mais pas possible en deuxième. En attaque placée, la base arrière bretonne était efficace et remplissait largement sa part du contrat à l’image d’Allison Pineau (7/8 au tir). Quand elles ne pouvait pas déclencher de loin, les arrières pouvaient servir Sladjana Pop-Lazic qui s’est avérée être un poison (4/5 au tir). Pourtant, Raphaëlle Tervel tentait de la perturber mettant en place une défense 1-5 dans le dernier quart d’heure n’y faisait rien. Les deux tentatives de jeu à 7 n’ont pas non plus donné une grande satisfaction à la coach bistontine, le BBH s’adaptait assez bien à ces situations. Brest l’a donc largement emporté (25-18, FM) et peut tranquillement se tourner vers son match de Coupe d’Europe ce week-end face à Kuban qui viendra en France. Match qui sera décisif pour la qualification en quart de finale.

Maxime Cohen

 

 

 

Pub Espace Pronos LFH

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. lamirabel29 - le 8 février 2018 à 12h03

    Pas plein( 2992 places vendues), horaire trop tôt, imposé par BeIn, repoussé à 15min par les intempéries…
    Match plaisant tout de même, ambiance soft…. pas de suspense.

    • Averell - le 9 février 2018 à 13h16

      3000 personnes pour un match de championnat feminin, c'est quand meme tres bien, non?
      D'habitude c'est quoi l'affluence?

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).