Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Proligue - J25

Billère et Besançon relégués en N1

, par Mocanu

L'avant-dernière journée de Proligue a rendu son verdict en bas de tableau: Besançon et Billère évolueront en Nationale 1 la saison prochaine.

Rarement le duel pour le maintien en deuxième division aura été aussi indécis à ce stade de la saison. Avant le coup d'envoi de cette 25ème journée de championnat, huit équipes étaient encore mathématiquement concernées par la lutte pour leur survie en Proligue. Signe d'un championnat de plus en plus homogène dont le niveau s'accroît saison après saison, ce duel à distance pour le maintien a finalement rendu son verdict vendredi soir. Battu par Chartres (23-26), Besançon n'a pas pu quitter une place de lanterne rouge qu'il occupe depuis très longtemps, signe d'une saison mal embarquée dès le départ avec un premier succès lors de la 5ème journée seulement. L'arrivée d'Alain Portes sur le banc à l'intersaison avait pourtant réveillé les ambitions du GBDH, mais la réalité sportive l'a vite rattrapé. Avant-dernier à la trêve, le club doubiste faisait déjà preuve d'une certaine fatalité à ce moment-là. "Dans l’esprit des gens, Besançon est la petite équipe qui doit descendre en fin de saison" avait ainsi lâché l'ancien sélectionneur de l'équipe de France féminine. Avec quatre succès lors de la phase retour, Besançon s'est donné les moyens d'y croire jusqu'au bout mais il partait de trop loin. Après huit saisons de suite en deuxième division, Besançon va devoir rebâtir son équipe de fond en comble pour se reconstruire en Nationale 1.

La chute est également brutale pour Billère qui a été dominé de la tête et des épaules par Limoges à domicile (17-28). Les bilérois, qui étaient menés 2-12 après 24 minutes de jeu, ont étalé leur limites actuelles. Avant-derniers du championnat, ils sont eux aussi condamnés à rejoindre la Nationale 1 la saison prochaine. Le choc est rude pour un club qui n'avait quitté la D2 qu'à une seule reprise depuis son titre de champion de N1 en 1999 pour évoluer au plus haut niveau (2012-2013). Equipe historique du championnat, le BHB n'avait jamais été classé en-dessous de la huitième place lors des quatre dernières saisons. L'arrivée du basque Aitor Etxaburu sur le banc en 2015 n'avait pas révolutionné l'équipe longtemps dirigée par Arnaud Villedieu. Les départs des "historiques" Pascal Allias et Pierrick Verdier l'été dernier, conjugués à celui de Guillaume Crépain à Istres, n'ont pas véritablement été compensés. Moins bonne attaque de Proligue au nombre de buts marqués (25,04 en moyenne par match), le BHB n'a remporté que trois succès lors de la phase retour. "Si Billère descend en N1, l'objectif sera de remonter immédiatement" assurait cette semaine le président Laffitte dans les colonnes de La République des Pyrénées. Mais avant cela, le club et ses supporters devront digérer cette relégation pour pouvoir ensuite repartir de l'avant.

Olivier Poignard

Prochain match TV

Limoges Hand 87

20:00

Sam. 2 Mar.

Saint Raphaël Var HB

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
cochonne
cochonne
5 années il y a

je pensais que Besançon aurait dû mal mais alors Billeres….
Comme quoi, l'équilibre d'une équipe tient quelquefois a un joueur
Peut être qu'ils ont cherche un joker mais n'ont pas trouvé la perle rare
Les demi centres de talent opérationnels de suite ne courent pas les rue ( a part Cutura).
si financierement ils n'y laissent pas trop de plumes ils reviendrons vite en Proligue

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x