Starligue – J19

Dunkerque a tenu son rang

Au Stade des Flandres, Dunkerque n’a pas tremblé pour s’imposer sur le score de 28-22 face à Saran. Au classement, l’USDK reste au 7ème rang tandis que ça se complique pour les Saranais, toujours derniers.

Le début de match est en faveur des Dunkerquois. Plus efficaces au shoot et profitant des maladresses adverses, les locaux prennent vite le match à leur compte (4-1, 8’). Ils peuvent aussi compter sur leur portier William Annotel, auteur de 6 arrêts en 1ère période dont 2 jets de 7 mètres. Cependant, les Loirétains n’abdiquent pas. Poussés par leur public, les visiteurs reviennent dans la partie grâce à un nouveau but d’Eymann (8-7, 15’).  Ensuite, se déroule une longue période de disette entre les deux équipes où aucun but n’est inscrit pendant près de six minutes. Après cette triste période, Dunkerque termine le mieux et en profite pour accroître le score avant la pause grâce à un but de Jeffrey M’tima (13-9, MT).

Les Nordistes accroissent leur avance

Le début de deuxième période est de nouveau à l’avantage des Dunkerquois. Avec une défense plus compacte et une attaque plus incisive, le score s’alourdit assez nettement (18-11, 40’). Les débats s’équilibrent quelque peu entre les deux équipes mais le score reste en faveur des Nordistes. Ils peuvent compter sur leur trio de choc depuis le début de saison : Butto , Langaro, Pelayo, encore décisifs ce soir avec respectivement  7, 6 et 5 buts inscrits soit 18 des 28 buts inscrits par Dunkerque ce soir. Ils  font le boulot en fin de match et s’imposent finalement sur le score de 28-22 grâce à un dernier but de Langaro. Malgré un match correct, Saran ne pouvait pas espérer beaucoup mieux notamment dû à un nombre trop important de pertes de balles : 13 contre 6 pour Dunkerque.

De Dunkerque, Alexandre Riotte.

les stats

US Dunkerque Handball – USM Saran 28-22 (13-9)
Arbitres : Mr Dentz Thierry et Reibel Denis

Dunkerque : Grams (4 arrêts / 17 tirs dont 1/4 pén), Annotel (6 arrêts / 15 tirs dont 2/4 pén). Rahim, Billant (4/7), Nagy (1/5), Soudry (1/2), Pozzer (3/3), Pelayo (5/7), Joli, Nieto, Davyes, Langaro (6/8), Lippens, Butto (7/9 dont 0/2 pén), M’Tima (1/3)

Saran : Poirier (1 arrêt / 7 tirs dont 0/0 pén), Kocic (8 arrêts / 29 tirs dont 0/ pén). Guillaume (3/4 dont 0/1 pén), Drouhin (2/4 dont 2/4 pén), Diaw, Muyembo Nsoh (1/1), Perrin, Gheysen (1/1), Rodriguez (0/2), Acquevillo (5/8), Kolle (2/4), Taufond (3/3 dont 3/3 pén), Ramond, Eymann (2/7), Jallamion (3/3), Bordier (1/1)

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 29 mars 2018 à 11h25

    bonjour
    ca commence a sentir un peu le vinaigre a Saran
    comment ça se passe s'ils descendent au niveau des champions recrutes?
    s'ils restent c'est super, gaffe quand même au syndrome Gudjonsson qui démontre que le champion ne fait pas une équipe
    je précise que mon propos n'est pas ironique, c'est juste une question

  2. Grégory - le 29 mars 2018 à 12h20

    @Cochonne Tu parles de Chema Rodriguez comme champion ? Dsl mais fallait pas s’attendre à des miracles en recrutant un joueur de 38 ans qui peut certes apporter son expérience mais ne peut pas sauver une équipe à lui tout seul…Il en aurait été sans doute de même si Saran avait par exemple recruté Omeyer et/ou Narcisse..même si Saran aurait un peu plus de points avec ces 2 joueurs..

    • cochonne - le 29 mars 2018 à 12h33

      lui et Sierra, vont-ils rester ou venir pour sierra ?
      je suppose qu'il y a quand même un bon salaire au bout

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).