Starligue – J24

Plus que deux pour Chambéry et Massy

Dans un match sans enjeu, Chambéry s’impose à domicile 27-24 face au futur relégué Massy. Dans un match sans grande saveur, les savoyards ont su faire le travail plus proprement que leurs adversaires.

Qu’est-ce qui avait bien pu piquer les quelques 2500 spectateurs de ce soir, de vouloir pousser les portes du Phare dans un match pour rien ? L’envie d’éviter l’autre match du soir à quelques kilomètres, avec une balle plus grande et à l’enjeu tout autre. Peut-être. Plus sûrement une certaine curiosité. Celle de voir des joueurs aux noms moins évocateurs de Junior Rouault, Nicolas Huyghe ou Johann Caron offrir des gestes estampillés “starligue” pour encore quelques temps.  Car si le match ne marquera pas pour son engagement, aucun joueur sur le terrain n’a « triché » avec l’effort demandé, surtout pas les massicois dont les précédents nommés auront surpris plus d’un. “On essaie de jouer les derniers matches à fond, de progresser encore” abonde Enzo Cramoisy. Chambéry loin d’être ultra dominateur à l’aller (31-32), se refaisait surprendre. Surprise qui s’illustre par le contre éclair de Jules Portet-Harleaux (5-6, 13e). Le match va ensuite se jouer au but près, jusqu’à l’entrée de Quentin Minel qui n’aura que rarement douté cette saison (15-13, MT).

Au travail !

Retour de mi-temps, les jaunes et noirs ne lèvent pas le pied et profitent d’un solide Yann Genty pour creuser l’écart (20-15, 45e). “Il fallait qu’on continue à garder le même rythme, ne pas tomber dans le piège de Massy” commente Quentin Minel. Pas le cas des massicois qui peinent justement contre l’expérimenté portier. “Il aura été super en face…” en rigolera Cramoisy. Jusqu’à ce que Antoine Conta le sorte du match, d’un tir plein visage non sanctionné – de quoi exaspérer le portier. Plus inquiétant pour Chambéry, si les roulement de premières mi-temps avaient respecté les consignes, ceux de la seconde se montrèrent moins disciplinés. “On a fait tourner donc le match est en dent de scies, confirme le capitaine Minel, mais on est fier de ce qu’on a fait dans un match pas si évident que ça.” Relevés des enfers par le futur dunkerquois Samir Bellahcene, Massy allait tenter un dernier barroud d’honneur. En vain. Pour les espoirs, un petit avertissement par des cadres qui auront laissés peu de choses passer : “C’est ça les sportifs de haut niveau, ils sont exigeants ! Heureusement” confirme Antoine Léger. D’ailleurs, Alexandre Tritta le premier à se faire houspiller par Melic and co aura fini meilleur buteur de l’équipe en finissant le match par un superbe geste (5/8). Comme quoi, le travail paie (27-24, SF).

La feuille de match

Chambéry – 27

Exclusions : Traoré (47’04), Malfondet (53’32)

Yann Genty (GB – 12/26) ; Julien Meyer (GB – 2/12) – Antoine Léger (1/1) ; Queido Traoré (1/1) ; Alexandre Tritta (5/8) ; Fabien Chazallet (1/3) ; Nori Benhalima (1/2) ; Benjamin Gille ; Romain Briffe (3/5) ; Clément Damiani (1/3 dt 0/1 à 7m) ; Johannes Marescot (2/2) ; Pierre Paturel (1/1) ; Quentin Minel (Cap – 4/7) ; Baptiste Malfondet (3/5 dt 1/2 à 7m) ; Fahrudin Melic (4/6 dt 2/3 à 7m) ; Niko Mindegia (0/2.

Massy – 24

Exclusions : Caron (27’26), Sall (38’39), Mollerup (44’55)

Samir Belhacene (GB – 4/11) ; Nicolas Huyghe (GB – 5/25) – Lucas Rance (2/5) ; Ibrahima Sall (3/8 dt 0/1 à 7m) ; Enzo Cramoisy (0/2) ; Jeremi Pirani (0/2) ; Patryck Walczak ; Lucas Verhaeghe ; Johann Caron (4/8) ; Junior Reault (7/9 dt 3/3 à 7m) ; Jonatan Mollerup (0/2) ; Valentin Laplace (1/1) ; Jules Portet-Harleaux (4/5) ; Antoine Conta (3/6) ; Etienne Lamy.

À Chambéry, Maxime Thomas.

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord
Pub Espace Pronos Starligue

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. tartiflush - le 17 mai 2018 à 03h09

    Vivement que la saison se finissent avec cette équipe composée pour moitié de junior sans aucun banc. Le recrutement 2017 à été le pire de l'histoire du club (Sanai, Bannour, Maflondet, Obranovic, Mindegia, aucune doublure aux 2 ailes, sans oublier le fiasco Obrvan). Ils vont finir sur 2 grosses sacoches contre Nantes et Paris.
    Qu'est-ce qu'il avait dit Poncet déjà ? : "Je peux vous promettre que nous serons européen cette année". A ouais, on a vu, déjà le 1/4 de finale de coupe d'europe tient du miracle avec un effectif comme ça !
    Merci aux 2 gardiens, à Briffe, Minel, Melic, Traoré, Paturel et Marescot d'avoir tenu à bout de bras l'equipe tellement vous n'avez pas été aidé par ce recrutement absolument calamiteux ! Les responsables de cette saison absolument pourri sont Munier et Poncet et la cellule recrutement, c'est quasi une faute professionnelle tellment ça été un fiasco. Pas une seule recrue n'a été au niveau Starligue, pas une ! Il faut meme se séparer du dernier, Mindegia qui se planque derniere sa tronche sympathique mais qui ne plante jamais un but et tirer un trait complet sur ce recrutement "historique".

    • jbclamence35 - le 17 mai 2018 à 12h49

      Malfondet il est pas au club depuis 5 ans ?

      • polo - le 17 mai 2018 à 13h33

        Cette année en Pro et 3 ou 4 ans au centre de formation..

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves