All J.28

RNL plus fort que Magdeburg, Kiel toujours dans la course

Source : Twitter Rhein-Neckar Löwen

Alors que la saison se termine lentement, le podium se précise peu à peu grâce à la victoire de RNL sur le SCM pendant que Kiel maintient la pression sur Flensburg. En ce qui concerne l’Europe, les Füchse Berlin retrouvent la 6e place, mais le Bergsicher HC n’est qu’à un point. Quant au bas du classement, Bietigheim remporte un point qui pourrait s’avérer crucial alors que Gummersbach et les Eulen Ludwigshafen échouent malgré des performances louables.

Match de la semaine : RNL remporte le match pour la troisième place

Après sa défaite face à Flensburg la semaine dernière, RNL avait l’occasion ce dimanche de retrouver la troisième place, alors occupée par le SCM. Privées toutes les deux de leur arrière droit titulaire (Alexander Petersson, RNL ; Albin Lagergren, SCM), le match promettait tout de même un jeu de qualité entre deux équipes connues pour la fluidité de leur jeu.

Le match débute à l’avantage des locaux : leur attaque est plus fluide, n’hésitant pas à aller au contact de la défense adverse, alors que RNL ne construit pas assez ses attaques (5-2, 8’). Green fait les arrêts, et Michael Damgaard inscrit les buts de l’autre côté du terrain. Mais Appelgren monte progressivement en régime et offre à son équipe des balles de contre (7-9, 18’). Magdeburg a plus de mal face à une défense qui a retrouvé sa solidité, alors qu’Andy Schmid se retrouve une nouvelle fois à porter son équipe en attaque (7-10, 19’). L’écart commence à se creuser en faveur des visiteurs, mais Michael Damgaard continue son festival avec un tir tout en puissance (9-11, 21’). Des erreurs en attaque sont rapidement punies par le jeu rapide des Lions (9-14, 24’), toutefois Damgaard semble toujours trouver une solution, et inscrit son huitième but (13-16, 28’). Les Lions ont l’avantage à la pause : 14-17.

Steffen Fäth inscrit le premier but de la deuxième période, cependant les locaux profitent d’une infériorité numérique de l’adversaire pour revenir progressivement (17-18, 34’). Magdeburg manque de concentration, et, sans Damgaard exclu pour deux minutes, ne trouve pas la solution face à Appelgren (17-21, 38’). En face, Schmid organise le jeu et est également buteur (19-23, 42’). RNL fait quelques erreurs et rend les ballons au SCM, mais Appelgren est là pour faire les arrêts, y compris sur 7m (20-23, 45’). O’Sullivan réduit l’écart,  Sigurdsson lui répond presque immédiatement (21-26, 47’). Le SCM s’accroche, mais RNL continue sur sa lancée et répond à chaque but par un autre (24-29, 50’), profitant de l’avantage de jouer à sept contre six. Appelgren fait arrêt sur arrêt, et il semble impossible que le SCM n’en revienne (25-29, 55’). Malgré un début de retour, le SCM doit s’avouer vaincu, et ainsi abandonner la troisième place. Score final : 29-32.

MVP de la semaine  : Niklas Landin

Face à Bergischer,  Niklas Landin a à nouveau été l’auteur d’une performance de haut niveau, avec près de treize arrêts (48%). Le portier de Kiel, dans le sillage de sa performance au Final4 de la coupe d’Allemagne, se révèle de plus en plus décisif, derrière une défense des plus solides en Bundesliga. Cela sera-t-il suffisant pour rattraper Flensburg ?

Grâce à sa victoire contre le Bergischer HC, Kiel reste à quatre points du SG Flensburg-Handewitt, toujours premier. D’entrée de jeu, Kiel inscrit quatre buts (4-0) et Bergischer ne réussit pas à tromper Wolff. Bergischer parvient à égaliser (10-10, 21’) mais doit ensuite faire face à Landin, qui ne laisse passer qu’un seul but jusqu’à la fin de la mi-temps (17-11). Les Lions se relancent au début de la deuxième mi-temps (17-14, 33’) mais derrière une défense solide, Landin est bien trop fort (13 arrêts, 48%) et l’attaque de Kiel bien trop efficace, à l’image de Nikola Bilyk (10/16). Kiel maintient ainsi la pression sur Flensburg alors que le derby du 12 mai se rapproche. Score final : 32-24.

Gummersbach sous pression, Berlin se rapproche de l’Europe

Sans Fabian Böhm, Hanovre n’est pas passé loin de la défaite face à Lemgo, qui a proposé une nouvelle fois une performance solide. Le match est accroché dès les premières minutes, et aucune des deux équipes ne se laisse devancer, ce qui explique le score à la pause : 13-13. Hanovre prend un petit avantage au retour des vestiaires (18-16, 38’) grâce à des arrêts d’Urban Lesjak (10 arrêts, 38%), mais Lemgo reste concentré et égalise (20-20, 44’). Alors que Dani Baijens est bien en forme côté Lemgo (8/11), Kai Häfner n’y arrive pas (2/7) et doit laisser sa place à Nejc Cehte, auteur d’un bon match (4/6). Les dernières minutes sont haletantes, et, alors que la victoire semblait acquise pour Lemgo, Timo Kastening vient inscrire le but de l’égalisation à la dernière minute. Score final : 27-27.

Après avoir mené pendant une bonne partie du match, Ludwigshafen a dû s’avouer vaincu dans le dernier quart d’heure, et cela permet à Leipzig de rester au contact de Wetzlar, 14e au classement. Un premier écart se creuse à l’avantage de Ludwighafen (4-7, 15’), et les locaux ne parviennent pas à le réduire, faisant face à un bon Matej Asasin, mais également face à leurs propres imprécisions en attaque (11-14, MT). Leipzig égalise une première fois (15-15, 35’), mais Ludwigshafen continue son effort, porté par l’ailier Jonathan Scholz (5/6), toutefois c’est l’expérience qui va faire tourner le match alors que les visiteurs ne peuvent plus tenir. Leipzig prend la tête à la 44e minute (20-19) et s’emploie alors à creuser l’écart, alors qu’en face la résistance est faible. On y aura cru pendant une bonne partie du match, mais cela n’aura pas suffi pour Ludwigshafen, qui reste à la dernière place du classement. Score final 28-22.

Alors qu’il ne reste plus que quelques semaines avant la fin de la saison, Bietigheim a tout donné pour éviter la relégation, et si ça n’a pas suffi pour obtenir la victoire, c’est tout de même un point qui peut se révéler très important que les locaux ont remporté. Bietigheim fait d’abord la course en tête (4-2, 6’) et tient tête à Wetzlar, qui finit par égaliser (11-11, 26’), mais c’est Bietigheim qui est en tête à la pause (13-11, MT). Wetzlar et Bietigheim font jeu égal en début de deuxième période (17-17, 38’), mais Mimi Kraus (8/17) mène l’attaque de son équipe, qui reprend l’avantage (21-20, 46’), toutefois Wetzlar est plus fort et Bietigheim plus imprécis en fin de match (22-25, 53’). Jonathan Fischer parvient à égaliser dans les dernières minutes et Bietigheim récupère un point. Score final : 26-26.

C’est une défaite amère pour Stuttgart, qui avait pourtant semblé maîtriser la rencontre, mais qui permet à Berlin de se rapprocher de l’Europe. Berlin n’est en tête que pendant les cinq premières minutes (3-4, 6’), puis c’est Stuttgart qui impose son rythme au match, et Berlin qui doit égaliser. Le jeu berlinois peine alors que les Stuttgarter prennent lentement l’avantage à la marque (12-9, 19’). A la pause, Stuttgart mène 18 à 15. Le rythme est très soutenu en deuxième période, mais Berlin n’arrive pas à passer devant (20-17, 32’). Silvio Heinevetter monte en régime, et Berlin revient (24-22, 38’), notamment grâce à Fabian Wiede (7/11). Les buts s’enchaînent en fin de match (31-27, 52’), et le court avantage des locaux diminue rapidement (33-33, 58’). Berlin remporte la partie sur un dernier jet de 7m, transformé par Hans Lindberg à la dernière seconde. Score final : 33-34.

Minden n’a pas fait le poids face à Melsungen en dépit d’une bonne performance de son jeune gardien Leon Grabenstein (10 arrêts). Le MT est trop imprécis et l’attaque trop rapidement construite pour lui permettre de prendre d’entrée de jeu l’avantage (2-5, 8’), mais peut compter sur Lasse Mikkelsen (8/11), encore une fois à l’origine de la plupart des buts de Melsungen, alors que Minden se trouve face à une Nebojsa Simic des grands soirs (14 arrêts, 40%). Le MT mène logiquement à la pause : 15-12. L’écart s’agrandit en début de deuxième période (20-13), mais l’entrée de Leon Grabenstein à la place de Kim Sonne Hansen vient donner un nouvel élan à Minden (20-17, 43’), toutefois les locaux maîtrisent la fin du match et Minden doit repartir les mains vides. Score final : 26-21.

Non sans difficulté, Flensburg s’est imposé à Göppingen et maintient son avance sur son dauphin. Göppingen entre bien dans la partie (6-5,13’), et son jeu très concentré pose problème aux Flensburger qui n’arrivent pas à imposer leur rythme. C’est Göppingen qui est en tête à la pause (10-9). Une baisse de concentration en début de deuxième période permet à Flensburg de prendre le contrôle du match (11-14, 34’). Les buts de Sebastian Heymann (7/9) et Marcel Schiller (6/7) ne suffisent pas alors que Rasmus Lauge (7/9) mène son équipe à la victoire. Score final : 23-28.

Malgré une bonne première mi-temps face à Erlangen, Gummersbach a perdu de nouveaux points et ne parvient pas à creuser l’écart avec le premier relégable. Les locaux sont concentrés et prennent rapidement la tête (7-5, 10’), et distancent peu à peu Erlangen qui n’arrive pas à trouver la solution (12-8, 23’). Gummersbach a l’avantage à la mi-temps (14-12). Mais Erlangen revient rapidement plus concentré (14-14, 33’), et capable d’utiliser les erreurs de son adversaire (20-23, 52’). Gummersbach se bat jusqu’à la fin mais ne parvient pas à obtenir la victoire. Score final : 25-27.

 

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Allemagne

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Vardarian - le 29 avril 2019 à 16h32

    Prions pour le maintien de Gummersbach, cinq fois vainqueur de la LDC

    • leFnake - le 29 avril 2019 à 17h59

      et surtout présent sans discontinuer en Bundesliga depuis les années 1960 !

      • Vardarian - le 30 avril 2019 à 02h55

        Eh oui, Gummersbach est le seul club à avoir participé à toutes les éditions de la Bundesliga

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).