DAN

Une nouvelle règle qui fait beaucoup parler d’elle

Source : IHF

Joueurs, entraîneurs, fans l’avaient demandé à grands cris, il est enfin arrivé. Le challenge vidéo a fait son entrée sur les terrains de handball, depuis le début de la saison 2019/2020 au Danemark, choisi par l’IHF pour tester ce nouveau dispositif. Offrant la possibilité à une équipe de demander un arbitrage vidéo, la nouvelle règle est déjà au cœur de nombreux débats.

Quelques précisions sur le challenge et son usage

Le challenge permet à un entraîneur de demander un arbitrage vidéo après une scène qu’il estime avoir été mal jugée. Comme il s’appuie sur les images du diffuseur, le challenge n’est disponible que sur les matchs qui sont retransmis.

Chaque entraîneur dispose d’un seul challenge par match. Il ne peut pas utiliser le challenge s’il a déjà utilisé ses trois temps morts. En effet, utiliser le challenge signifie que l’entraîneur perd un temps mort, à moins que les arbitres ne reconnaissent qu’il y a effectivement eu une erreur.

Un entraîneur peut utiliser son challenge à n’importe quel moment du match, y compris à la fin du temps réglementaire, mais également quand l’adversaire est en possession du ballon. Dans ce cas-là, si les arbitres n’observent aucune erreur, l’équipe adverse bénéficie alors d’un jet de 7m. Si le challenge a de plus été pris alors que l’équipe adverse avait une occasion manifeste de but, l’entraîneur qui a utilisé son challenge reçoit un carton bleu et doit se présenter à une audience disciplinaire.

Des débuts controversés

Sauf qu’implanter une règle aussi complexe n’est pas sans difficultés. Plusieurs voix se sont élevées pour critiquer ce nouveau système qui vient redéfinir le rythme d’un match.

Kasper Söndergaard, arrière droit de Skjern, s’est montré particulièrement virulent au micro de TV2 Sport à la fin du match accroché entre Team Tvis Holstebro et Skjern, parlant d’une «farce». En effet, c’est un challenge mal employé qui a fait basculé la fin de match. Alors que Skjern a déjà usé de ses trois temps morts, ils posent leur carte de challenge. Or, cela va à l’encontre des règles : Holstebro obtient un jet de 7m, qui sera transformé, permettant à Holstebro d’égaliser à la toute fin du match.

Henrik Möllgaard s’est lui aussi montré critique envers la nouvelle règle dans une tribune publiée sur TV2 Sport. Prenant comme exemple le match opposant GOG et Aalborg, l’ancien joueur du PSG remet en cause l’effet du challenge sur le rythme d’un match, puisque les arbitres doivent arrêter le temps pendant plusieurs minutes pour examiner une situation : «Les longues pauses ne font que tuer tout ce qui est génial dans un match de handball intense». Il critique également le manque de visibilité pour le public.

Toutefois, le problème plus important est l’effet contre-productif de cette nouvelle mesure : «On fait ça pour aider les arbitres, mais d’après moi, on met les arbitres encore plus sous pression, et ce n’était pas du tout l’intention». Ainsi le challenge est encore plus exigeant pour les arbitres, qui doivent en plein milieu d’un match juger à nouveau une action, et peuvent faire à nouveau basculer le match. De plus, certaines décisions peuvent rester discutables, même avec l’arbitrage vidéo.

S’il ne fait pas encore l’unanimité, le challenge semble cependant voué à perdurer : d’après Per Bertelesen, président de la fédération danoise et président de la Commission d’Organisation et des Compétitions à l’IHF, ce système devrait être opérationnel pour le championnat du monde 2021, qui aura lieu en Égypte.

Romane Marcon

16 CommentairesPoster un commentaire

  1. Olivier1 - le 16 septembre 2019 à 12h25

    On se croirait a theVoice ………….. Ça devient de la mascarade..

  2. Moorgan9 - le 16 septembre 2019 à 13h22

    A la rigueur, pour valider un but ou pour l’invalider, dans le cas où le ballon aurait franchi la ligne ou non, je dis oui à la vidéo. Pour le reste, je ne suis pas forcément fan (dans ce cas précis). Le challenge risque plus de discréditer un arbitre que de l’aider. Les erreurs d’arbitrages font parties du jeu (dans la mesure du raisonnable)…Cette nouvelle règle pourra être utilisée à tord : équipe B à -1, balle en main, à 20s de la fin, A posé un challenge (a tord), 7m pour B. A a alors 20 secondes pour marquer quand ils en auraient peut être eu aucune sinon….

    • jpf_hb - le 16 septembre 2019 à 14h25

      "Cette nouvelle règle pourra être utilisée à tord : équipe B à -1, balle en main, à 20s de la fin, A posé un challenge (a tord), 7m pour B. A a alors 20 secondes pour marquer quand ils en auraient peut être eu aucune sinon…. "

      C'est ce qui s'est passé entre Holstebro et Skjern d'après l'article non ?
      C'est plus clair dans votre commentaire que dans l'article en tout cas

      Il faudrait donc que B puisse choisir entre reprendre sur un 7m et avoir une chance de marquer directement, ou un jet franc pour conserver le ballon jusqu'au bout du temps réglementaire.

      Mais encore beaucoup de cas tordus pour être applicables immédiatement dans les faits. A voir avec cette expérience au Danemark pour comment améliorer la chose

      Il faudrait déjà que le challenge ne puisse pas être posé si l'équipe adverse a le ballon. Soit l’entraîneur le pose tout de suite s'il estime qu'il y a une faute et si la balle n'est pas en jeu (dans ce cas il faudra bien former les entraîneurs aux subtilités des fautes techniques d'arbitrage – comme on voit comment sont posées certaines réclamations en LNH, il y a encore du travail à faire) ou alors comme un TME, seulement si son équipe a le ballon

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).