Esp

Les Français de la Liga Asobal

Alors que la nouvelle saison est sur le point de débuter, voici un petit rappel des forces en présence françaises de la Liga Asobal. Malgré la perte de vitesse de cette compétition, comparée à ses homologues française et allemande, le contingent de joueurs français reste particulièrement important.

Le championnat espagnol reprend ses droits ce week-end. S’il suscite moins d’intérêt que par le passé pour les suiveurs de par l’hégémonie du FC Barcelone, il reste prisé par les joueurs français : pas moins de onze joueurs tricolores évolueront cette saison en Asobal. Internationaux, globe-trotters, jeunes pousses qui tentent de percer en Espagne… Petite revue des troupes françaises stationnées de l’autre côté des Pyrénées, sur lesquelles il faudra garder un œil cette année.

Quatre Bleus à Barcelone

Les Français les plus renommés de la Liga évoluent au FC Barcelone, et sont tous internationaux. Ludovic Fabregas entame sa deuxième saison au sein du club catalan et cherchera à se consolider parmi les tout meilleurs pivots au monde. Son temps de jeu s’annonce de nouveau conséquent, puisqu’il peut alterner sans problèmes les tâches offensives comme défensives. Fabregas peut déjà être considéré comme l’un des éléments majeurs du Barça, au même titre que l’arrière droit Dika Mem. Ce dernier rempile pour une quatrième saison et continuera d’être l’un des tauliers de la ligne arrière. Joueur très complet et qu’on ne présente plus, il se distingue par une condition physique exceptionnelle. A seulement 22 ans, et en continuant de s’améliorer au niveau défensif, Dika est lancé pour faire partie des meilleurs joueurs du monde durant la prochaine décennie.

L’autre pivot français du Barça, Cédric Sorhaindo, est le plus ancien au club (arrivé en 2010). Son âge (35 ans) et l’émergence de Fabregas ont provoqué la réduction considérable de son temps de jeu. Sorhaindo n’est désormais utilisé qu’en phase défensive, par intermittence, pour faire souffler Fabregas de temps en temps. Il était même question au printemps dernier d’un possible départ (courtisé par Benfica, qui s’est rabattu sur René Toft Hansen) avant que “Tchouf” ne décide finalement de rester une saison de plus. Quoiqu’il arrive son parcours au Barça aura marqué les esprits (deux Ligues des Champions glanées en 2011 et 2015, entre autres).

Quant à Timothey N’Guessan, cette nouvelle saison s’annonce remplie d’incertitudes. Si le Barça n’a pas recruté de spécialiste au poste d’arrière gauche cette saison, il s’était toutefois renseigné sur Vuko Borozan (finalement parti à Veszprem) et Haniel Langaro (Dunkerque). Et l’on se souvient que N’Guessan n’a pas disputé la moindre minute durant le dernier Final Four à Cologne, au moment le plus crucial de la saison. Il sera donc intéressant de voir comment Xavi Pascual organisera sa ligne arrière durant les matchs importants, et on devrait vite être fixés sur le sort de Timothey. Lasse Andersson lui sera-t’il préféré ? Pascual optera t’il pour une première ligne Palmarsson-Cindric-Mem ? Ou N’Guessan retrouvera t’il sa place de titulaire, comme lors de ses débuts convaincants chez les Blaugrana ? Le départ de Gilberto Duarte vers Montpellier lui retire au moins un peu de concurrence, et l’on peut légitimement penser que Timothey fera partie de la rotation et aura pas mal de temps de jeu. Son bras droit surpuissant constituant un atout indéniable lors des phases d’attaque…

Une autre colonie française à Irún

Bidasoa Irún est l’autre club francophone de la Ligue. Il est bon de rappeler que cette équipe a fini deuxième de la dernière édition, et que ses nombreux français y ont pleinement contribué. Comment ne pas citer Léo Renaud-David, arrière explosif pouvant alterner le poste d’arrière gauche avec celui de demi-centre, et dont le jeu fait des merveilles de l’autre côté des Pyrénées. Ou encore le pivot Thomas Tésorière (ex-Nîmes, photo), ce spécialiste défensif arrivé l’an passé et qui est devenu incontournable chez les Basques. Également débarqué l’été passé, en provenance de Sélestat, l’arrière gauche Rudy Seri s’est imposé comme l’un des tauliers de cette équipe d’Irún, et l’une des principales armes offensives en compagnie de Renaud-David. Enfin n’oublions pas le franco-allemand Paco Barthe (né à Stuttgart, mais ayant grandi à Hendaye, non loin d’Irún), qui évolue également en tant qu’arrière gauche, dans un rôle plus défensif. Il sera très intéressant de (re)découvrir ces joueurs lors de la prochaine Ligue des Champions.

Deux prêtés et un aventurier

Passons à Logroño, autre club du haut de tableau, où l’on retrouvera l’arrière gauche Junior Scott, prêté pour la deuxième année consécutive par Nantes. Junior a réalisé une première saison plus que prometteuse au sein du club riojano, ses capacités athlétiques et ses buts spectaculaires n’étant pas passées inaperçus. Auteur de 81 réalisations, il s’est même retrouvé nommé dans la catégorie “Révélation de la saison”. Une confirmation de son talent est donc attendue pour cette nouvelle saison, avant de retourner dans son club d’origine en 2020-2021. Autre joueur d’un grand club français et également parti en Espagne en prêt, Robin Dourte, le jeune pivot du PSG (21 ans, photo), évoluera à Valladolid pour glaner du temps de jeu et s’aguerrir dans un nouveau championnat. Il aura la lourde tâche de succéder à Abel Serdio, recruté par le Barça. Enfin, probablement le moins connu de tous, Jules Lignières, jeune demi-centre de 20 ans de Rezé (Nationale 1) s’est engagé à Benidorm. Il sera intéressant de jeter un œil à son évolution.

Alexandre Mazeron

HandNews nouvelle application

24 CommentairesPoster un commentaire

  1. jerem - le 5 septembre 2019 à 09h09

    N’Guessan était blessé pour le F4 de Cologne…

    • ballonmain - le 5 septembre 2019 à 10h28

      Á ma connaissance, il ne l'était pas, et était même bien présent sur les feuilles de match. https://handnews.fr/2019/ldc-m-barcelone-repart-d
      Pascual avait privilégié Duarte et Andersson, ainsi que l'option Palmarsson à gauche (Entrerrios au centre) au fil du match. Et N'Guessan s'est retrouvé sur le banc pour les 2 matchs

      • jerem - le 5 septembre 2019 à 10h46

        Touché à la cheville de mémoire ( ça avait été dit sur bein) bien que présent sur la feuille de match pour la 3e place, absent pour la demi,et c’est aussi dit là https://eurosport.fr/handball/ligue-des-champions/2018-2019/ligue-des-champions-veszprem-s-offre-une-quatrieme-chance-en-finale_sto7307688/story-amp.shtml

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).