LDC (F) – Tour principal

C’est reparti pour Brest et Metz !

La Ligue des Champions fait son grand retour ! Deux mois après l’avoir quittée, Metz reçoit Rostov aux Arènes (17H30) tandis que Brest se déplace au Danemark, à Odense (14H30). Deux rencontres déjà importantes pour les deux formations françaises qui se retrouvent dans le même groupe pour disputer le tour principal.

“On avait hâte de la retrouver, c’est la plus belle des compétitions lorsqu’on est en club !” s’enthousiasmait Grâce Zaadi. En effet, cela fait deux mois que les Messines ont laissé de côté la Ligue des Champions. Depuis, huit d’entre-elles depuis, sont devenues championnes d’Europe et ont repris le championnat de la plus belle des manières (toujours premières invaincues). “Nous avons pu célébrer notre titre, je suis redescendue de ce nuage depuis un moment même si le retour à la LFH a été super brutal !” avoue la demi-centre de Metz. Aujourd’hui elles reçoivent Rostov, seule équipe de leur poule à être invaincue dans cet exercice (seul un nul à Brest 29-29) qui n’a pas eu beaucoup plus de repos avec un match de championnat très tôt après la trêve internationale (le 20 décembre). Cette rencontre nous fait bien entendu penser au France – Russie qui nous avait laissé rêveur en finale du dernier championnat d’Europe, à Bercy. Huit pensionnaires de Rostov étaient alignées sur la feuille de match lors de la finale tout autant que les Messines présentes dans les rangs français. « Nous nous sommes servies de nos matchs du championnat d’Europe pour préparer cette rencontre, même si nous savons que les équipes nationales sont différentes de notre club » nous explique Grâce Zaadi. Outre cette ressemblance frappante, Metz et Rostov restent deux grosses écuries de leur championnat respectif. Tout comme les Lorraines, les filles d’Ambros Martin dominent, devant Lada, seul club qui tente de leur tenir tête sur le sol russe.  Pourtant, on l’a vu lors de leur venue à Brest, les Russes ne sont pas intouchables. Même si c’est la première en 2019, cette rencontre est déjà importante et pourrait permettre aux filles de Manu Mayonnade de recoller au duo de tête (composé de Rostov 1er avec 7 pts et de Buducnost 2e avec 6 pts) et de se créer un petit matelas de sécurité avec le bas du tableau. « Tous les matchs sont importants lors de ce tour principal. Si nous voulons être bien classées, il va falloir prendre un maximum de points et ça commence demain » continue la capitaine messine. Faux pas interdit donc ce samedi pour les Championnes de France qui ont toujours l’envie de voir plus loin que ce quart de finale, dans lequel elles ont vu, sur les deux saisons précédentes, leur aventure s’arrêter. A voir ce qu’il se passe demain sur le parquet des Arènes mais comme les autres années, Metz semble avoir les armes pour continuer d’avancer au niveau européen et pourquoi pas pointer le bout de son nez à Budapest au mois de mai…

Brest pour continuer à grandir

Chose inédite cette saison, Metz ne sera pas seul représentant français dans ce groupe 1 pour tenter d’accrocher un quart de finale. Brest compte bien l’accompagner et donc pousser la rivalité sportive en dehors des frontières françaises. Bien que l’objectif brestois était en début de saison d’atteindre ce tour principal, chose faite, les Bretonnes gardent tout de même des chances de voir plus loin pour leur deuxième participation à cette Ligue des Champions. « Ce sera un challenge pour nous d’aller chercher ce quart de finale. On a déjà rempli notre contrat donc on pourra jouer plus décomplexées expliquait Pauline Coatnaéa. Bien entendu qu’on a l’envie d’aller plus loin, pour cela, ça passe par une victoire contre Odense qui est un adversaire direct dans ce groupe ». Même si les Danoises partent en queue de peloton (avec un point) on a pu voir lors de la première phase à quel point elles pouvaient être redoutables. Une défense très solide, qui avait laissé Metz marquer que 19 buts lors de leur déplacement au mois d’octobre (match nul 19-19). « On sait que ça va d’abord passer par une grosse défense, elles ont des filles qui tirent de loin comme Tranborg et Jorgensen » détaillait l’ailière du BBH. « On sait aussi qu’elles courent beaucoup et il va falloir être vigilantes sur le repli parce que sinon on va prendre l’eau et c’est ce qu’il faut éviter ». Un premier déplacement pas évident pour les Brestoises qui ont dû s’employer sur leur dernière sortie en championnat face à Paris (victoire 27-26) et qui doivent toujours faire sans Amandine Tissier qui fait le nécessaire pour revenir au plus vite sur les parquets. “Même s’il nous manque des rotations (Amandine Tissier et Isabelle Gullden), on sait qu’on a toutes les qualités pour faire de belles choses. On n’était pas loin de gagner contre Rostov, le mois de février va être dense, il faut voir comment on va gérer la fatigue des matchs. On reste plutôt confiantes avec l’envie de bien faire” continuait la gauchère. Deux rencontres qui vont donc donner une tendance avant le choc franco-français de la semaine prochaine qui offrira son deuxième voyage en Bretagne de la saison à Metz.

Maxime Cohen.

 

Odense – Brest 14H30 (beIn Sports 2)

Metz – Rostov 17H30 (beIn Sports 1)

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 Metz Handball 15:5 10 7 1 2 299:24257
2 Rostov-Don 15:5 10 7 1 2 261:24120
3 Buducnost 11:9 10 5 1 4 245:248-3
4 Kobenhavn Haandbold 8:12 10 3 2 5 271:280-9
5 Odense HC 8:12 10 3 2 5 246:267-21
6 Brest Bretagne Handball 3:17 10 0 3 7 253:297-44
HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EHFCL

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Chantereyne - le 26 janvier 2019 à 09h40

    Bon ben j espère qu’ il n’y a pas la soeur de Mikkel HANSEN a Odense parce le bateau Brestois risque de sombrer dans les memes abymes que l EDF ..🤗

    • Sasori9 - le 26 janvier 2019 à 10h53

      Il y a Stine Jorgensen !

  2. Lanonymuse - le 26 janvier 2019 à 13h18

    C’est costaud Odense : Heindahl, Højlund, Offendal, Østergaard, Tranborg redoutable aussi et les gardiennes si elles sont dans un bon jours capable de Tout sortir au près .
    Des bonnes tireuses de loin et une forte relation au pivot. Ca court Ca se replie très vite ! Il ca falloir être solidaire côté Brest. Et pour Metz Rostov c’est solide aussi et rude, équipe encore invaincue en LDC. Faudra être efficace et défendre en bloc

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).