LdC (M)

Montpellier a résisté, mais s’incline contre Kiel

Valentin Porte (Montpellier)

Après deux beaux succès contre Veszprém et Kielce, Montpellier a dû s’incliner à domicile face à une équipe de Kiel toujours invaincu dans la poule A (30-33).

Mis en difficulté par Istres en milieu de semaine, Montpellier devait enchaîner avant la trêve avec un match de gala à domicile contre Kiel, leader de la poule A avant le début du match et qui a eu moins de temps de récupération : seulement 45 heures ont séparé leur déplacement à Wetzlar jeudi avec celui de ce samedi dans le Languedoc. Les hommes de Patrice Canayer ont cependant raté leur entame de match, en étant rapidement menés de trois buts, obligeant leur entraîneur à poser son premier temps-mort dès l’entame de la rencontre (0-3, 5′). Mais le club allemand ne relâche pas son étreinte, et continue de harceler l’équipe montpelliéraine, jusqu’à prendre six buts d’avance (7-13, 19′). On se dit alors que la soirée montpelliéraine pourrait bien être longue. Mais les partenaires d’Hugo Descat, meilleur buteur montpelliérain (8 buts) ont de la ressource : après avoir collé quatre buts d’affilée à leur adversaire, ils reviennent dans le match et ne sont qu’à un but des Zèbres à la pause (16-17, 30′).

Un dernier quart d’heure fatal

Hugo Descat (Montpellier)

Hugo Descat donne pour la première fois du match l’avantage au MHB quelques minutes après le retour des vestiaires (21-20, 38′). Le vent a tourné, et souffle alors dans le dos des Montpelliérains, qui profitent de la bonne performance de Kevin Bonnefoi dans les buts (10 arrêts en 40 minutes, 33%) et qui parviennent à faire un écart avec la formation entraînée par Filip Jicha (24-21, 44′). Sauf que les Héraultais, qui ont dû mettre un surplus d’énergie pour revenir et dépasser leur adversaire, sont moins frais dans le dernier quart d’heure. Leur manque de lucidité face à une défense de Kiel plus agressive et après l’entrée de Niklas Landin dans les buts les met en panne en attaque. En face, Kiel, porté par un Lukas Nilsson tout feu, tout flamme (11 buts), trouve des solutions pour revenir et repasser devant (25-27, 52′). Le THW ne lâche alors plus ce succès qui lui tend les mains, et gère très bien sa fin de rencontre pour l’emporter au final de trois buts (30-33). Les Allemands sont en réussite sur leur retour dans la compétition reine, puisqu’ils n’ont pas encore perdu un match dans la poule A. Montpellier, qui restait sur trois victoires consécutives en Ligue des champions, n’a pas démérité, mais s’incline finalement contre une équipe très solide.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos EHFCL

22 CommentairesPoster un commentaire

  1. Barto04 - le 19 octobre 2019 à 21h21

    Victoire logique de Kiel. Les cadres sur le terrain on maîtrisé le tempo comme ils le voulaient. L’entrée de Landin a eu aussi son impact. Belle prestation cependant du MHB avec une rotation réduite. Ça fait plaisir de revoir Jonas comme ça. Par contre, les pivots encore une fois pas au niveau. Clairement le point faible de l’équipe

  2. Software8743 - le 19 octobre 2019 à 21h58

    Des Montpellierins valeureux malgré tout ! Kiel est vraiment très solide cette saison. Avec l'arrivée de Sagossen l'année prochaine ça promet !

  3. rkj4 - le 19 octobre 2019 à 23h16

    Oui, un bon match de Montpellier. En début de 2e mi-temps, j'ai même cru qu'ils renversaient la vapeur pour de bon : chez Kiel, c'était la panique.
    Avec un Ségo transparent et transpercé (heureusement bien remplacé par Bonnefoi), un jeu qui a du mal à aller jusqu'aux ailes et des pivots pas très bien servis non plus, le MHB a pu quand même s'appuyer sur des arrières brillants : certes, pas aussi puissants que ceux de l'équipe allemande, mais inspirés, combattifs et mobiles.
    De toute façon, ils sortiront de leur poule. Ensuite, tout sera possible.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).