LdC (M)

Fin de série pour Paris

Le Paris Saint-Germain a concédé sa première défaite à domicile depuis novembre 2014 face au FC Barcelone (32:35). La première place du groupe s’éloigne.

Rendons à César ce qui est à César, le spectacle offert par Paris et Barcelone cet après-midi à Coubertin a été époustouflant. Digne d’une finale de Champions League, rien de moins. “Un match formidable, un des matchs les plus géniaux à regarder à la télévision” résumait le coach catalan Xavi Pascual. Un duel de haut vol dont son équipe est sortie vainqueure en maitrisant mieux le money-time. Avec des joueurs moins entamés physiquement et qui, surtout, n’ont pas commis les quelques petites erreurs que les Parisiens ont fait. Au premier rang desquelles une sanction temporaire pour mauvais changement à cinq minutes de la fin qui a bien entamé leurs espoirs. Sans but pendant les sept dernières minutes, et à deux de moins face à un joueur aussi innarrêtable qu’Aron Palmarsson, ça devenait compliqué de l’emporter. “On a été plus frais qu’eux, je crois. Sans Nédim, on a senti qu’ils piochaient un peu alors qu’on a pu plus faire tourner” notait également Timothey N’Guessan. L’absence du gaucher était également déplorée par Raul Gonzalez, qui a bien essayé de jouer à sept en seconde période, sans succès. Mikkel Hansen a bien scoré à huit reprises, mais seulement deux fois dans le jeu, tandis que Kim Ekdahl du Rietz n’est quasiment pas entré en jeu.L’entraineur parisien n’a pas le luxe de son compatriote sur la base arrière, ça se voit et ça a forcément payé. Dans un match au rythme aussi endiablé, Sander Sagosen, intenable pendant cinquante minutes (8 buts au final), a fini par caler alors que les ailiers butaient sur un Gonzalo Perez de Vargas retrouvé. Mis bout à bout, tous ces petits détails qui font si souvent la différence ont permis à Barcelone de l’emporter.

Pour la première place, ça va être compliqué…

Les Catalans ont d’ailleurs pris un peu plus que deux points à Coubertin ce soir. Ils ont fait tomber la série de 41 matchs d’invincibilité du PSG en Champions League qui tenait depuis novembre 2014 et la venue du THW Kiel. Ils vont également pointer à la première place du groupe pendant les fêtes. Et même si, comme le rappelait Nikola Karabatic, “cette première place, ce n’est pas un ticket pour Cologne garanti, loin de là”, les Parisiens en avaient fait un objectif. Histoire de souffler deux weekends, avec un effectif des plus réduits. “Elle n’est pas anecdotique, mais je préfère être champion à la fin plutôt que champion de la phase de groupe. Bien sûr que c’est rageant de perdre, mais rien n’est encore fini” cherchait à positiver de son côté Vincent Gérard. Le juge de paix pour la première place se nommera certainement Szeged. Ce soir, les Hongrois pointent à la seconde place du classement et ils devront affronter Barcelone et Paris en 2020. “Tout le monde ne parle que de Barcelone et de Paris, personne ne parle de Szeged. Mais attention, ils ont la capacité de battre tout le monde” notait Xavi Pascual. Si la première place semble désormais presque hors de portée pour les Parisiens, la seconde est donc encore loin d’être assurée.

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

29 CommentairesPoster un commentaire

  1. David37 - le 1 décembre 2019 à 21h08

    Quel match!
    On parle d’équipe cheatée à paris mais si c’est le cas alors que dire de l’effectif du barca!
    Rien qu avoir Palmarsson et Cindric dans la même équipe, c’est juste n’importe quoi alors si à ça t ajoutes le meilleur pivot du monde (Fabregas a clairement fait passer un cap à la defense du barca) et des mecs comme Mem ou leur gardien, ça devient indécent.

    En tout cas, le faible niveau de la Liga Asobal ne semble clairement pas les gêner mais bon en même temps, leur effectif est tellement au dessus de tout le monde (y compris celui de Paris)…

  2. Soleil Milou - le 1 décembre 2019 à 21h13

    Sans arrière droit pour une équipe qui vise le toit de l’Europe, c’est plus qu’ambitieux avec en face une des meilleures équipes qui existe… et tenir toute une saison ainsi… va falloir avoir un peu de chance à la fin

  3. Soleil Milou - le 1 décembre 2019 à 21h15

    Sinon le spectacle était magnifique. Du très haut niveau

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).