LdC (M)

 Un incroyable Vardar renverse Barcelone


Tous les observateurs attendaient un duel entre Veszprem et Barcelone demain en finale de la Champions League, il n’aura pas lieu. Barcelone a bien compté jusqu’à sept buts d’avance sur le Vardar Skopje au milieu du second acte, dans la foulée d’une première période parfaite, ils n’ont pas réussi à concrétiser, s’inclinant 26 à 28. On se serait presque cru revenu en 2015, quand dans la même situation, les Blaugrana s’étaient effondrés contre Flensburg. A la mi-temps de leur demi-finale, ils menaient déjà de sept buts (16-9). Et ce grâce, notamment, à une défense parfaitement organisée face à laquelle les rouge et noir se sont vite retrouvés démunis. De l’autre côté du terrain, les contre-attaques défilaient et l’écart aurait sans doute été plus lourd sans les miracles réalisés par Dejan Milosavljev dans sa cage. A un quart d’heure de la fin, la différence entre les deux équipes n’avait pas bougé et on pensait le Barça tranquillement en route pour la finale. Sans doute les joueurs l’ont-ils également ressenti, la jouant facile, finissant même par déjouer et laissant leurs adversaires revenir dans la partie, avec l’appui du public. A quatre minutes de la fin, Rogerio Moraes remettait tout le monde à égalité (26-26), tandis que les arbitres semblaient commettre une énorme erreur en expulsant Thiagus Petrus à l’entrée du money-time.  Et les Barcelonais perdaient là tous leurs moyens, tandis que Dainis Kristopans les crucifiait dans les deux dernières minutes. Le Vardar Skopje rejoint donc la finale de la Champions League, après son titre de 2017, tandis que pour Barcelone, le ciel s’est effondré.

Les statistiques :

FC BARCELONA LASSA – HC VARDAR 27:29 (16:9)

Arbitres : Z. Sondors, R. Licis (LET)

Barcelona : Perez de Vargas (10 arrêts / 37 tirs dont 0/1 pén), Møller (0 arrêts / 2 tirs dont 0/1 pén); Tomas (2/2), R. Entrerrios (2/4), Sorhaindo, Andersson (0/4), Arino (3/7), Gomez (9/10 dont 2/3 pén), Syprzak (1/1), Goncalves Dos Santos (2/3), Dolenec (0/1), Mem (3/6), Duarte (2/6), Ilic (1/2), Palmarsson (1/4), Fabregas (1/2)

Vardar : Ghedbane, Melosavljev (17 arrêts / 42 tirs dont 0/2 pén); Stoilov (1/2), Popovski, Kristopans (10/14), Ferreira Moraes (4/4), Dissinger (2/3), Karacic (5/8), Skube (1/3), Kalarash, Cupic (3/4 dont 2/2 pén), Dibirov (2/5), Gorbok, Shishkarev (1/2), Vojvodic, Kiselev

Résumé et réactions à venir.

A Cologne, Kevin Domas

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EHFCL

13 CommentairesPoster un commentaire

  1. stephane_44 - le 1 juin 2019 à 20h00

    Vincent Gérard souhaite toujours avoir des arbitres Lettons en LNH ?!?! Pour le bien du Hand il faut souhaiter que Veszprem gagne enfin une LDC …

  2. Jack3544 - le 1 juin 2019 à 20h06

    Petrus pour l'ensemble de son œuvre. Et il déséquilibre le géant en l'air. Dur, mais pas scandaleux. deux enseignements, la gestion de banc du Barça à vouloir faire jouer tout le monde 15 minutes comme en -12 montre ses limites. Le point faible de Barcelone, Pascual. Sur une demie finale européenne, Andersson et Palmarsson ne doivent pas sortir plus de 10 minutes le temps de souffler! Je n'ai vu que le deuxième mi-temps, mais Sorhaindo la traverse comme un fantôme.

    • stephane_44 - le 1 juin 2019 à 20h11

      Le géant il y va quand même genou en avant à la Simicu .. Pour Sorhaindo c'est la saison entière qu'il traverse comme un fantôme ! Clairement Pacual a trop fait souffler certains joueurs ; ils seront frais pour la "petite" finale 😉

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).