Mondial U21 (M) – J2

Les bleuets imposent leur rythme

Edouard Kempf – Source : IHF

L’équipe de France poursuit son chemin dans le groupe B. Après la démonstration initiale contre le Nigéria, les bleuets ont tenu la cadence face à la Corée du Sud (46-32). Le parcours parfait se poursuit.

Valentin Kieffer – Source : IHF

La leçon a été apprise : il ne fallait pas donner à la Corée du Sud l’opportunité de briller. Alors la France a appliqué une recette efficace d’entrée de jeu : une défense haute qui perturbe les grands mouvements de passes coréens, Valentin Kieffer en jambe (14/33 à 42%) qui ferme les espaces ouverts et Edouard Kempf en bourreau (12/12 dont 6 dans les 12 première minutes !). Après 12 minutes, la Corée était renvoyée dans les cordes (12-2, 13e), et ne peut ensuite que se contenter de faire jeu égal avec les français avec Yoseb Lee à la barre (7/10). Le score n’a alors que peu bougé avant la pause (26-15, MT).

Tout en maîtrise

Kyllian Villeminot – Source : IHF

Et il ne bougera quasiment plus de la rencontre. Même lorsque Gauthier Ivah se fait fusiller au près par des coréens explosifs en contres, que la défenses flanche un peu et que quelques tirs font inutilement briller des gardiens coréens bien à la peine, le score ne bouge pas (38-30, 49e). La faute à Kyllian Villeminot infernal en seconde période (9/11 et 4 passes décisives), élu logiquement MVP de la rencontre. Les espoirs français se permettent même de mettre un dernier coup de collier, histoire de faire comprendre à la Corée du Sud où se situe la hiérarchie (46-32, SF).

Avec 4 points en deux rencontres, les bleuets partagent un trio de tête avec la Suède et l’Egypte. Deux équipes qui n’ont pas eu de mal à se défaire respectivement de l’Australie (44-16) et du Nigéria (47-30).

La feuille de match

France – 46

Exclusions : Richert, Gaudin (2), Poyet, Nahi, Gibelin (2), Mapu

Gauthier Ivah (GB – 1/14 à 7%) ; Valentin Kieffer (GB – 14/33 à 42%) – Benjamin Richert (0/1) ; Julien Bos (2/2) ; Gaël Tribillon (4/4) ; Noah Gaudin (0/3) ; Tom Poyet (1/1) ; Kyllian Villeminot (9/11 dt 4/4 à 7m) ; Dylan Nahi (4/4) ; Edouard Kempf (12/12) ; Clément Damiani (2/3) ; Yoann Gibelin (4/5) ; Jonathan Mapu (1/4) ; Robin Dourte (2/4) ; Nori Benhalima ; Axel Cochery (5/7).

Corée du Sud – 32

Exclusions : Shin, Jeon J., Kang, Baek

Minseok Kim (GB – 10/48 à 21%) ; Heejun Lee (GB – 1/9 à 11%) – Seonghyeon Jeong (0/1) ; Jaeseop Shin (1/4) ; Jinsoo Jeon (1/2) ; Youngje Jeon (5/6) ; Tan Kang (0/2) ; Bonghyun Ko ; Jinyoung Kim (10/16) ; Yoseb Lee (7/10) ; Seunggeon Baek ; Jaesoon Kim ; Byeongcheol Kim (5/7) ; Cheoljin Kim ; Rakchan Kim (3/6) ; Taeung Kim ; Heejun Lee.

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. Benoit29 - le 18 juillet 2019 à 08h17

    Il y a vraiment des joueurs impressionnants. Kempf fait une entrée de compétition de folie, Villeminot est bien présent également! En espérant que les absences de Brouzet et Prandi ne soient pas préjudiciables par la suite. Mention spéciale à nos ailiers!

  2. Philippemhb - le 18 juillet 2019 à 08h28

    Les garçons brillent un peu plus que les filles plutôt décevantes et pas à la hauteur de leur rang…

  3. Nolijane - le 18 juillet 2019 à 11h56

    Même si Prandi, cadre, est une perte indéniable pour l’équipe, elle reste largement capable de remporter ce titre, Gibelin et Cochery ont clairement le niveau ! A ce dernier de ce révéler avant d’enchaîner je l’espère une grosse saison à Ivry

    Ne rien lâcher !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).