Proligue – J2

Valence, Cesson et Limoges à deux victoires

Yannis Mancelle (Limoges Hand 87)

Après deux journées de championnat de Proligue, quatre équipes sur les quatorze engagées sont invaincues. Le début de saison est plus compliqué pour Sélestat et Billère, toujours sans le moindre point.

Ce début de saison de Proligue est celui de Valence. Le club drômois, troisième de N1 et repêché cet été suite aux relégations administratives de Vernon et Grenoble, réalise un début de saison idéal. Après son très large succès face à Besançon la semaine dernière, les Valentinois avaient une opposition bien plus compliquée puisqu’ils se déplaçaient à Massy, une des équipes favorites pour la participation aux play-offs en fin de saison. Mais dès le début de rencontre, le VHB prend les devants (6-10, 20’) et regagne les vestiaires avec quatre buts d’avance (11-15, 30’). Après avoir compté jusqu’à six longueurs de retard (14-20, 39’), Massy réagit enfin dans les minutes qui suivent. Nicolas Gauthier (15 arrêts) réalise quelques parades, et finalement, Junior Réault (6 buts) égalise pour les Essonniens (25-25, 57’). Mais, dans une fin de match très stressante, Valence emporte la décision grâce à un but de Jackson Pavadé sur la sirène (26-27). Les efforts de Massy pour revenir n’ont pas été récompensés, mais Valence n’a pas volé sa victoire et reste, à la différence de buts, leader du championnat.

Bon début de saison pour Cesson et Limoges

Sylvain Hochet (Cesson)

Le VHB est accompagné au sommet du classement par les deux poids lourds du championnat. Cesson, le plus gros budget du championnat, était opposé à Pontault-Combault pour un duel entre ex-pensionnaires de Starligue. Si on a déjà beaucoup discuté de la première action de la rencontre qui donne le premier avantage au PCHB, Cesson a dominé la suite de la partie. Les Irréductibles ont dominé les débats en première période, grâce notamment à un prolifique Youenn Cardinal (9 buts au total, dont 3/3 pen.) et un bon Robin Cantegrel dans les buts, face à ses anciens partenaires (9 arrêts au total). En tête de cinq buts à la pause (16-11, 30’), Cesson est moins entreprenant en deuxième période mais parvient malgré tout à maintenir son adversaire à distance. Les Bretons s’imposent assez tranquillement (29-24) et signent leur toute première victoire dans la Glaz Arena, leur salle inaugurée en mars dernier.

Limoges est également parvenu à enchaîner après son convaincant succès obtenu à Sélestat la semaine dernière. Face à Cherbourg à Beaublanc, les Limougeauds ont pris les devants dès l’entame de la partie (5-2, 8’), mais sans pour autant distancer son adversaire. La JS résiste, mais sans recoller non plus (16-14, 30’). C’est finalement en début de deuxième période où la décision se fait. En supériorité numérique, Cherbourg enchaîne un penalty sur la barre de Dmytro Gunko et des échecs face à Yassine Idrissi, tandis que Limoges ne se rate pas en contre, notamment grâce à un Yannis Mancelle tout feu, tout flamme en deuxième période (7 buts en 30 minutes, 8 au total). Limoges creuse l’écart au score (20-15, 37’) et maîtrise la fin de rencontre pour l’emporter avec quatre longueurs d’avance (29-25). Le LH 87 reste donc co-leader avant d’affronter coup sur coup Valence puis Cesson, ses compagnons en tête du championnat, lors des deux prochaines journées.

Premières pour Nancy et Saran

Danijel Vukicevic (Nancy)

L’autre équipe invaincue en ce début de championnat est Nancy. Les Lorrains, tenus en échec à Dijon la semaine dernière, recevaient Sélestat à Vandœuvre. Et les deux équipes se sont livrées un match intense. Nancy part le mieux (4-1, 6’), mais Sélestat recolle (10-10, 19’), profitant un peu de l’absence de réussite des gardiens lorrains (2 arrêts seulement pour Louis Prévost et Obrad Ivezic dans les 30 premières minutes). Le score reste de parité à la pause (17-17, 30’), et tout reste encore à jouer à un quart d’heure de la fin (23-23, 45’). Mais Nancy fait la différence en fin de rencontre, après l’exclusion définitive de Virgile Pinchot, grâce notamment à Steeven Bois, auteur de trois buts en quatre minutes (27-24, 53’). Aboubakar Fofana plie l’affaire à trois minutes du terme (30-26, 57’) pour assurer la première victoire nancéienne de la saison (31-29). Nancy peut remercier au passage Danijel Vukicevic, auteur d’un très gros match (8 buts), et peut s’installer en embuscade derrière les trois premiers. Sélestat, malgré son match cohérent, encaisse sa deuxième défaite de la saison et ferme la marche au classement.

Hadrien Ramond (Saran Loiret HB)

Saran, battu en ouverture de la saison à Pontault, avait à cœur de bien lancer sa saison à domicile contre Dijon, un adversaire de beau calibre. Et les Saranais ont très bien fait leur travail : après une entame équilibrée (8-8, 22’), les Septors ont pris le large avant la pause (15-11, 30’). Les hommes de Fabien Courtial, bien en place dans tous les secteurs, ont maîtrisé la suite de la rencontre, maintenant leur adversaire à au moins trois longueurs, pour porter le coup de grâce dans les dix dernières minutes. Avec un excellent Hadrien Ramond (8/8), Saran s’impose 30-24 contre les Bourguignons, un résultat probant qui lance bien la saison, tandis que Dijon peine encore à la démarrer.

Besançon et Nice dos à dos, Strasbourg vainqueur

Abdoulah Mané (Besançon)

Enfin, deux oppositions mettaient aux prises des équipes qui devraient se battre pour le maintien cette saison. La première d’entre elles, entre Besançon et Nice, deux équipes corrigées par leurs adversaires respectifs en première journée, a donné lieu à une partie équilibrée. Nice parvient à faire un écart avant la mi-temps (14-17, 29’), une avance conservée dans le premier quart d’heure de la deuxième période (21-25, 42’) par les partenaires d’un Jordi Deumal en très grande forme (11 buts sur 13 tirs). Mais Besançon ne lâche rien, signe un 4-0 pour revenir au score (25-25, 52’) et, dans le sillage d’un Abdoulah Mané décisif à 7 mètres (10 buts dont 6/6 pen.), prend une option pour la victoire (30-27, 57’). Au courage, le Cavi’ parvient pourtant à égaliser en fin de rencontre, et tient dans la dernière minute, malgré l’exclusion définitive de Mathieu Diaz. Besançon et Nice se quittent sur un score de parité (31-31), et prennent chacun leur premier point de la saison.

Enfin, le repêché Strasbourg-Schiltigheim recevait le promu Billère. L’opposition n’a pas laissé voir de suite qui allait l’emporter, puisque la première période, équilibrée, s’est terminée sur un score de parité (14-14). L’ESSAHB a fait la majeure partie des 30 premières minutes en tête, mais sans réussir à distancer son adversaire. C’est un peu l’inverse en deuxième période, où les deux équipes restent proches, mais où Billère a cette fois le leadership (16-18, 39’). Alors que rien n’est encore joué à dix minutes du terme (22-22, 50’), Strasbourg parvient à faire la différence. « On a bien tenu en fin de match où on a été lucides, à l’inverse du match à Cherbourg où on avait craqué, souligne Xavier Moreau (6 buts). On arrive à faire de bons stops en défense et on marque les buts importants. »

Denis Lathoud (Strasbourg)

Tout l’inverse de Billère, qui lâche totalement en fin de rencontre, multipliant les erreurs bêtes, et facilite ainsi le succès alsacien (28-25). « Ils jouent mieux le money-time que nous, ils sont en réussite et nous en échec, déplore le demi-centre billérois Valentin Doudeau. C’est rageant, parce que ce n’est pas du tout un bon match pour nous. On n’a été à la hauteur de ce qu’on savait faire ni en attaque, ni en défense. Je pense que c’était pourtant un match à notre portée. » Le BHB 64, toujours à zéro point, devra rebondir la semaine prochaine avec la réception de Cherbourg. « On visait au minimum une victoire sur les deux premiers matchs, donc pour ce match contre Cherbourg, ce sera victoire obligatoire », ajoute Doudeau. Pour la troupe de Denis Lathoud, le duel ne sera pas moins important avec le court déplacement à Sélestat, toujours en quête de sa première victoire. « Le petit derby alsacien, tout le monde va avoir les crocs ! », sourit Xavier Moreau, avant d’ajouter : « Pour les identités des deux clubs, ce sera vraiment un match à gagner, en plus dans ce contexte de discussion sur la fusion… » Un beau duel en perspective.

Retrouvez le classement et le calendrier des prochaines journées dans l’onglet Résultats.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).