Proligue – J23

Chartres presque en Starligue, Caen totalement en N1

Remi Feutrier (Chartres)

La première place de Proligue est jouée à 95 % : profitant de la défaite de son poursuivant Créteil, Chartres, vainqueur de Massy, devrait officialiser sa montée après la trêve internationale. Dans le bas du classement, les espoirs de Caen sont réduits à néant.

Cela devenait de plus en plus clair au fil des semaines, c’est désormais une quasi-certitude : Chartres devrait terminer premier de la saison régulière, et ainsi empocher le premier billet d’accession pour la Starligue. Les Chartrains ne sont pas champions, puisque le titre sera attribué lors du Final4 du championnat à Saint-Brieuc, le week-end du 18 mai. Mais après avoir manqué la montée de peu ces deux dernières années, l’accession sera un soulagement pour un club qui a un effectif de première division. Du côté de Massy ce vendredi, les Chartrains ont gagné leur septième match d’affilée en faisant la course en tête tout le long du match. Porté par son gaucher Sergiy Onufriyenko (11 buts), Chartres a accru son avance en début de deuxième période (12-14, 30′ ; 20-25, 42′), comptant jusqu’à six buts d’avance (22-28, 47′). Revenu à deux buts dans le money-time, Massy s’incline tout de même logiquement (31-34). Chartres pourra valider sa montée au retour de la trêve internationale, chez lui, face au relégable Saint-Marcel Vernon.

Créteil laisse filer Chartres, Nancy en play-offs

On aurait pu attendre une ou deux journées de championnat pour écrire les lignes ci-dessus, mais le destin de Chartres a été accéléré par la défaite de son poursuivant. Créteil, sur huit victoires de suite en championnat, a bu la tasse du côté de Sélestat (32-21). Après vingt premières minutes accrochées (10-9, 20′), les hommes de Christophe Viennet ont survolé la rencontre face à des Cristoliens à la rue en fin de première mi-temps (18-11, 30′) et incapables de faire face au SAHB en deuxième, où ils n’ont pas su relancer la machine en attaque. Présent sur les feuilles de match depuis février, Nicolas Schneider (22 ans) finit meilleur buteur de la rencontre avec 7 buts (dont 4/4 pen.), et Vladimir Perisic, auteur de 13 arrêts (42 %) a été un des facteurs de la déroute offensive des Franciliens (moins d’un tir tenté sur deux s’est transformé en but). L’Alsace ne réussit décidément pas à Créteil, qui avait perdu son dernier match à Schiltigheim, début février.

Créteil garde néanmoins sa deuxième place, qui lui assurerait une qualification directe pour Saint-Brieuc, et ses trois points d’avance sur son premier poursuivant. Dijon a en effet également perdu, mercredi soir à Nancy (22-21). Avec le retour en forme de Luka Groff (photo) en défense et un Obrad Ivezic retrouvé (13 arrêts), le GNMHB a retrouvé ses valeurs avec une grosse défense pour faire face à celle de Dijon. La première période fut extrêmement serrée (9-9, 23′), et rendue électrique après la grosse faute de Vincent Maguy qui lui vaut une disqualification directe (25′). Les deux équipes continuent de se rendre coup pour coup en deuxième période, et les deux dernières minutes qui suivent le penalty de Yann Ducreux, irrespirables, restent finalement vierges de but. Nancy retrouve le sourire après des dernières sorties compliquées, et assure en même temps son ticket pour les play-offs, pour la première fois de son histoire. Ce succès permet aux Nancéiens de préparer au mieux la demi-finale de Coupe de France ce dimanche contre Dunkerque. Bémol de la soirée, la blessure au genou d’Edgar Dentz qui fera manquer au pivot la fin de saison de son équipe. C’était donc mercredi son dernier match sous les couleurs nancéiennes, puisqu’il rejoindra Chartres cet été.

Limoges et Saran, statu quo pour la course aux play-offs

Nancy est la quatrième équipe à assurer sa place parmi les six premiers, après Chartres, Créteil et Dijon. Massy, battu par Chartres, reste cinquième et doit attendre avant d’officialiser sa qualification. Limoges est toujours sixième, et a conforté sa place du côté de Nice. Face au Cavigal, la rencontre était assez serrée (14-15, 30′ ; 22-22, 47′) mais le LH87 a fait la différence en fin de rencontre, bien aidé par ses joueurs d’expérience Romain Ternel (6 buts) et William Annotel (19 arrêts), pour s’imposer 24-31. Limoges garde ainsi deux points d’avance sur Saran, vainqueur de Caen (34-31). Les Saranais se sont vite mis à l’abri (8-2, 10′) et ont largement dominé la rencontre (32-22, 48′), avant de laisser leur adversaire réduire l’écart dans les dix dernières minutes. Romuald Kollé (photo) a confirmé sa grande forme du moment (8 buts).

Caen relégué, ça se resserre pour les autres

Avec cette dix-neuvième défaite en 23 matchs, Caen a officialisé sa descente en N1. On pourrait s’auto-plagier en prenant la première phrase du présent article : la descente de Caen était très claire depuis quelques semaines, elle est désormais une certitude. Néanmoins, avec Nice et Grenoble comme adversaires dans les deux dernières journées, les Calvadosiens auront un rôle à jouer dans la course au maintien. Les Niçois, battus par Limoges, voient Saint-Marcel Vernon revenir sur eux. Le SMV recevait Grenoble, dans le choc du bas de tableau, et a très bien lancé sa rencontre avec une bonne défense (9-4, 12). L’écart reste stable en première période (15-11, 30′) ainsi qu’en début de deuxième (19-14, 37′), mais Grenoble parvient à faire vaciller son adversaire en prenant le dessus en défense. Les Isérois recollent, puis prennent l’avantage (25-26, 54′). L’ambiance est alors clairement retombée au Grévarin. Mais le SMV parvient à retrouver un nouveau souffle, dans le sillage d’un Corentin Boé (photo) très efficace à 7 mètres (10 buts, dont 6/6 pen.) : les trois derniers buts normands sont marqués sur penalty. De l’autre côté du terrain, Fernando Garcia (12 parades) sort les arrêts décisifs qui mettent Grenoble hors de portée (28-26).

Le SMV reste relégable, mais revient à hauteur de Nice, qui profite néanmoins de l’avantage particulier. Grenoble n’est plus qu’à un point de la zone rouge, et Strasbourg garde deux points d’avance. Les Strasbourgeois ont signé une très bonne opération en battant Cherbourg (33-27). Après vingt premières minutes équilibrées, les joueurs de l’Eurométropole ont pris le dessus, grâce à une solide défense et une base arrière efficace. Andrea Parisini se régalait dans la défense normande (11 buts), et l’ESSAHB s’est progressivement envolé au score (16-11, 30′ ; 27-18, 47′). Le succès était important pour les hommes de Bruno Boesch, avant un déplacement très compliqué à Limoges au retour de la trêve internationale. Strasbourg, Grenoble, Nice et Vernon se tiennent toujours en deux points à trois journées de la fin, et on devrait attendre les dernières minutes du championnat pour savoir qui accompagnera Caen en N1 la saison prochaine.

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 Valence 4 2 2 0 0 54:4014
2 Cesson-Rennes 4 2 2 0 0 56:4313
3 Limoges 4 2 2 0 0 60:4812
4 Nancy 3 2 1 1 0 55:532
5 Cherbourg 2 2 1 0 1 55:523
6 Massy 2 2 1 0 1 56:533
6 Saran 2 2 1 0 1 56:533
8 Pontault-Combault 2 2 1 0 1 53:55-2
9 Strasbourg 2 2 1 0 1 51:55-4
10 Dijon 1 2 0 1 1 48:54-6
11 Nice 1 2 0 1 1 50:58-8
12 Besançon 1 2 0 1 1 45:58-13
13 Billère 0 2 0 0 2 51:58-7
14 Sélestat 0 2 0 0 2 52:62-10

Mickaël Georgeault

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Proligue

17 CommentairesPoster un commentaire

  1. Tino - le 6 avril 2019 à 17h57

    Bon match de chartres. Les supporters de chartres ont le feu à Massy.

  2. Vinch1 - le 6 avril 2019 à 17h58

    Quelqu'un était à Sélestat ? Quelle claque mise à Créteil qui laisse du coup filer Chartres. Le suspense espéré sur les 2 dernières confrontations de Chartres ne devraient pas avoir lieu
    Ne leur reste plus qu'à devenir champion, lol

    • cochonne - le 7 avril 2019 à 11h44

      Bonjour
      Oui, le dernier match que j'ai vu de cette qualité était celui contre Chartres a domicile pour les Play-offs de l'an dernier.
      J'ai eu l'impression que certains se sachant non-conservés l'an prochain ont eu à coeur de se montrer aux éventuels recruteurs ce qui démontre bien l'état d'esprit dont ils ont fait preuve tout au long de la saison, bref, je ne vais pas radoter ce que j"ai déjà dit toute la saison dixit certains 🙂
      Sinon, Schneider très bon, Périsic enfin réveillé depuis trois/quatre matchs et dans les travées circulait la rumeur persistante de la non-reconduction de Christophe Viennet.
      Je fais une petite dédicace aux trois messieurs qui dissertaient allègrement sur le fait que Valentin Kieffer n'avait rien montré et qu'il n'avait pas le niveau de la Proligue, qu'on entendrait plus parler de lui dans deux/trois ans et qu'il était temps qu'il s'en aille… messieurs, je veux bien qu'on en reparle d'ici là.
      Sinon, rien a voir avec le match mais ce matin une personne présente au match de la réserve m'a dit qu'elle s'était régalée de la prestation de Jordan François Marie en N2 qui malgré la défaite de son équipe face aux jeunes pousse sélestadiennes a étincelé de mille feux, Si j'avais su qu'il jouait samedi soir, ça m'aurait plaisir de le revoir en action, peut-être pousserais-je jusqu'à Plobsheim un de ces jours pour aller le voir à l'oeuvre.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).