Starligue

A Montpellier, 2024 est dans toutes les têtes

Le Montpellier Handball a annoncé ce matin la prolongation de son entraineur et manager général Patrice Canayer jusqu’en 2024. Une date que tout le monde a en tête au MHB.

2024, c’est déjà demain au MHB. En tout cas, la prolongation de contrat de Patrice Canayer rend cette perspective désormais bien palpable que ce qu’elle pouvait l’être. Après 26 ans au club, l’entraineur et manager général a bien eu quelques interrogations au moment de parapher un nouveau contrat. Comment allait-il travailler avec le nouveau président Julien Deljarry ? Comment l’équipe allait-elle se remettre de la saison dernière “délicate”, marquée par l’élimination en phase de poule de la Champions League ? “Pour la seconde fois de ma carrière, j’ai envisagé plusieurs hypothèses pour la suite. La perspective des Jeux Olympiques de Paris était là. Ou je me battais pour avoir une équipe nationale et y prendre part, ou je me battais pour faire avancer le club de Montpellier” racontait-il ce matin à la conférence de presse. Des contacts ont eu lieu avec des sélections, certaines fédérations lui ont même laissé la possibilité de les rejoindre tout en restant entraineur dans l’Hérault, il n’en a pas voulu. “Quand ma tête est quelque part, elle n’est pas ailleurs” souligne-t-il. Les réponses à ses questions obtenues, notamment dans la capacité à travailler avec le nouveau président, “les discussions n’ont pas duré dix jours. J’avais besoin de sentir la confiance autour de moi, et si j’avais senti la moindre défiance, je serais parti. Je ne voulais pas être comme le tableau qu’on ne veut pas décrocher parce qu’il est devenu le repère.” Les entretiens  pour prolonger son staff, dont les contrats arrivent également à échéance en juin prochain, devraient être menés dans les prochains jours.

La nouvelle salle sur les rails

2024, c’est aussi la date où la nouvelle salle devrait être livrée. Après avoir été un serpent de mer pendant de longues années, le projet semble enfin sur les rails. Une infrastructure de 6000 places, dont le MHB devrait être le club résident, qui devient encore plus indispensable avec l’arrivée, dès la saison prochaine, de la nouvelle formule de la Champions League. Avec seulement un ticket automatique pour le champion de France, le second sésame réservé aux clubs hexagonaux se décidera sur des critères marketing. “La qualification via la wild card se fera sur l’enceinte la plus accueillante, avec un maximum de places, un maximum de public et de fête autour du match” explique Julien Deljarry. Bougnol est désormais loin de tout cela et à l’Arena, c’est un autre problème qui fait que, cette saison, Montpellier n’y aura reçu que le THW Kiel. “En fonction du calendrier, on ne peut pas y jouer tous nos matchs. Pour la région, l’Arena doit être rentable et donc accueillir d’autres événements” continue Deljarry. Dont le club recevra encore Kielce le 8 février à Bougnol, la faute à l’Open Sud de France.

Seule l’équipe de France…”et encore”

Avec cette nouvelle salle et tout en “gardant ses meilleurs joueurs”, selon l’expression de Patrice Canayer, le Montpellier Handball met la barre haut. Très haut mêle, puisqu’il a l’ambition de devenir “le club de référence tous sports de salle confondus en France, avec notre savoir-faire, notre palmarès et nos infrastructures.” “En 2024, quand tous les regards seront portés vers la France, le but est qu’on regarde le club de Montpellier comme quelque chose de très particulier, de très novateur” continue Canayer. Qui se plait à rappeler que “2024, cela commence déjà par Nantes jeudi soir.” Pourra-t-il pousser au delà de cette date si symbolique ? “On verra bien” sourit-il, avant de dévoiler la seule chose qui pourrait le faire quitter Montpellier : “Si l’équipe de France m’appelle. Si cela arrive, et encore, ce n’est même pas sûr.” Alors si même ce que beaucoup considéreraient comme un Graal ne suffit pas à le détourner de son horizon 2024…

Kevin Domas (avec G. Bresson)

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. Prototype - le 17 décembre 2019 à 17h51

    Le changement, c est pas maintenant !

  2. Sasori9 - le 17 décembre 2019 à 19h00

    Pourquoi on ne propose pas le contrat à vie ?

  3. matieu - le 17 décembre 2019 à 19h38

    L’EDF toujours dans un coin de la tête…

    Par contre, ils ont prévu une demi jauge pour la future salle ? parce qu’ils ont déjà du mal à remplir Boulogne, alors là avec 6000…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).