Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Starligue

Yanis Lenne revient plus fort

, par Dalibor

Le seul gaucher parmi les cinq recrues du Montpellier Handball, Yanis Lenne, a déjà montré cet été qu'il avait trouvé sa place dans son nouveau club. Mais ne veut pas mettre la charrue avant le boeufs pour autant.

Dans la vie, certaines choses finissent forcément par arriver. Yanis Lenne à Montpellier, cela avait déjà presque failli se faire il y a deux étés. Au moment de quitter son Alsace natale, le coeur du gaucher avait balancé entre l'Hérault et la Catalogne, mais Barcelone avait fini par l'emporter. Ce n'est presque que partie remise de le voir arriver à Montpellier cette saison. Comme si, entre les deux parties, il fallait que ça finisse comme ça : ensemble. "Barcelone, ça reste le Barça, mais depuis que je suis tout petit, j'ai des images de Montpellier pratiquant le plus beau jeu du handball français. C'est une fierté de porter ce maillot, presque un rêve. Le MHB, c'est plus qu'un club, c'est une institution dans le handball international" loue l'ancien Sélestadien. Pour lui, les deux dernières années n'ont pas été de repos. Barré par la concurrence sur l'aile droite à Barcelone, il demande de son propre chef l'été dernier à être prêté pour continuer à progresser. Sans savoir que la tenue blaugrana, il ne la portera plus. Mais sans garder une quelconque amertume de l'épisode. "A Barcelone, j'ai énormément grandi, même si les gens ne s'en rendent pas compte. Quand tu passes de Sélestat à Barcelone, c'est un autre monde. La notion de professionnalisme, de détail, d'exigence quotidienne, j'en ai tiré plein d'enseignements" continue Lenne.

Barcelone l'a fait grandir

En tant que personne aussi, Yanis Lenne n'est plus tout à fait le même que quand il portait les couleurs du SAHB. Une première expérience à l'étranger, loin des siens, même si la diaspora française l'a aidé dans sa vie quotidienne, cela ne laisse pas indemne. "Mais je ne veux garder que le positif de tout ça" dit-il, comme pour fermer la parenthèse. La saison dernière passée à Aix aura été pour le gaucher de Colmar l'occasion de mettre en application tous les enseignements emmagasinés à Barcelone. Jérôme Fernandez n'aurait pas dit non à l'idée de le garder un peu plus longtemps mais, quand Montpellier appelle, compliqué de raccrocher en refusant. La perspective de jouer avec Melvyn Richardson, une vieille connaissance, a pesé dans la balance, même si cela n'aura pas été l'argument principal. Le fait que son frère rejoigne le centre de formation montpelliérain ne l'a pas laissé insensible. Comme la chance de retrouver la Champions League, dans un club du très haut de tableau. Le genre de choses qui parle quand on a 23 ans et qu'on déborde d'ambition : "Ca a été une belle opportunité. Je sais qu'ici, je vais avoir des responsabilités mais, maintenant, il va falloir que je confirme. On ne me jugera que sur mes performances sur le terrain."

Besoin de stabilité et de régularité

Patrice Canayer sera le premier juge et Didier Dinart, le second. Car, quand on a gouté à un championnat du monde avec l'équipe de France, même en tant que 17ème homme, ça ouvre l'appétit. Et Yanis Lenne ne fait pas exception. Retrouver les Bleus est forcément inscrit à son agenda, avec de potentiels Jeux Olympiques à l'horizon. Mais entre Valentin Porte, Luc Abalo ou Benoit Kounkoud, l'Alsacien n'est pas encore le premier choix, ni même le deuxième. Et il est parfaitement conscient qu'avant de changer l'ordre établi, il va lui falloir carburer au MHB. "A ce moment de ma carrière, j'ai besoin de stabilité et de régularité. J'ai besoin de montrer que je peux enchainer les bonnes performances, que ce soit en championnat et en Champions League. A partir du moment où cette condition sera remplie, je penserais à la suite" conclut-il. Yanis Lenne n'a jamais été du style à se laisser griser, et ce n'est pas maintenant que ça va commencer.

Kevin Domas (avec G. Bresson)

Prochain match TV

Orlen Wisla Plock

20:45

Mer. 21 Fév.

Montpellier HB

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Philippemhb
Philippemhb
4 années il y a

Allez Yanis! et allez Hugo! en espérant que Patrice Canayer fera pratiquer un jeu moins axé sur le cœur de la zone où souvent le MHB se casse les dents et perd des ballons au profit du jeu aéré qui existait du temps de Gajic et Guigou…..

cochonne
cochonne
4 années il y a

Bonjour
Cette année conditionnera sans doute son avenir en EDF à court voir moyen terme.
Devant lui il y a du lourd qui sera difficile à bouger et derrière arrive un phénomène qui s'appelle Benjamin Richert qui a selon moi une palette de tirs plus étoffée mais Yanis a l'avantage d'être meilleur défenseur du moins pour l'instant je pense, et d'avoir aussi évolué au poste d'arrière.
Quoi qu'il en soit, le passage par Barcelone aura quand même plutôt freiné le début de sa carrière car s'il était allé directement au MHB il serait aujourd'hui titulaire d'une LDC à laquelle il aurait à coup sur participé activement et nul doute la place en EDF qui va avec.
C'est un battant qui ne lâchera rien, si aucune blessure ne vient perturber les prochains mois, Didier Dinard aura certainement du mal à faire son choix sur l'aile droite.

mister
mister
4 années il y a
Répondre à  cochonne

 » car s’il était allé directement au MHB il serait aujourd’hui titulaire d’une LDC à laquelle il aurait à coup sur participé activement et nul doute la place en EDF qui va avec. »
Après coup c’est sûr que c’est facile de dire qu’il aurait mieux fait de signer à Montpellier plutôt qu’à Barcelone mais sauf que quand il a signé, il n’était pas prévu que le jeune du centre de formation Gomez décolle à un tel niveau et mette carrément Victor Tomas en remplaçant… le fait que Montpellier soit champion d’Europe était encore moins attendu.
Alors clairement, quand Barcelone te veut dans son équipe, c’est quand même difficile de refuser une telle proposition

cochonne
cochonne
4 années il y a
Répondre à  mister

Je ne faisais qu'un constat après coup je vous le concède.
Si Alleix Gomez n'avait pas explosé peut-être que Yanis serait aujourd'hui titulaire au Barça et en équipe de France… Ou peut être qu'il serait toujours la doublure de Tomas.
Je l'ai déjà dit dans mes commentaires, lorsqu'il est partit de Selestat Yanis avait tout du gentil garçon talentueux… mais gentil, trop gentil.
Je crois qu'il n'était pas suffisamment arme mentalement pour un club comme le Barça et qu'au MHB il aurait trouvé un environnement bien plus bienveillant à son égard .
Maintenant rien n'empêche qu'il y retourne dans quelques années, auréolé de titres, de gloire et précède d'une réputation de tueur qu'il se sera forge en France.
L'avenir nous le dira, toujours est-il cher Mister qu'il y a de sacrés talents à venir sur l'aile droite de l'EDF et que les places seront chère.

Yanick
Yanick
4 années il y a
Répondre à  cochonne

Bonjour,
Yanis n’a peut être pas trouvé du temps de jeu à Barcelone mais il y a trouvé l’amour et c’est tout à son honneur.
Cordialement,

Averell
Averell
4 années il y a
Répondre à  cochonne

A rappeler qu'il semblerait que Dinard et Abalo se soient faches lors du match perdu contre le Portugal.
Les opportunites sur l'aile droite sont peut etre a prendre des aujourd'hui.
Maintenant, a voir si Lenne confirme parce que pour l'instant, on attend de voir:
A Selestat c'etait un peu la star, donc plus facile de briller.
Au Barca, ben il a fait banquette.
A Aix, il a pas joue tant que ca et ses stats, selon le site de la LNH, c'est 2 buts / match seulement.
Au MHB, pour l'instant il n'a brille que sur les matchs amicaux…
A voir donc maintenant en matchs officiels et sur une saison entiere. Et surtout en LdC

Nolijane
Nolijane
4 années il y a

Pour cette année le duel Lenne – Kounkoud sera à surveiller pour voir qui prendra la suite de Lucho en 2021… Mais attention, Richert peut les doubler rapidement… En potentiel pur ce dernier est de l’ordre de Aleix gomez a Barca mais reste encore loin du niveau actuel de Lenne et je l’imagine de Kounkoud qui revient de blessure.
Que de jeunes joueurs… dans de grandes équipes ! Pressé que cette saison commence !

Nolijane
Nolijane
4 années il y a

Pour ceux qui veulent rejoindre une ligue pastaga : voici un mot de passe
7043e1d51ecdf
C’est l’équivalent handballistique de MPG.. a bientôt sur le jeu !

Fabienhrt
Fabienhrt
4 années il y a

Il ne faut pas oublier qu'il a joué à Aix entre le Barça et le MHB son temps de jeu y était réduit et mais Jérôme Fernandez l'a utilisé quand il fallait pour le faire grandir souvent lors de matchs cruciaux…

Nos derniers articles

9
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x