Euro (M)

Le Danemark tombe d’entrée !

Mikkel Hansen (Danemark)

Dans un match très serré, le Danemark s’est incliné pour son entrée dans l’Euro face à l’Islande (30-31). Dans le groupe A, la Croatie est la première équipe qualifiée pour le tour principal.

Groupe A

Le suspense n’aura pas duré longtemps pour la Croatie. Vainqueurs de son premier match contre le Monténégro jeudi, les partenaires de Domagoj Duvnjak n’ont pas fait stressé leurs nombreux supporters à Graz face à la Biélorussie, perçu comme leur principal rival du groupe. Dès les premières minutes, la Croatie creuse l’écart (6-2, 9′), et après un petit passage à vide en milieu de première période, finit fort avant la pause (15-10, 30′). Un bon début de deuxième période permet aux hommes de Lino Cervar de prendre le large (24-14, 44′). Bien aidé par une jolie performance du gardien de Montpellier Marin Sego dans les buts (7 arrêts sur 19 tirs), et malgré les huit buts de Mikita Vailupau côté biélorusse, la Croatie s’impose sans trembler (31-23) et est la première équipe officiellement qualifiée pour le tour principal, ne pouvant être rattrapée par aucun de ses adversaires dans le groupe A.

La qualification, la Serbie est désormais assurée de ne pas l’atteindre. Face à son voisin du Monténégro, les partenaires de Nemanja Ilic ont vite été menés (7-3, 15′), mais ils sont parvenus à revenir avant la mi-temps (9-9, 27′). Forts de dix bonnes premières minutes en deuxième période, les Serbes, portés par un bon Lazar Kukic (6 buts) prennent l’avantage (13-16, 40′), mais c’est cette fois au tour des Monténégrins de revenir dans le match. Le scénario reste indécis à l’entrée dans le money-time (20-20, 57′), mais le Monténégro a finalement les nerfs les plus solides et s’impose d’une longueur (22-21). La petite nation d’ex-Yougoslavie aura l’occasion de jouer une finale pour la qualification face à la Biélorussie lundi, alors que la Serbie n’a plus qu’un match pour l’honneur à disputer, face au rival croate.

Groupe E

C’est la surprise de ce début d’Euro : le Danemark, champion du monde l’année dernière et grand favori de la compétition, le Danemark, a trébuché d’entrée face à l’Islande. Il faut dire que l’opposition était relevée, avec une équipe islandaise très bien dotée sur la base arrière, et un Aron Palmarsson très prolifique (10 buts). Le score de parité à la pause est logique (15-15, 30′), les deux équipes ayant eu tour à tour l’avantage au score. Le Danemark, emmené par Mikkel Hansen (9 buts), prend les commandes en début de deuxième période, mais l’Islande reste au contact et profite du carton rouge direct donné à Niklas Landin, le gardien danois, pour avoir effleuré Olafur Gudmundsson en-dehors de sa zone (22-23, 43′). Les Islandais prennent trois buts d’avance (23-26, 47′), et si les Danois parviennent à revenir (29-29, 55′), ce sont bien les partenaires de Gudjon Valur Sigurdsson, d’ailleurs buteur à une minute du terme, qui sont les plus solides en fin de rencontre. Un dernier jet franc de Mikkel Hansen est repoussé par Björgvin Pall Gustavsson et les Islandais peuvent fêter une victoire inattendue (30-31).

Les Danois se retrouvent dos au mur, et joueront leur avenir dans la compétition lundi contre la Hongrie. Les Hongrois ont eux aussi connu un scénario très tendu face à la Russie. Devant à l’issue d’une première période équilibrée (14-13, 30′), les hommes d’Istvan Gulyas creusent l’écart au retour des vestiaires et se mettent dans les meilleures dispositions pour remporter le match (24-20, 51′). Grâce à un 4-0, les Russes reviennent cependant dans le match (25-25, 56′). Mais après un 7 mètres réussi par Zsolt Balogh (7 buts dont 5/5 pen.), la Russie ne parvient pas à égaliser, butant sur Roland Mikler ou sur le poteau dans les derniers instants de la partie. La Hongrie s’est fait peur mais commence avec une victoire (26-25), tandis que la Russie devra battre l’Islande pour conserver un espoir de qualification.

Retrouvez tous les classements à l’onglet Résultats.

Mickaël Georgeault

18 CommentairesPoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 11 janvier 2020 à 23h04

    Dinart démission !

    Ah bah non, personne ?

    • Blanchard - le 12 janvier 2020 à 10h37

      Dinart : le domenech du handball…

  2. david - le 11 janvier 2020 à 23h10

    Aucun fond de jeu dans cette équipe qui n’est qu’une somme d’individualités beaucoup trop laxistes en défense. Un gardien beaucoup trop irrégulier , une énorme dépendance sur un seul joueur…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).