LBE

Un club aurait pratiqué des tests de grossesse illégaux


Ce jeudi, l’Association des Joueurs Professionnels de Handball (AJPH) a publié un communiqué évoquant des pratiques illicites qui se seraient déroulées dans un club de Ligue Butagaz Energie : des tests du taux de l’hormone “Béta HCG”.

Ces tests auraient été réalisés lors de prises de sang de début de saison. Le médecin du club aurait alors prescrit des analyses du taux de l’hormone “Beta HCG” qui peut révéler une grossesse. Tout cela, sans le consentement des joueuses. “Ce type de contrôle est totalement illégal et viole non seulement la vie privée des joueuses mais porte également une grave atteinte à leur intimité”, note l’AJPH.

Selon nos informations, concordantes avec celles de nos confrères de France Télévision, ces pratiques illicites auraient eu lieu dans le club de Nantes Loire Atlantique. Pour l’heure, le président Arnaud Ponroy ne s’est pas exprimé à ce sujet. Une réunion interne devrait se tenir ce vendredi.

Dans son communiqué, l’AJPH “se réserve le droit de donner toute suite utile à cette situation”, des poursuites pourraient donc être engagées. Elle a rappelé que “ce type de contrôle est totalement illégal et viole non seulement la vie privée des joueuses mais porte également une grave atteinte à leur intimité”. La Ligue féminine de handball n’a pas encore réagi.

Maxime Cohen.

Pub Espace Pronos LFH

43 CommentairesPoster un commentaire

  1. Crazy Hand - le 14 février 2020 à 05h42

    …que celles qui se sentent « gravement atteintes dans leur intimité » portent plainte effectivement. Après, quelle connerie d’avoir pratiqué ce test ! Le taux contrôlé le lundi ne révèlera pas la fécondation du lundi suivant…! Faut vraiment être neuneu pour avoir mis en place cette pratique !
    A moins que le club ait la possibilité de déceler des futurs (-es) champions (-nes)…!
    Bienvenue à Gattaca !

  2. Bonitos - le 14 février 2020 à 05h50

    Il faut stopper ces pratiques en sanctionnant lourdement les responsables

  3. tom - le 14 février 2020 à 08h43

    Et bien, après l’affaire d’agression sexuelle dans un club de hand amateur que la fédé semble occulter (reportage ds stade 2 le week-end dernier), voilà une nouvelle affaire pour le hand français

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).