LDC (M)

Le PSG s’incline de nouveau

Raul Gonzalez Gutierrez (Paris Saint-Germain)

Le PSG s’est incliné en fin d’après-midi à Brest (32-31 pour le Meshkov). Les hommes de Raúl González n’ont toujours pas inscrit le moindre point dans ce groupe A.

Le PSG se rendait en Biélorussie pour y affronter le Meshkov Brest dans le cadre de la deuxième journée de Ligue des Champions.

Paris en sérieuse difficulté en première période

Le match démarre sur un rythme intéressant, notamment chez les locaux. Après une dizaine de minutes durant lesquelles les deux équipes se tiennent, Brest se détache petit à petit, par le biais de Skube dans tous les bons coups, quelques missiles de Santalov et des contre-attaques impitoyables conclues par l’ailier Vailupau (10-7, 14ème). Cet avantage de 3 buts oblige Raúl González à demander un temps mort. Paris a du mal à revenir et souffre en défense a l’image de cette exclusion de Kounkoud (18ème). Un missile et un but en pénétration de l’ex-chambérien Panic permettent aux Biélorusses de creuser l’écart, qui commence à prendre des proportions inquiétantes (15-10, 23ème). Toujours autant en difficulté sur le plan défensif, les Parisiens ne profitent pas non plus du changement de gardien avec l’entrée de Genty qui ne se montre guère plus efficace que Gérard. Toft-Hansen prend au passage 2 minutes (24ème). Seule l’entrée en jeu de Kristopans semble revigorer l’attaque parisienne, mais cela ne suffit pas pour réduire l’écart. Score à la mi-temps : 19-14 en faveur du Meshkov.

Du mieux en deuxième mi-temps, mais la déception au bout

Les coéquipiers de Nikola Karabatic reviennent plus déterminés des vestiaires. Paris recolle rapidement à trois buts, grâce à une finition impeccable de Kristopans (20-17, 33ème) et un Gérard de plus en plus décisif. De nouveau Kristopans marque en force, provoquant un temps mort côté local (21-19, 36ème). Hansen en contre ramène son équipe à 1 unité (21-20, 38ème). Solé marque dans la foulée (21-21, 39ème). Les Parisiens sont revenus au score en moins de dix minutes. Cela étant, Brest reprend du poil de la bête, pour s’échapper de nouveau au score (26-22, 46ème). N. Karabatic s’arrache pour raccourcir les distances à l’orée des dix dernières minutes (27-25, 49ème). Dans la foulée, Remili ramène Paris à un but (27-26, 50ème). Mais Malus, au prix d’une remarquable action individuelle, sonne la charge (29-26, 54ème). Les deux équipes se rendent coup pour coup, mais Brest ne lâche jamais et parvient à gérer son avantage. Temps mort demandé alors par González à la 56ème, voyant que sa défense ne réussit pas à canaliser les Biélorusses (31-28). Cela semble porter ses fruits, les Parisiens se rapprochant de nouveau (31-30, 58ème). Hélas pour eux, c’est Panic qui aura le dernier mot et il se charge de porter le coup de grâce (32-30, 59ème). Score final : 32-31. Ce début de saison décevant est loin de correspondre aux attentes du club de la capitale.

 

Pub Espace Pronos EHFCL

19 CommentairesPoster un commentaire

  1. Nico 8388 - le 30 septembre 2020 à 20h31

    Perdre d un but en jouant aussi mal en première mi temps c est presque un miracle .

  2. Arshee - le 30 septembre 2020 à 20h35

    Les gardiens PSG, les gardiens

  3. raoul - le 30 septembre 2020 à 20h52

    Pas vu le match mais je trouve ça inquiétant surtout si seuls les 2 premiers de chaque poule sont qualifiés pour le Final4 de décembre 2021.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).