LdC (M)

Nantes s’incline lourdement au Danemark

FELIHO Rock (Nantes)

Pour la 4ème journée de compétition, Nantes, toujours décimé, est allé s’incliner lourdement à Aalborg.

Après avoir montré un beau visage dimanche à Montpellier, Nantes a montré bien plus de difficultés du côté du Danemark, où il a pris la foudre face à une équipe bien plus en jambes. On le dit chaque semaine, les Violets sont décimés en ce moment. Sans Nyokas, Cavalcanti, Minne, Ovnicek ou encore Gurbindo, les Nantais se présentent à Aalborg avec une équipe encore plus jeune qu’à l’accoutumée, en témoigne le 7 de départ.

Thibault Briet, Nantes.

Une équipe méconnaissable

Une base arrière Briet-De La Bretèche-Milic débute la rencontre. Si on notera que le jeune gaucher serbe est auteur du premier but puis d’un pénalty provoqué, il n’y a malheureusement pas beaucoup d’autres satisfactions dans le début de match nantais. Le jeu collectif est très approximatif, des passes partent en touche, des dribbles sont manqués, … ces nombreux ballons perdus n’attendent pas longtemps avant que les Danois ne les convertissent en buts. Après 7 minutes de jeu, les visiteurs sont déjà en crise, et Alberto Entrerrios est contraint de prendre son premier temps mort (7′ : 6-1).

L’exclusion du pivot Magnus Saugstrup, très précieux pour Aalborg des deux côtés du terrain, va donner aux Ligériens l’opportunité de se relancer. Une défense très haute avec un Pechmalbec surmotivé en pointe, des buts de Damatrin dans la cage vide, et le H est de retour en un éclair (13′ : 7-6). Le temps mort des locaux est posé, et leur est bénéfique. Au retour de ce dernier, les Français peinent toujours des deux côtés du terrain, malgré les rotations. Les Danois trouvent trop facilement leurs pivots, et les Nantais leur offrent toujours de nombreuses munitions sur contre-attaques. En ajoutant à cela de réelles difficultés au shoot, avec des tirs hors cadres, des pénaltys manqués par Rivera et Lazarov, et la belle prestation d’Aggefors dans les cages danoises, on sent l’équipe en grande difficulté. “C’est juste qu’on s’applique pas, les mecs ils nous mettent la misère en face !” tonne le capitaine Rock Feliho lors du deuxième temps mort de son équipe (25′ : 13-7).

Pas de réaction Nantaise dans le second acte

Magnus Saugstrup, Aalborg.

Mais la réaction ne vient pas. Un échec de Figueras à 6 mètres puis un but danois du pivot Antonsen, la machine est repartie. Lazarov ou Briet trouvent quelques solutions seuls mais le jeu collectif cale. On notera également qu’Emil Nielsen réalise quelques beaux arrêts, notamment un gros pastis sur Felix Claark à la 28ème, mais ce n’est pas suffisant. Sur un dernier tir hors-cadre de Balaguer, les joueurs d’Entrerrios rentrent aux vestiaires (MT : 16-9). Les Nantais pourront néanmoins recommencer le deuxième acte en supériorité numérique, Antonsen ayant été exclu.

Malheureusement, la seconde période ne permettra pas aux Violets de revenir. Dumoulin remplace Nielsen, et on sent la volonté de ses coéquipiers au retour sur le terrain. Pourtant, Augustinussen est exclu dans la première minute, le jeu offensif reste trop inoffensif, les pertes de balles sont toujours converties par les locaux, et la défense ne parvient toujours pas à hausser son niveau. Le +10 est atteint à la 38ème minute par le pivot Saugstrup (6/7), bien trop facilement trouvé (38′ : 22-12). De l’autre côté du terrain, Mikael Aggefors termine d’écraser les espoirs Nantais en arrêtant Balaguer sur 7m puis sur sa récupération de balle, et enchaîne en bâchant Briet à 6m sur la contre-attaque suivante.

 

AUGUSTINUSSEN Sebastian (Nantes)

 

Trois formations invaincues dans le groupe B

L’effectif tourne et Mattéo Fadhuile, déjà entré en première période, prend du temps de jeu sur la base arrière et plante ses buts (5/8, dont 4/4 dans le dernier quart d’heure). L’écart se maintient au niveau des 10 buts, et Nantes s’incline finalement de 8 unités (SF : 32-24).

Nantes se positionne donc à la 5ème place avec 2 points (acquis contre Kiel), tandis que leurs adversaires restent invaincus. Après 4 journée, 3 équipes restent invaincues. Les Danois, les Catalans de Barcelone (opposés à Zagreb à 20h45) et les Hongrois de Veszprem, qui l’ont largement emporté face à Celje (39-24).

Antoine Piollat

Pub Espace Pronos EHFCL

11 CommentairesPoster un commentaire

  1. matis - le 14 octobre 2020 à 20h43

    Je pense qu’on a un peu surcôté cette jeune équipe de Nantes suite aux victoires à Kiel (totalement à la ramasse depuis le début de saison) et au nul à Montpellier dont on ne connait pas le niveau “européen” pour l’instant…

    • stephane_44 - le 14 octobre 2020 à 20h48

      Enfin le meilleur nantais du match est le plus jeune de l'équipe … C'est plus un soucis de manque de rotation qui fait que certains étaient cuit ce soir, pas de jeunesse de l'effectif !

      • matis - le 14 octobre 2020 à 21h15

        j’ai pas dit que c’était lié à la jeunesse…j’ai simplement parlé de cette jeune équipe

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).