Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LSL - J2

Première historique pour Limoges, Istres leader provisoire

, par Balic

Micke Brasseleur (Limoges Hand 87)

Les deux premiers matchs de la 2e journée de Starligue voyaient entrer en scène Dunkerque et Créteil, dont le match avait été reporté la saison dernière. La rentrée a été compliquée pour ces deux équipes : Créteil s'est incliné cruellement à la dernière seconde face à Limoges (29-28) tandis que Dunkerque a été tenu en échec par Istres à domicile (20-20).

LIMOGES A LE DERNIER MOT

Antoine Ferrandier (US Creteil HB)

Face au LH qui doit prendre des points à domicile après sa déconvenue à Nîmes, Créteil réalise une première mi-temps solide. Le premier quart d'heure est serré (7-8 à la 15e) et les Cristoliens tiennent bon face notamment à un Micke Brasseleur en chaleur (3 buts en 12 minutes). Puis le collectif bien rodé de Pierre Montorier se met en marche : quelques arrêts de Dylan Soyez, le sang froid d'Antoine Ferrandier et une défense solide. Tels sont les ingrédients qui permettent aux Val-de-Marnais de prendre un avantage intéressant à la pause (13-16).

 
Denis Serdarevic (Limoges Hand 87)
Comme la semaine dernière, Limoges revient avec un tout autre visage en deuxième mi-temps, porté par les arrêts de Denis Serdarevic (8 arrêts à 40 %) et un côté droit démoniaque. Dragan Gajic et Micke Brasseleur inscriront ainsi 19 des 29 buts de leur équipe (10 pour le Slovène et 9 pour l'ancien Nîmois). Les locaux grapillent petit à petit et finissent par revenir au score à la 48e minute (22-22). Pour autant, Créteil ne capitule pas, emmené par le talent d'Antoine Ferrandier (7 buts) et un beau jeu collectif sur la base arrière. Malheureusement pour les coéquipiers de Valentin Aman, quelques petites erreurs et l'expérience de leurs adversaires vont faire basculer la rencontre dans le mauvais sens.

Alors qu'ils égalisent à 24 secondes dans la fin par une mine dans la lucarne de Ferrandier (28-28), les Cristoliens sont surpris à deux secondes du terme par le bras ravageur de Brasseleur qui crucifie Robin (29-28). Un scénario dantesque pour un match enlevé et au cours duquel chacune des équipes a affiché de belles promesses.

DUNKERQUE ET ISTRES DOS A DOS

Dominateurs durant une bonne partie du match, les Dunkerquois ont craqué en fin de match et concèdent le nul 20-20 à des Istréens opiniâtres.
Nagy Kornel (Dunkerque)

En première période, les locaux profitent d’une équipe istréenne plutôt brouillonne commettant 7 pertes de balle. Après 10 premières minutes équilibrées, les Nordistes font un mini-break grâce à un but de Kornel Nagy (5-3, 11’). L’équipe visiteuse a énormément de mal à trouver des solutions dans une défense hermétique. Aucun but inscrit pour Istres en la 15ème minute et la 23ème minute mais Dunkerque ne creuse pas l’écart (8-5’, 23’ puis 12-9, M-T).

   
Andrea Parisini (Istres Provence)

La seconde période débute par un gros duel entre les deux gardiens avec 4 arrêts pour chacun dans les 5 premières minutes. Ils réalisent d’ailleurs un excellent match dans sa globalité avec 13 arrêts pour Oleg Grams contre 12 pour Arnaud Tabarand. Cela profite aux Ch’tis qui conservent leur avantage de 3 buts (16-13, 39’). Les deux équipes butent sur des défenses solides. Le score s’en ressent avec seulement 3 buts inscrits en 10 minutes et Dunkerque prend 4 buts d’avance (18-14, 49’). Puis c'est la panne sèche du côté nordiste. En 8 minutes, les Istréens leur infligent un 6-0 et prennent 2 buts d'avance grâce à Andréa Parisini (18-20, 58’). Les locaux trouvent toutefois l’énergie nécessaire pour finalement égaliser à 20-20.

Dunkerque commence ainsi sa saison par une petite déception. Alors qu'ils avaient le match en main, les hommes de Patrick Cazal ont laissé la victoire leur échapper et auraient même pu s'incliner. En face, les Istréens capitalisent sur leur succès de la semaine dernière face à Tremblay. Istres est ce soir leader provisoire du championnat.

 

Tristan Paloc & Alexandre Riotte

 

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
drauglin09
drauglin09
3 années il y a

J'ai vu la première mi temps de Limoges puis j'ai basculé sur la seconde de Dunkerque…. mal m'en a pris…. Ce match Dunkerque-Istres était un festival de marcher, balles dans les tribunes, tirs à 6 mètres vendangés. Ok, je veux bien que défendre dur consomme de l’énergie et que ça n'aide pas en attaque mais pffff, quelle purge ce match.
Même le splendide kung fu tenté avait un appui zone de 20 cm (non sifflé) et de toutes façons, le mec a tiré à côté.

Cazal a du boulot, en attaque, y a rien de rien.

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x