LSL – J4

Nîmes surpris par Créteil, premières pour Ivry et Saint-Raphaël

Mickael Robin (US Creteil HB)

Créteil a réalisé l’exploit de la journée en s’imposant avec maîtrise du côté de Nîmes (22-25). Deux autres victoires à l’extérieur complètent cette soirée, avec les premières d’Ivry et de Saint-Raphaël.

Au programme de cette 4 journée, trois matchs ce soir : Nîmes recevait Créteil, tandis que Dunkerque affrontait Saint-Raphaël et Tremblay accueillait Ivry.

L’exploit de Créteil

Michael Guigou (USAM Nimes Gard)

Après la défaite concédée à domicile lors du derby face aux rivaux de Montpellier, Nîmes reçoit une équipe de Créteil qui n’a joué qu’une seule rencontre de Starligue jusque là. Si ces derniers débarquent dans le chef lieu du Gard frais comme des gardons, les Gardois eux paraissent émoussés quelques jours après le derby, privés pour ce match d’Acquevillo et avec Nyateu et Gallego touchés.

Les Cristoliens démarrent bien et gênent les locaux, menant de deux buts à la moitié de la première période (5-7, 16ème) et conservant sans trop de mal cet avantage dans les minutes suivantes (8-10, 21ème). Mais Guigou et Sanad remettent l’USAM en marche rapidement (10-10, 22ème) poussant Pierre Montorier à demander un temps mort. Ce dont profitent les visiteurs par la suite, qui reprennent à nouveau l’avantage à la pause (12-13). En début de seconde période, les visiteurs accentuent le score comme avec ce tir croisé de Borragán (13-16, 34ème) ou encore cette réalisation d’Aman (15-19, 39ème). Nîmes finit par revenir à une petite unité (19-20, 47ème) grâce à un shoot de Minel. Mais Robin se montre impérial : le gardien de Créteil stoppe le pénalty de Kavticnik (19-21, 50ème) et multiplie les parades dans les minutes qui suivent, dont un nouveau pénalty (19-23, 53ème). Nîmes n’a pas dit son dernier mot et recolle via Rebichon en contre (22-24, 57ème).

La Parnasse pousse mais ce ne sera pas suffisant, Créteil l’emporte 22-25 et signe une superbe performance. Après la défaite face à Montpellier, Nîmes enregistre ce soir une nouvelle déception qui s’apparente même à une déconvenue au vu des ambitions de l’équipe de Franck Maurice. Au niveau des stats individuelles, soulignons côté cristolien les 5 buts de Gibelin (5/9) et les 4 d’Aman (4/6) ainsi que le gros match de Robin dans les cages (12/34, 35% d’arrêts). Desbonnets (12/32, 38%), Guigou (4/5) voire Minel malgré du déchet dans le tir (5/11) ont surnagé chez les Nîmois.

Saint-Raphaël et Ivry décrochent leur première victoire, sur le même score

Vadim Gayduchenko (Saint-Raphaë)

Saint-Raphaël est allé gagner à Dunkerque sur le score de 24-25. Les Varois signent par la même occasion leur première victoire cette saison, et se remettent ainsi de la lourde défaite encaissée la journée précédente contre le PSG à domicile. Après une entame de match serrée et peu riche en buts (7-6, 20ème), le rythme s’accélère lors des dix dernières minutes de la première période et le score double de part et d’autre à la pause (14-12 en faveur de Dunkerque). En deuxième mi-temps, les hommes de Fortuneanu se montrent plus costauds que leurs adversaires et inversent le score, avec un bon Gayduchenko (4/6). Dans la dernière minute du match, les Nordistes ont eu par deux fois l’opportunité d’égaliser à 25-25, mais ni Cuni ni Garain, qui s’est heurté à Popescu à 3 secondes du gong, n’ont pu donner ce point à leur club.

Enfin, Tremblay et Ivry s’affrontaient dans un duel sous pression, à la recherche de leur première victoire de la saison. Et ce sont les Ivryens qui décrochent ce précieux sésame. Au cours d’une première mi-temps où aucune équipe ne se détache réellement, Ivry mène d’un but à la pause d’une rencontre peu prolifique en attaque (10-11). Si les locaux passent devant en début de seconde période, Ivry finit par prendre le match à son compte pour ne plus le lâcher,  bien aidé par les parades de Sunjic (12/33, 35% d’arrêts). Score final 24-25, un résultat à la mode en cette soirée.

 

30 CommentairesPoster un commentaire

  1. damien - le 10 octobre 2020 à 21h53

    Créteil est la bête noire de l’USAM au Parnasse !

  2. Crazy Handy - le 10 octobre 2020 à 22h03

    En même temps, avec un gardien comme Desbonnet, on ne pouvait guère espérer mieux…

    • stephane_44 - le 10 octobre 2020 à 22h16

      Le gardien dont c'est parait-il un scandale qu'il ne soit pas en équipe de France ?!?!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).