Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LSL

Le mea-culpa de Jérôme Fernandez

, par Isakovic

Jerome Fernandez (Pays d’Aix Universite Club)

Il semblerait qu'il existe quelques petits soucis de communication au sein du club d'Aix-en-Provence ces derniers temps. En effet, l'actuel coach de l'équipe première, Jérôme Fernandez, est revenu ce soir sur les propos qu'il a tenus hier chez nos confrères d'Eurosport concernant son avenir tout en mettant en porte à faux, indirectement, l'actuel coach du Sporting Lisbonne, Thierry Anti. 

Mardi, à la surprise générale l'ancien capitaine des Bleus annonçait lors d'un live sur Eurosport qu'il n'allait finalement pas aller à son terme de sa mission de coach de l'effectif professionnel au sein du PAUC, alors que son contrat court jusqu'en 2021. "Le président veut changer de cycle et il a prévenu mon adjoint et moi-même qu’on ne serait plus en poste. Sur quatre éléments du staff, on est trois à ne plus être là au mois de juillet. J’étais en contrat jusqu’à 2021, je le suis toujours, mais l’arrivée d’un nouvel entraineur fait que je vais faire ma dernière année au club, mais sous une autre mission" disait-il. Laissant donc sous-entendre que Thierry Anti, dont l'arrivée à Aix a été officialisée pour 2021, pourrait poser ses valises un an plus tôt, dès cet été. Même si celui-ci possède un contrat valide avec le Sporting Portugal jusqu'en 2021.

Interrogé par l'Equipe,  Jérôme Fernandez explique s'être pris les pieds dans le tapis, ses déclarations allant à l'encontre de ce qu'il avaient annoncé à ses dirigeants il y a encore très peu de temps. Et n'a pas hésité à faire son mea-culpa : « C'est moi qui me suis un petit peu mélangé les pinceaux, avoue-t-il sans détour. J'avais compris que mes dirigeants souhaitaient que Thierry arrive tout de suite et que je devais basculer sur les jeunes. Il y a un petit quiproquo, une méprise de ma part. Mes dirigeants, avec lesquels j'ai une excellente relation, l'ont compris et on a mis les choses à plat. Pour le moment, il me reste un an de contrat au club et je reste l'entraîneur de l'équipe professionnelle, jusqu'à l'arrivée de Thierry". 

Si, depuis plusieurs semaines, les dirigeants du PAUC ne cachent pas leur volonté d'avancer l'arrivée de Thierry Anti dès cet été, rien n'a encore été conclu dans ce sens. Et, jusqu'à preuve du contraire, c'est bien Jérôme Fernandez qui sera assis sur le banc de l'Arena à la reprise. L'incident est donc clos.

Prochain match TV

Toulon Métropole Var HB

17:30

Sam. 24 Fév.

OGC Nice Handball

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
leFnake
leFnake
3 années il y a

suite au prochain épisode…

Zoroastrien
Zoroastrien
3 années il y a

Difficile de savoir sur quel pied danser quand on a des dirigeants au pouvoir Hypocrites … pas facile comme situation pour Jerome Fernandez… Bon courage aux joueurs et aux staffs qui se trouvent dans un club qui se déstructure. Depuis le début d’année c’est la sage PAUC, on annonce le licenciements du manageur général pour des problèmes de gestions (est-il le seul coupable ? Y’avait-il pas avec lui un directeur général ? Est ce que fermer les yeux ne fait pas d’eux des responsables ?…?), puis le club annonce une restructuration suite à cette décision, quelques jours après il est annoncé que le club connaît de grosse difficulté financière (450k€ de déficit qui serait très très loin de la vérité) et deux jours après on annonce la signature de l’entraîneur Français, l’un des plus prestigieux…
je ne sais pas qui gère la communication du club, si les dirigeants sont de véritable communiquant ou juste des « m’as tu vu » mais ce qui est sûr qu’à l’époque de M. Cambriels il n’y avait aucun problème de se type … Ce qui est certains, l’impression que ça donne c’est comme l’émission de télé-réalité les Marseillais…
La suite au prochain épisode

passagenzone
passagenzone
3 années il y a

Fernandez ferait bien de faire attention à e qu'il balance à la presse. L'avoir mauvaise contre son ses dirigeants qu'ils l'ont mis de côté est une chose, mais balancer n'importe quelle déclaration aux médias en les mettant en porte-à-faux, que se soit volontaire ou une erreur de langage de sa part, va lui causer plus de mal que de bien.
Il doit se trouver un nouveau club, et donner l'image d'un entraineur qui règle publiquement ses humeurs, en foutant ses employeurs dans la merde, ne va pas encourager les autres clubs à tenter le pari avec lui(déjà que son bilan sportif n'est pas exceptionnel).

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x