Préview Starligue 2020-2021

Créteil va devoir batailler ferme

Valentin Aman (US Creteil HB)

Dernier après 18 journées la saison dernière, Créteil s’est malgré tout maintenu grâce au passage à 16 clubs de la Starligue. Le défi du maintien revient cette année pour le club du Val-de-Marne, dont l’effectif s’est réduit et (encore) rajeuni. 

Résumé des transferts de l’été

  • Ils sont arrivés :  William Benezit (Ailier droit – Chartres, prêt).
  • Ils sont partis : Adam Bratkovic (Ailier droit – Trieste), Jurij Jensterle (Arrière droit – Valence), Etienne Mocquais (Ailier gauche – Tremblay), Fabien Ruiz (Arrière gauche – Pontault-Combault), Romain Zerbib (Ailier droit – Marolles).

Effectif pour la saison 2020-2021

  • Gardiens : Mickaël Robin, Dylan Soyez.
  • Ailiers gauche : Boiba Sissoko, Samuel Deen.
  • Arrières gauche : Robin Molinié, Yoann Gibelin.
  • Demi-centre : Antoine Ferrandier, Lucas Ferrandier, Kylian Rigault.
  • Arrières droit : Javier Borragan, Ewan Kervadec.
  • Ailiers droit : Aymeric Anzuini, William Benezit.
  • Pivots : Valentin Aman, Geoffroy Carabasse, Jonas Poignant.
  • Défenseur : Guynel Pintor.

Les joueurs en gras sont ceux qui devraient démarrer chaque rencontre dès le début de la saison.

Lanterne rouge au moment de l’arrêt de la saison 2019-2020, Créteil s’est plutôt affaibli cet été, en perdant notamment Etienne Mocquais, parti à Tremblay. A priori, Créteil semble mal parti dans la course au maintien, avec son effectif très jeune (25 ans de moyenne d’âge) et manquant d’expérience au plus haut niveau. Pour autant, tout n’est pas si noir côté cristolien. Tout d’abord, la saison 2019-2020 n’a pas été catastrophique pour les hommes de Pierre Montorier. Ils avaient certes souffert lors de la première partie de saison (9 matchs sans victoire consécutifs entre la J4 et la J12) mais restaient sur deux victoires (Istres et Chartres) au moment de l’arrêt. Avec un effectif quasi-inchangé et soudé (10 joueurs sur 17 sont formés au club !), Créteil va se battre vaillamment pour son maintien.

Question de la saison : un pari réussi ?

La réduction et le rajeunissement de l’effectif cristolien détonne en Starligue. Tandis que certains clubs vont chercher des recrues étrangères et expérimentées, Créteil décide de rester fidèle à ses valeurs et de faire confiance à sa formation avec presque deux tiers de son effectif issu de son centre de formation. Si ce choix est sans doute dicté par des questions économiques, il n’en est pas moins louable. Faire confiance aux Rigault, Anzuini, Gibelin et autres Kervadec est un pari mais s’inscrit parfaitement dans l’ADN et l’histoire du club val-de-marnais. C’est en effet une belle bande de jeunes du club (Descat, Minel, Remili, Toto…) qui avait porté Créteil à la 6e place en 2015-2016. Charge aux jeunes d’aujourd’hui, entourés de “briscards” de qualité (Robin, Molinié, Aman) d’imiter leurs glorieux anciens.

Le facteur X : Boiba Sissoko

Après une saison 2018-2019 où il avait été intenable en Proligue, Boiba Sissoko a confirmé tout son talent l’an dernier en Starligue. Que ce soit à l’aile gauche, à la mène ou à 7 mètres, le feu follet cristolien a réussi une belle saison avec 75 buts au compteur (plus de 4 de moyenne par match) et quelques performances remarquables comme ses 10 buts à Nîmes lors de la 3e journée. Avec le départ de Mocquais pour Tremblay, il aura encore plus de responsabilités à l’aile, l’occasion pour lui de briller et donner des idées au nouveau sélectionneur ?

Pronostic de la rédaction :

Oscar: 16ème

Zorman: 16ème

Lanfillo: 16ème

Isakovic: 16ème

Lovgren: 16ème

Balic: 15ème

 

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jol - le 9 septembre 2020 à 22h55

    Bon dernier a part si il recrute des jokers, je vois pas du tout cette équipe se maintenir. Mais je leur souhaite d y arriver.

  2. Jack3544 - le 10 septembre 2020 à 09h42

    Cela risque d'être compliqué, à moins qu'un deuxième Covid ne les sauvent…les autres équipes se sont renforcées et les promus semblent solides, au moins sur le papier (j'ai vu Cesson face à Nantes, de beaux noms, mais il y a encore du taf!)

    • leFnake - le 10 septembre 2020 à 10h54

      l'impact du Covid (actuel + éventuellement futur) reste encore très difficile à mesurer d'ici fin mai. Et il est fort à parier que cette saison ne se jouera pas que sur le plan sportif.

      Je ne le souhaite évidemment pas, mais il n'est pas à exclure qu'un ou plusieurs clubs se retrouvent dans le rouge à la fin ou en cours de saison entre perte de sponsors, baisse des subventions publiques, grosse baisse de la billetterie… J'imagine qu'étant donné le contexte, la LNH et/ou la FFHB seront peut-être plus conciliants qu'en temps normal, mais sinon, le dernier, que ce soit Créteil ou non, pourrait très bien être maintenu si au moins deux autres clubs sont relégués pour raisons extrasportives…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).