Proligue – J16

Troisième chute pour Limoges et Cherbourg, Cesson leader

Igor Anic (Cesson-Rennes Metropole HB)

Limoges et Cherbourg n’y arrivent toujours pas en 2020, avec une troisième défaite de rang. Cesson en profite et prend la première place. Dans le milieu de tableau, Billère est accroché à Besançon et Saran enchaîne et se replace.

Limoges semblait intouchable en première partie de saison. Trois journées après la reprise, toutes les analyses de mi-saison sont déjà à revoir : le LH 87 n’y arrive tout simplement pas en 2020. En déplacement à Nice, les Limougeauds ont pourtant dominé la première période, sans pouvoir cependant prendre le large, empêchés notamment par des arrêts de Clément Gaudin (14-15, 30’). Le Cavigal prend même les devants en deuxième période, reléguant le leader à trois longueurs après 40 minutes de jeu (21-18, 40’). Les partenaires de Jérémy Suty (7 buts) parviennent à faire à nouveau la jonction (24-24, 50’), mais la fin de match leur est défavorable. Nice, porté par son capitaine Jordi Deumal (8 buts), reprend l’avantage et le conserve jusqu’au bout, pour s’imposer de trois buts (29-26). Après Cesson et Sélestat, Nice est la troisième équipe à faire tomber Limoges en 2020. Le groupe devra se remobiliser avant de recevoir Billère la semaine prochaine.

Cesson enchaîne et prend la tête

Rubens Pierre (Cesson-Rennes Métropole HB)

La dynamique est inverse du côté de Cesson-Rennes, l’autre caïd du championnat. Les Bretons jouaient jeudi soir à domicile contre Nancy, et ont dominé leur sujet face à une équipe qui se bat également pour le haut du classement. Partis devant (7-3, 8’), les Cessonnais ont été repris dans un premier temps par les hommes de Benjamin Braux (14-16, 25’). Mais ils finissent bien avant la pause, et creusent l’écart de retour des vestiaires (19-16, 32’). Les Nancéiens ne parviennent pas à revenir au score, alors que le collectif cessonnais réussit ce qu’il entreprend en attaque et profite du gros match de Rubens Pierre dans les buts (9 arrêts, à 41%) pour consolider son avance (29-23, 52’). Cesson s’impose 33-28, signe sa deuxième meilleure performance offensive de la saison et prend seul la place de leader, avec désormais deux points d’avance sur Limoges.

4 équipes en 2 points pour la deuxième place

Nicolas Gauthier (Massy Essonne HB)

Désormais deuxième, Limoges doit regarder devant mais toujours aussi derrière, puisque tout s’est resserré avec trois poursuivants à au moins deux points. Massy, pénalisé de deux points à la trêve par la CNACG, se replace avec une victoire acquise à Sélestat. Après 45 minutes très serrées où aucune des deux équipes ne prend le dessus sur l’autre, Massy prend un avantage mais est repris par les locaux, qui égalisent à cinq minutes de la fin par Nicolas Schneider, meilleur buteur du match avec neuf réalisations (26-26, 55’). Mais le MEHB parvient à reprendre deux buts d’avance, et, cette fois, à conserver cette avance jusqu’à la sirène (28-30). Fin de série pour Sélestat qui restait sur deux succès consécutifs en Proligue, tandis que Massy peut toujours rêver du podium.

Matthieu Drouhin (Saran Loiret HB)

Les Massicois reviennent à la hauteur de Cherbourg, qui, comme Limoges, est dans le dur depuis le changement d’année. La JS recevait Saran, équipe en forme depuis la reprise, et a déjoué dès l’entame de la rencontre. « On aurait dit une équipe de N3 ce soir », déclarait l’entraîneur cherbourgeois Nicolas Tricon à Ouest-France, rappelant les nombreux échecs à six mètres et les onze ballons perdus en première période. Saran a profité de ces largesses pour prendre les devants (2-5, 10’), et avec un bon José Manuel Sierra dans les buts (13 arrêts, 39%), creuse l’écart avant la pause (9-14, 30’). Toujours privé de Marko Curcic, Cherbourg est incapable de réagir en deuxième période, toujours à au moins trois buts de retard, avant de prendre un nouvel éclat à dix minutes de la fin (18-24, 51’). Sérieux jusqu’au bout et avec huit buts de Matthieu Drouhin, Saran met fin à l’invincibilité cherbourgeoise à Chantereyne en Proligue avec un succès net et sans bavure (22-26). Les hommes de Fabien Courtial signent leur troisième victoire d’affilée et se rapprochent des places qualificatives pour les play-offs. Cherbourg, à l’inverse, perd son troisième match de rang et s’enfonce dans le doute.

Hamza Kablouti (Pontault-Combault HB)

Derrière Limoges, Massy et Cherbourg, Pontault-Combault reste placé, toujours sans faire de bruit. Le PCHB n’avait pas le droit à l’erreur à domicile face au relégable Valence, et après une progression intermittente en première période, rejoint les vestiaires avec quatre buts d’avance (15-11, 30’). Mais Valence s’accroche et égalise (17-17, 38’) par Maxime Arvin-Bérod, son meilleur buteur (6 buts). Pontault reprend de l’avance, avant d’être à nouveau repris, et rien n’est joué à un peu moins de dix minutes de la fin (26-26, 53’). Mais dans cette fin de match tendue, Hamza Kablouti (9 buts) garde son sang-froid, et après un nouveau jet mètres réussi par Théo Avelange-Demouge (8 buts dont 4/5 pen.) à deux minutes de la fin, plus aucun but n’est marqué et Pontault l’emporte de deux buts (30-28). Avec 19 points, le PCHB est désormais à deux points de la deuxième place avant un match à Massy la semaine prochaine qui sentira la poudre.

Billère a eu chaud à Besançon

Joris Labro (Billère Pau Pyrenées HB)

Billère, septième, avait l’occasion de rejoindre aussi ce petit groupe et de recoller sur la sixième place après la défaite de Nancy à Cesson. Pour cela, il fallait s’imposer à Besançon, l’autre promu et lanterne rouge du classement. Sauf que Besançon joue sa peau tous les vendredis et ne compte pas lâcher le moindre match pour rêver au maintien. La première période, extrêmement indécise, s’achève sur un score de parité (11-11, 30’). Billère prend finalement les devants en milieu de deuxième période, grâce aux arrêts de Joris Labro (16 arrêts à 48%), et compte trois buts d’avance à dix minutes de la fin (15-18, 51’). Mais les Béarnais perdent cette avance dans le money-time. Le GBDH renverse son adversaire et passe devant (20-19, 58’) sur un penalty de l’inévitable Abdoulah Mané (6 buts). Billère égalise, mais tremble dans les derniers instants de la rencontre. D’autant qu’en posant son temps-mort à 13 secondes de la fin, Dragan Zovko a l’opportunité de préparer la dernière possession du match pour son équipe, la balle de match. Mais la défense du BHB reste solidaire et sauve le point du nul (20-20). Billère peut presque s’estimer heureux, vu le scénario, de revenir du Doubs avec un point.

Strasbourg fait plier Dijon

Yvan Gérard (Strasbourg)

Pour Besançon, le maintien reste toujours aussi loin, puisque le premier non-relégable est toujours à six points. Il a simplement changé d’identité, puisque Strasbourg a refilé la douzième place à Dijon, son adversaire du soir. Les Alsaciens ont largement dominé le début de rencontre (11-4, 19’), mais ne parviennent pas à conserver ce large écart face à une équipe dijonnaise qui trouve de meilleures situations de tir (16-13, 30’). Vincent Maguy parvient même à égaliser en deuxième période pour le DMH (20-20, 43’). Mais l’ESSAHB ne panique pas outre-mesure et reprend l’avantage (24-21, 47’). La bonne entrée de Maxime Duchêne dans le dernier quart d’heure (7 arrêts à 44%) permet aux Strasbourgeois de bien gérer la fin de rencontre et Dijon ne revient pas dans les dix dernières minutes. Devant toute la rencontre, Strasbourg mérite son succès (30-25) et passe donc à la onzième place au classement, avec désormais six points d’avance sur le premier relégable Valence. Le même écart sépare les Alsaciens de la cinquième place…

Retrouvez le classement et le calendrier à venir à l’onglet Résultats.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Proligue

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Fanhns - le 22 février 2020 à 16h53

    Haa CESSON leader , l'effet Gaudin ? ?

  2. tregor - le 25 février 2020 à 14h09

    Je crois que Gaudin ne méritait pas un tel sort. Il était rude dans ses contacts, mais on ne peut absolument pas dire qu'il n'était pas compétent !

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).