LDC (M)

Le HBC Nantes remporte la première manche

En quart de finale aller, Nantes réalise une très bonne première manche pour une victoire 32-28. Comme souvent, Emil Nielsen a été très important pour l’équipe française avec 15 arrêts au compteur. 

Dans ce début de match, les joueurs de Veszprém trouvent des solutions plutôt facilement en attaque. Leur jeu rapide met en difficulté la défense nantaise. Gaspar Marguc confirme le petit break réalisé (3-5, 5′). Face à une défense hongroise bien en place, Nantes connaît quelques accrocs. Cela se confirme avec cette statistique : 5/11 au niveau des tirs. Marguc accroît l’écart (5-8, 11′). Entame de match particulière avec quelques erreurs assez inhabituelles des deux côtés. L’équipe ligérienne va mieux avec plus d’adresse au niveau du shoot. Théo Monar permet au “H” de revenir à égalité puis Aymeric Minne donne l’avantage, à la limite du jeu passif. Kiril Lazarov ajoute sa pierre à l’édifice pour une série de 4-0 en cours (12-10, 21′). Après 9 minutes sans marquer, les visiteurs retrouvent le chemin des filets sur jet de 7 mètres. Cela n’empêche par Lazarov d’inscrire le 14ème but pour un avantage de +3 (14-11, 26′). Telekom Veszprém se perd dans son jeu et tombe sur Emil Nielsen, bien inspiré, auteur de 7 arrêts. Après un premier quart d’heure compliqué, le HBC Nantes s’est mis au niveau pour mener de 4 longueurs à la pause (16-12, M-T).

Nantes se sublime

Nielsen confirme sa très bonne fin de première mi-temps avec 4 arrêts en 3 minutes ! Rivera par 2 fois et Cavalcanti bonifient ces shoots arrêtés pour prendre un avantage de +7 (19-12, 33′). David Davis pose un temps-mort pour faire réagir ses joueurs. La réaction est de courte durée puisque Nantes récupère rapidement son important break (22-15, 39′). Les buts s’enchaînent entre les 2 équipes. Kentin Mahé s’offre les 2 derniers buts pour un retour à -5, avant le temps-mort d’Alberto Enterrios (24-19, 43′). En attaque, les coéquipiers de Nielsen se montrent moins efficaces et butent sur l’ancien parisien Rodrigo Corrales. Peter Nenadic en profite pour remettre Veszprém sur les bons rails avec un retard qui n’est plus que de 3 buts (26-23, 48′). Après Corrales, c’est au tour de Nielsen de faire le show avec 14 arrêts depuis le début du match. Sur son aile, Baptiste Damatrin inscrit un très bon 3/4 pour prendre un avantage de +6 (29-23, 51′). Sous les yeux de la ministre des Sports, les Nantais réalisent une partition de qualité. Ils confortent leur domination au niveau du score, à un peu plus de 5 minutes du terme (31-24, 55′). Les visiteurs profitent de leur supériorité numérique pour recoller au tableau d’affiche. C’est toutefois le club ligérien qui remporte la première manche avec une victoire 32-28. Le portier nantais Emil Nielsen est élu MVP de la rencontre.

Riotte Alexandre

Pub Espace Pronos EHFCL

38 CommentairesPoster un commentaire

  1. Akwel44 - le 13 mai 2021 à 22h29

    Trop de 2min justifiés à ce niveau, ça coûte chère. Avec un poil de discipline en plus ça aurait pu faire +7 ou +8

  2. Vinch1 - le 13 mai 2021 à 22h32

    Vraiment dommage… le matelas aurait pu être plus confortable.
    Corrales, quelle place il peut prendre dans le but.
    En tout cas, ça joue c'est plaisant

  3. Vinch1 - le 13 mai 2021 à 22h33

    les temps morts de entrerrios, je les comprends mieux que ceux de DD ou GG ….. et il parle, et derrière, on exécute… et souvent, ça fait but CQFD voilà un coach

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).