LdC (M)

Paris – Aalborg, les joueurs clés

Luc Steins (Paris Saint-Germain)

L’heure approche à grand pas, jetons un petit coup d’oeil aux effectifs des participants à la première demi-finale : Paris et Aalborg

Si les deux équipes peuvent présenter du danger sur tous les postes, il y a toujours des joueurs clés dans une rencontre. Que ce soit des impacts players, des buteurs ou des meneurs de jeu, il faut toujours ce petit plus qui peut faire basculer une rencontre d’un côté, ou d’un autre. Voici, pour nous, quels joueurs seront déterminants sur les deux demi-finales.

Paris ou l’embarras du choix

Depuis le début de saison, le jeu du Paris Saint Germain a pas mal évolué. On le sait maintenant, l’arrivée en tant que joker médical de Luc Steins a été un facteur déterminant dans la renaissance de cette équipe de Paris durant la deuxième partie de saison, en ligue des champions notamment. Les défenseurs à ce niveau de la compétition n’étant pas habitués à défendre contre des petits gabarits, la vitesse du petit néerlandais lui permet d’accélérer le jeu, de jouer sans ballon, de jouer les duels sans oublier les montées de balle.

Vient ensuite le jeune Dylan Nahi, qui a explosé aux yeux de tous cette saison. Sur les contre-attaques, en défense ou à la finition, l’ailier formé au PSG est le deuxième meilleur buteur de son équipe en ligue des champions cette saison avec 62 réalisations. Avec son solide gabarit pour un ailier, il peut en plus défendre au poste 2, un atout considérable lorsqu’on a un demi-centre qui ne peut défendre, comme Luc Steins justement. Sans oublier ses capacités d’interception, un ailier très complet qui risque de faire parler la poudre, comme en décembre.

On pense ensuite pour la défense surtout à Luka Karabatic. Souvent critiqué à une époque, il s’est aujourd’hui imposé comme le patron de la défense de Paris depuis maintenant plusieurs années, en plus d’être bon en attaque. Un pivot très complet des deux côtés du terrain, bien relayé par un Syprzak plutôt attaquant et moins bon en défense. Surtout qu’avec le retour de son frère sur le terrain, une défense avec les deux frères Karabatic en numéro 3 a de quoi faire des dégâts face à l’attaque danoise.

Sans oublier des joueurs comme Elohim Prandi, Mikkel Hansen ou Nedim Remili, Paris joue vraiment de manière collective depuis quelques mois maintenant, un jeu agréable à regarder et s’il est utile de le rappeler, un jeu plutôt efficace.

Aalborg : quelques individualités dans un jeu très collectif

La force de cette équipe danoise réside dans son collectif. Si comme partout des individualités se dégagent, c’est ainsi que le jeu scandinaves se veut : du jeu collectif et des individualités pour faire passer un palier à l’équipe.

En plus de jouer collectivement, ils le font bien. Et ce qui aide le plus pour cela, c’est un demi-centre de qualité. Chez Aalborg, on a du lourd avec le suédois Felix Claar (24 ans). Doté de très bonnes qualités de passe, c’est en plus de ça un buteur quand l’équipe en a besoin. Lors du match retour à Flensburg, il a pris ses responsabilités avec 7 buts inscrits, éliminant les actuels leaders de Bundesliga. Un joueur à surveiller à l’avenir…

Autre caractéristique assez classique des équipes scandinaves, des ailiers rapides et efficaces : des finisseurs. Chez Aalborg, c’est Sebastian Barthold (ailier gauche) qui crève l’écran malgré ses 30 ans. C’est d’ailleurs le deuxième meilleur buteur du club danois avec 58 réalisation, ex-aequo avec Magnus Saugstrup. Le repli défensif sera assurément un facteur clé face aux danois. Si en plus Aalborg marque entre 10 et 15%  de ses buts en contre-attaque, voici le responsable.

Si on doit citer un autre joueur clé chez les danois, c’est justement Magnus Saugstrup (25 ans). Le jeune pivot danois a explosé depuis plusieurs mois, un pivot buteur et bon en défense. Également capable d’évoluer en 3 haut sur une défense étagée, il a tapé dans l’oeil du SC Magdeburg en début de saison, qui l’a signé pour remplacer le croate Zeljko Musa. Avec également une capacité à se projeter rapidement, c’est un réel danger, constant.

Difficile de citer tous les joueurs de cette équipe également, mais Aggefors est également un bon gardien, qui rate très rarement ses matchs même s’il est rarement extraordinaire, l’ex-parisien Henrik Mollgard également qui est le patron de la défense d’Aalborg en plus de scorer (54 buts en LdC), ou encore Nikolaj Laeso, serial buteur au poste d’arrière gauche.

À Cologne, Julien Baudry

Retrouvez tout le FINAL4 et le meilleur du hand européen sur l’appli Eurosport

Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 12 juin 2021 à 16h02

    Aalborg, la pièce maitresse c'est Mollgaard. On a bien qu'il distribue des bonnes passes décisives. Et à la fin de la première mi temps, le coach l'a mis au repos express pour qu'il joue pour la deuxième mi temps, surtout au money time.
    Il faut couper Aalborg en deux avec la défense agressive. Et aussi, il faut que Gérard soit en bonne forme et qu'il ne soit pas énervé.
    Genty a fait rare arret, trahi par les illusions tir, au lieu d'aller à droite, c'est à gauche !!!
    Aalborg a un bon gardien.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).