LSL – J15

Dunkerque renoue avec le succès, Ivry sort de la zone rouge

Crédit photo: Emmanuel Durieux

Malmené par Tremblay, l’USDK a trouvé les ressources nécessaires pour s’imposer dans le money-time sur le score de 25-24 . L’US Ivry réalise le bon coup en prenant le meilleur sur  Cesson-Rennes 32-28 et renoue avec le succès après 6 défaites de suite.

Les premières minutes sont équilibrées entre Nordistes et Franciliens. Samir Bellahcene et Patrice Annonay sont déjà bien en jambes avec 3 arrêts de chaque côté. Pedro Portela permet aux visiteurs de prendre l’avantage (3-4, 8′). Si entre-temps, Dunkerque a pris le score à son compte, Tremblay semble mieux en place et s’accorde 2 longueurs d’avance suite à 2 jets de 7 mètres réussis par Etienne Mocquais (6-8, 18′). Les Dunkerquois souffrent mais Bellahcene les tient en haleine avec 10 arrêts durant ces 30 premières minutes. A une minute du terme, Reiner Taboada s’illustre avec la douzième réalisation ch’ti et le score de nouveau en leur faveur. Une première depuis la 13ème minute. (12-11, 29′). Cependant, Henrik Olsson égalise avant la pause, pour équilibrer les comptes (12-12, M-T).

Le début de seconde période est compliquée pour les Dunkerquois. Ils se perdent un peu dans leur jeu suite à des décisions arbitrales contestées. Olsson donne 3 buts d’avance à son équipe, plus gros écart de la rencontre (15-18, 41′). Avant cette réalisation, Steve Marie-Joseph fut exclu sur carton rouge. Malgré cela, les Nordistes arrivent à se remettre la tête à l’endroit en inscrivant un 4-0. Le Cubain Yoel Cuni Morales ajuste bien Annonay à 2 reprises, et remet les 2 collectifs à égalité (19-19, 47′). Bien que le match soit équilibré, c’est plutôt haché des deux côtés Ce ne sont pas moins de 11×2 minutes + le carton rouge et 11 jets de 7 mètres qui sont sifflés par le duo arbitral. Ceci profite plutôt aux visiteurs qui remettent les pendules à l’heure avec un avantage de +2  grâce au tir réussi de Erwan Siakam (21-23, 54′). Tremblay semble bien parti pour accrocher sa première victoire de la saison mais l’équipe va flancher dans le money-time. Tom Pelayo égalise pour Dunkerque puis Diego Pineiro, dans le but vide, donne l’avantage (25-24, 59′). Les franciliens auront une dernière action mais la négocient mal et repartent avec 0 point dans la valise (25-24, FDM). Les 12 arrêts d’Annonay n’auront pas suffi face aux 14 de Bellahcene, à 50% .

L’US Ivry s’accroche

En difficulté en championnat, les Ivryens ne s’étaient imposés qu’à une reprise depuis le début de saison. Ils retrouvent la victoire sur le parquet des Cessonnais. D’entrée, les Franciliens prennent le match à leur compte avec 3 buts d’avance suite à la réalisation d’Antonin Mohamed (1-4, 5′). Malgré un bilan mitigé à domicile (1V, 2N, 2D), Cesson-Rennes revient bien dans la rencontre. Hugo Kamptchop Baril égalise en leur faveur (6-6, 10′). Ivry compte bien profiter de cette reprise pour retrouver le goût de la victoire. Sur le tableau d’affichage, l’avantage est de +4 pour les visiteurs, suite au but de Robin Dourte (7-11, 15′). Même s’ils courent derrière le score, les locaux répondent présents au combat proposé par leurs adversaires. Mathieu Salou remet les 2 équipes à égalité (14-14, 25′). La première période est plutôt riche en buts, cela se confirme jusqu’à la pause. Aymeric Zaepfel inscrit le 18ème but des visiteurs pour un écart de +2, en leur faveur (16-18, M-T).

Dans cette rencontre, Ivry a pu compter sur deux hommes en particulier. Il s’agit du portier Mate Sunjic, auteur de 14 arrêts avec un 3/5 sur les jets de 7 mètres, mais aussi Mohamed, très efficace avec 12 buts sur 15 tentatives. Ils sont d’ailleurs bien présents en ce début de seconde période, pour prendre 5 buts d’avance (17-22, 39′). Les “Verts” sur ce match, donnent  le tournis à leurs adversaires, qui ont du mal à se remettre la tête à l’endroit. Zaepfel crée la sensation pour les Val de Marnais avec ces 7 longueurs d’avance (20-27, 46′). Moins précis, les coéquipiers de Léo Martinez vont laisser quelques opportunités aux Bretons. Salou va en profiter pour ramener ses coéquipiers à 2 buts (27-29, 57′). Cela ne sera pas suffisant pour renverser la vapeur où Simon Ooms clôture la rencontre, en faisant trembler les filets une dernière fois (28-32, FDM).

Riotte Alexandre

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. semi centre - le 5 février 2021 à 08h36

    A quand Léo Martinez en EDF ?

  2. drauglin09 - le 5 février 2021 à 08h59

    Tremblay peut gagner le match et comme à chaque fois, dans le money time, ils se font taper. Moralement, je pense que ça doit peser. Chaque fois que je les vois sur la LNH télé, c'est le même scénario.

    Ivry était un peu dans le même cas mais ils ont tenu bon cette fois.

  3. leFnake - le 5 février 2021 à 09h15

    Tiens, Mvumbi joue dans les buts maintenant ?

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).