Marque

La préparation mentale s’invite dans le handball

Publi-rédactionnel

La gestion du mental se professionnalise dans le hand. Pas seulement dans le haut niveau mais à tous les niveaux, en compétition comme en loisir, dans les clubs et avec tous les publics.

Le mental, mode passagére ou véritable lame de fond ?

Dans les chiffres le constat est réel : en moins de trois ans en France, 300 entraîneurs et joueurs de handball se sont formés sur le mental en s’inscrivant à la formation 100% à distance et sans horaire imposé proposée par l’organisme LNF – Les Nouvelles Formations. C’est un chiffre colossal, surtout pour une formation qui n’est pas obligatoire. Le handball n’est pas le seul sport qui s’est mis à bouger sur le mental. La tendance est en fait plus globale. En France tous sports confondus, plus de 4.000 entraîneurs et sportifs se sont eux aussi formés sur le mental en moins de trois ans, toujours avec cette formation proposée par LNF.

Les fédérations elles aussi ont confirmé le fait que le mental était à présent essentiel. À date, plus de 50 fédérations, ligues et comités sont devenues partenaires de l’organisme LNF et utilisent leur formation et la recommandent à leurs entraîneurs et à leurs sportifs de la suivre. La volonté de démocratiser au maximum ces nouvelles compétences y compris dans les clubs et à tous les niveaux est une véritable tendance de fonds dans le sport en France depuis deux ou trois ans.

À quoi sert la préparation mentale dans le hand ?

Yohan Delattre, ancien champion et cadre technique à la FFHB depuis 20 ans et en responsabilité des U21 avec notamment deux titres de Champion du Monde en 2015 et 2019, déclare que ce sujet l’a « toujours intéressé car c’est essentiel dans notre métier de connaître et comprendre les sportifs que l’on accompagne ». Jusqu’à présent il « fonctionnait sur ce métier en autodidacte » et n’avait « pas encore pris le temps d’approfondir le sujet ».

C’est un de ses camarades ancien athlète en équipe de France, qui lui a parlé de la formation LNF et l’a convaincu de sauter le pas. Une fois formé, son verdict est le suivant : apprendre la préparation mentale « permet d’être plus précis dans notre travail, de continuer à progresser voire de nous réinventer et donc de faire évoluer notre approche de notre métier. Mon avis c’est qu’il faut prendre un athlète dans sa globalité si l’on veut l’accompagner parfaitement. Et dans la globalité, il y a le côté humain de l’athlète et on a besoin d’avoir les bons outils pour le comprendre. Les athlètes adhèrent complètement. Ça leur donne du sens. C’est très concret et ça parle immédiatement ».

Guillaume Joli, joueur professionnel pendant 18 saisons, champion du monde, champion d’Europe, et champion olympique en 2012, aujourd’hui responsable d’un pôle espoir à Lyon a lui aussi franchi le pas de la préparation mentale : «J’avais très envie de me former à la Préparation Mentale, depuis longtemps. Le confinement est arrivé, la formation de LNF était 100% à distance et me laissait beaucoup de liberté, il y avait une prise en charge grâce au compte personnel de formation, j’ai foncé ».

Verdict après plusieurs mois d’utilisation ? « Ces nouvelles techniques de préparation mentale apportent beaucoup à l’entraîneur, ça renforce nos capacités d’action. Ça apporte aussi de la nouveauté et ça peut éviter une forme de routine. Ça nous permet aussi d’apporter beaucoup aux athlètes et d’avoir un côté entraînant pour eux justement ». Concrètement vous avez changé quoi Guillaume dans vos entrainements ? « Tous les outils me servent. L’outil Motivation par exemple me permet de voir tout de suite où en est la motivation d’un sportif. Et la motivation, c’est la base de tout. L’outil Fixation d’objectifs m’est utile pour le recadrage. J’étais déjà très précis sur les objectifs, c’est un sujet que je connais bien. Néanmoins l’outil me donne plus de matière à traiter. Je l’utilise en début d’année, en septembre, puis à Noël et en fin d’année. Les objectifs c’est essentiel, sinon il n’y a pas d’engagement de la part du sportif. Dernièrement j’ai aussi utilisé l’outil Gestion du stress avec un jeune. Ça l’a beaucoup aidé, il est venu me remercier après ».

Comment suivre cette formation ?

La formation LNF se déroule entièrement en ligne et elle est sans horaire imposée. Vous la suivez donc à votre rythme quand vous êtes disponible. Par petites tranches de dix ou quinze minutes si vous le souhaitez, en fonction de votre agenda. Et elle est passionnante. Exactement comme une série sur Netflix. Seule différence : vous êtes suivi(e) à distance par une équipe pédagogique en permanence du lundi au vendredi, et vous avez des travaux à appliquer et à renvoyer tout au long de la formation. Ça vous permet de voir vos progrès et d’avancer pas à pas.

Et pour la prise en charge ?

La formation est prise en charge jusqu’à 100% via le CPF (Compte personnel de Formation). À ce titre, elle vous permet d’obtenir une certification en Préparation Mentale reconnue par l’État (inscrite au registre spécifique géré par France compétences). Grâce à l’examen de certification qui est lui aussi entièrement à distance.

Pour poser vos questions et obtenir les renseignements utiles, demandez à être rappelé en cliquant ici : formulaire de rappel pour le hand.

Vous aussi mettez-vous à niveau sur le mental : avec les adultes ou les jeunes, en compétition ou en loisir, l’impact est colossal et le sujet est passionnant.

S’inscrire à la formation n°1 en Préparation Mentale dans le Hand en France

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).