Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Starligue

[Série Data 7/7] Qui est le meilleur gardien selon les stats avancées ?

, par Balic

Vincent Gerard (Paris Saint-Germain) Yann Genty (Paris Saint-Germain)

Comme détaillé dans l’article introductif de la série, Data7&Match a calculé un indice de performance individuelle pour chaque joueur lors de chaque match de cette saison de Starligue. En comparant les moyennes de chacun, un classement objectif peut être réalisé à chaque poste. On finit le tour des postes par les gardiens de but.

Les derniers remparts vont donc clôturer notre tour des postes à l'aide de l'indice de performance. Indubitablement, l'étude statistique des gardiens est radicalement différente de celle des autres postes. Nous vous renvoyons au papier introductif de la série pour voir les notes données aux gardiens selon les actions qu'ils réalisent. Pour ceux qui n'auraient pas le courage de se replonger dans nos tableaux, l'idée est simple : plus un gardien fait un arrêt dans une zone et une situation où les tireurs sont en réussite, plus il marquera de points (et inversement). Le modèle débouchant sur l'IPI ne prend pas en compte le moment du match : un arrêt à la dernière seconde offrant la victoire rapporte autant de points que le même arrêt fait 15 minutes plus tôt dans un match où il y a 10 buts d'écart. Un modèle qui, en plus de prendre en compte la zone de tir et la séquence, pondèrerait chaque action selon le moment et la situation du match pourrait être envisagé. N'hésitez pas à mentionner en commentaires vos idées. En outre, un gardien marque des points pour sa contribution au jeu offensif de son équipe.

NIELSEN AU-DESSUS DE LA MÊLEE

C'est le gardien nantais qui obtient donc le meilleur IPI sur la saison. Avec un pourcentage d'arrêts très élevé (36 %), le Danois domine nettement le classement de l'IPI Gardien de but basé sur les arrêts (123,9). Sa moyenne est ainsi supérieure de plus de 6 points à celle de ses plus proches poursuivants : Vincent Gérard (117,5), Mate Sunjic (117,4) et Nikola Portner (116,6). Globalement, même en pondérant différemment les arrêts selon la localisation du tir et le type de séquence (contre-attaque, 7 mètres), le classement reste assez similaire à celui établi avec le pourcentage d'arrêts.

!function(){"use strict";window.addEventListener("message",(function(e){if(void 0!==e.data["datawrapper-height"]){var t=document.querySelectorAll("iframe");for(var a in e.data["datawrapper-height"])for(var r=0;r<t.length;r++){if(t[r].contentWindow===e.source)t[r].style.height=e.data["datawrapper-height"][a]+"px"}}}))}();

DESBONNET SUR UNE AUTRE PLANETE

Offensivement, Rémi Desbonnet domine outrageusement le reste des gardiens. Avec un IPI offensif de 106,4, le gardien gardois se retrouve totalement esseulé sur le graphique ci-dessus (en haut). C'est sa capacité de relance qui lui permet donc d'intégrer le top 5  car en ne comptabilisant que les arrêts (IPI GB de 112,2), Desbonnet n'est que 8e du classement, derrière des gardiens comme Bellahcene, Bonnefoi, Tabarand ou Genty. Ses 51 passes décisives (dont 22 sur Sanad) lui ouvrent donc la voie du podium si l'on comptabilise l'aspect offensif pour le gardien. En effet, il est certes le dernier rempart mais on peut également le considérer comme le premier attaquant !

PARDIN MARCHAIT SUR L'EAU

Le graphique parle presque de lui-même. Avec un IPI de 153,1, Wesley Pardin était tout simplement stratosphérique en début de saison. Sa blessure au Mondial a stoppé net sa saison et il n'aura donc disputé que 10 matchs. Comme pour Nikola Karabatic, il n'a donc pu intégrer le top 5 en ayant disputé moins de la moitié des matchs de la saison. A presque 40 % de réussite, il aurait explosé tous les compteurs.

D'autres gardiens ont également peu joué en arrivant en cours de saison ou en tant que joker. Thorsten Fries a fait une très belle mission d'interim à Istres (IPI de 113,3) où il a formé une jolie paire avec Arnaud Tabarand qui a le 7e meilleur score de la saison (IPI de 114,6). Rok Zaponsek qui n'était pas super efficace en Bretagne (IPI de 103,6) a en revanche bien rebondi à Aix avec un IPI de 111,9 sur 12 matchs.

UN RESERVOIR FRANCAIS INTERESSANT

Si Desbonnet et Gérard sont bien en tête du classement tricolore, d'autres gardiens pointent le bout de leur nez. Kevin Bonnefoi a réalisé une jolie saison à Montpellier et termine 6e, juste derrière l'ancien Montpelliérain Nikola Portner. L'expérimenté Yann Genty talonne Arnaud Tabarand et est donc à la 8e place, devant le jeune retraité Patrice Annonay (10e). Chez les plus jeunes, Samir Bellahcene et Alexandre Demaille ont affiché des qualités intéressantes qu'ils auront l'occasion d'exposer encore plus la saison prochaine.

 

Tristan Paloc - Data7&Match

     

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Hand58
Hand58
2 années il y a

Est ce que le temps passé sur le terrain compte ou ce sont juste les résultats bruts?

OhHandy
OhHandy
2 années il y a

Hâte de revoir Pardin au mieux la saison prochaine !
En espérant qu'il retrouve rapidement son niveau précédent !
Punaise qu'il était énorme !! 🙂
Sans parler de l'edf qui a un besoin urgent d'un gardien top niveau….

Averell
Averell
2 années il y a
Répondre à  OhHandy

Alors j'ai absolument rien contre Pardin et j'espere aussi qu'il arrivera a etre LE gardien dont l'EDF a desesperement besoin…
Mais:
Franchement, ca fait plusieurs annees deja qu'il est dans les petits papiers et il n'avait jamais encore reussi a s'imposer en edf… Il a certes fait un super debut de saison, mais il ne faut pas non plus le juger que sur un seul match en EDF.
J'attends encore de voir sa capacite a repeter des perf de haut vol au niveau international…

Swill
Swill
2 années il y a

C’est clairement dommage que Pardin ait eu cette blessure. J’espère qu’il va retrouver ce niveau. J’espère aussi que les changements de club de Cantegrel et Meyer vont les aider à passer un cap. On a besoin d’un vivier car c’est qd même le pb en EDF. Bonnefoi n’est pas loin non plus

WalterW
WalterW
2 années il y a

Je pense qu’entre Pardin Desbonnet Bellahcene et Bonnefoi on l’a notre vivier faut juste les lancer …

LeFnake
LeFnake
2 années il y a
Répondre à  WalterW

D’ailleurs tous les clubs européens se les arrachent !

6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x