LBE

Toulon réagit à la polémique autour de Chloé Bulleux

Chloé Bulleux en 2019

Sous le feu des critiques depuis la sortie de son ancienne capitaine Chloé Bulleux au micro de beIN Sports samedi, à la mi-temps de son match face à Paris 92, le club de Toulon a communiqué ce lundi sur sa version des faits pour contrer la polémique qui a dépassé le cercle des initiés du handball, des médias généralistes ayant repris les déclarations de l’ailière droite. Alors que la joueuse accuse le club d’avoir annulé l’option d’un an supplémentaire sur son contrat du fait de sa maternité, la direction du club affirme que cette décision est sportive et due aux priorités de l’entraîneur Stéphane Plantin, en poste depuis février 2021. Il avait reçu Bulleux comme toutes les autres joueuses en octobre dernier, et lui a affirmé qu’“au vu de la tension sur son poste sur le marché du travail (ailière droite gauchère) il ne s’interdit pas de recruter une autre joueuse.” Le champion du monde 2001 a finalement voulu prioriser avant tout le renfort de la base arrière et le poste de pivot, affirme le club, ce qui a conduit à des choix budgétaires.

“La saison optionnelle (2022/2023) est donc dénoncée par lettre recommandée avec accusé de réception fin novembre 2021, et l’agent de Chloé est également notifié le 23 novembre 2021. En revanche, le club oublie de prévenir Chloé oralement, erreur et faute pour lesquelles les plus plates excuses ont été présentées à Chloé”, concède le TMV, qui dément toute volonté de mettre fin au contrat en raison de la grossesse de sa joueuse. Notons que sur le poste de Bulleux, l’arrivée de Manon Pellerin (Saint-Amand) a été officialisée mi-janvier, tandis qu’Élise Caramello a signé son premier contrat professionnel fin janvier. Auprès de Franceinfo, le directeur de la communication du club Thierry Oelker a défendu ce choix : “Quand un nouveau coach arrive, il rebat évidemment les cartes. Stéphane veut de vitesse, de la fougue et de la jeunesse sur les ailes. C’est pour cette raison qu’on a fait signer un contrat pro à Elise Caramello et qu’on vient de recruter Manon Pellerin pour la saison prochaine.”

Toulon semble enfin adresser un message aux médias qui ont fortement couvert les déclarations de l’ancienne internationale française, qui ont ouvert une polémique autour du club : “Le club, son coach et son staff technique attendent Chloé Bulleux pour la fin de cette saison et feront tout pour lui permettre de retrouver le terrain du Palais des Sports de Toulon rapidement, et par voie de conséquence un club pouvant répondre à ses ambitions sportives. La presse écrite, radio et télévisuelle sera d’ailleurs cordialement invitée à cette occasion”, est-il précisé, ajoutant en conclusion que le club “se réserve le droit d’engager toute action judiciaire appropriée”, sans spécifier concrètement à quel titre ces actions pourraient être menées.

MG

Pub Espace Pronos LFH

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Leric - le 11 avril 2022 à 18h29

    Ben voyons !

  2. hand28 - le 11 avril 2022 à 18h32

    ” En revanche, le club oublie de prévenir Chloé oralement, erreur et faute pour lesquelles les plus plates excuses ont été présentées à Chloé”
    C’est pas comme si c’était la capitaine de l’équipe !

    Espérons que le club lui donne finalement le droit d’accès aux salons VIP avec les autres joueuses.. J’espère aussi qu’elle ne paie pas sa place pour voir les matchs !
    Bref…

  3. fil - le 11 avril 2022 à 18h35

    Toujours des bonnes excuses comme à Nantes avec l’histoire des tests de grossesse !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).