LdC (F)

Metz ne verra pas la finale du Final Four

Crédit photo : EHF

Comme en 2019, le Metz Handball n’a pas réussi à passer le seuil des demi-finales de la Champions League. Cet après-midi, les Messines ont été battues par le Vipers Kristiansand (27:33).

Si les Messines étaient venues pour apprendre et avaient payé le prix cher il y a trois ans, battues par Rostov en demi-finale, cette fois, elles avaient l’expérience. Mais elles sont sans doute tombées sur plus fortes qu’elles, en la personne des Vipers Kristiansand, championnes en titre.

Les Norvégiennes ont fait la course en tête en première période, avant que l’entrée de Mélanie Halter ne vienne troubler leur domination. La jeune gardienne remettait ses coéquipières dans le bon sens et les aidait à combler un retard de cinq buts. Mieux, Laura Kanor, sur son premier but personnel, mettait les Lorraines devant à la pause (15:14).

Mais ce temps-fort n’allait pas durer éternellement. Et au deuxième coup d’accélérateur des Norvégiennes, dans le sillage d’une Nora Mork décidément inarrêtable (7 buts), les filles de Manu Mayonnade allaient exploser. Un 7:1 en l’espace de huit minutes, et l’affaire était entendue. Katrine Lunde avait éteint tout espoir du mur jaune, tout comme Marketa Jerabkova, infernale avec douze buts, dont sept après la pause.

Les Messines auront l’occasion d’accrocher la finale de bronze demain après-midi (15h15) face aux Danoises d’Esbjerg, battues par Györ dans l’autre demi-finale (27:32).

KD

Pub Espace Pronos EHFCL

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 4 juin 2022 à 23h12

    C'est exactement pareil avec le dernier match de France-Norvège. Les Messines ont trop dépensé énergie lors la première mi temps, surtout quand Mork ne joue pas. Décidement, les Messines n'ont tjs pas compris la lecon ! Ce n'est pas la première fois qu'on voit ca. Ce qui m'étonne le plus, les Dragonnes sont individualistes. Alors contre Brest, les Messines sont collectives. C'est du à quoi ? L'explosion de Mork a provoqué une cassure chez les Messines ?

    • Ewen - le 5 juin 2022 à 00h24

      Je comprends pas ton commentaire. Mork a bien joué dès la première mi-temps et a été constante tout le match. En échec au tir dans le jeu (le résumé est trompeur puisqu’elle doit faire 2/8 au shoot (mais à 5/5 à 7m par contre). Elle est toujours aussi précieuse dans sa qualité de passe avec sa base arrière et avant (malgré les quelques pertes de balles qu’elles ne faisaient pas y’a 10ans). Ça reste une joueuse unique dans la fluidité et l’intelligence de jeu.

      Sinon concernant le match c’était une vraie opposition de style avec chaque équipe jouant sur ses atouts. Metz avec les 1vs1 de De Paula et Nocandy et les tirs protégés pour sa shooteuse « Narcissesque » vs des norvégiennes beaucoup plus fluides, intelligentes et créatrices dans le jeu de la base arrière. Aussi leur gardienne a été monstrueuse, ça aide. Le match était très plaisant et pour moi la meilleure équipe a gagné.

      • Imladrik - le 5 juin 2022 à 10h58

        Lunde me fait faire des cauchemars, combien de fois déjà elle a mis la France ou Metz dedans…
        C’est beaucoup là-dessus que ça se joue. Metz fait jeu égal quand Halter sort tout, et galère quand les gardiennes galèrent.

        Ajoutons à ça Burgaaard qui s’est faite manger et quelques tirs des pivots sur les transversales…

        Bon point au public messin qui donne plus de voix à l’extérieur qu’à domicile !

        Par contre j’ai trouvé les arbitres longues à lever le bras. C’est qu’en France on le lève plus tôt, ou c’est juste ce match ?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).