LdC (M)

Kiel élimine Paris, direction Cologne

Nedim Remili (Paris Saint-Germain)

Au terme d’une rencontre irrespirable, Kiel a défait le Paris Saint Germain sur la plus petite marge et élimine donc le champion de France de la compétition, direction Cologne (33-32 SF). 

Qui rejoindra KielceVeszprém et Barcelone ? Une heure pour décider qui du champion de France ou du champion d’Allemagne complétera ce Final4 2021-2022. Le début de rencontre est d’abord en faveur des Parisiens, plus précis en attaque et plus solides en défense (1-46′). Kiel va ensuite aligner la mire et surtout assurer les passes pour remonter tenter de combler l’écart (3-611′) mais Paris est pour le moment trop fort, sur son jeu de contre notamment. Vincent Gérard est un peu moins présent à l’entrée du deuxième quart d’heure, permettant aux Allemands de recoller au score (8-917′). Avec une très grosse présence défensive, Kiel a beaucoup de mal en attaque et ne trouve que des solutions sur des tirs de loin ou au travers malgré l’abus du jeu à 7 contre 6.

Paris domine la rencontre, scorant sans trop de difficultés jusque là (12-14 , 23′) mais ne parvient pas à distancer son adversaire. Les sanctions s’enchaînent pour la défense parisienne, et Kiel s’accroche, y croit dur comme fer malgré la sortie sur blessure de Pekeler (15-16, 25′). À la pause, Paris mène de deux buts (17-19 MT). Si le score s’envole quelque peu, la défense parisienne reste plus solide que celle des Allemands, et l’attaque ne connaît que très peu d’échecs (76% d’efficacité), face à des gardiens peu en vue (1/13, 8% d’arrêts pour Landin dans le premier acte).

Landin réveille sa défense

Le début de la deuxième rencontre repart sur des standards similaires, avec un gros rythme des deux côtés. Landin se réveille enfin, et Kiel passe un 2-0 d’entrée (19-1935′) : la rencontre est relancée. La défense de Kiel regagne d’activité et pour la première fois de la rencontre, les Allemands prennent l’avantage (21-2037′). La défense parisienne va ensuite prendre l’eau, avec un Harald Reinkind tout simplement inarrêtable (24-2142′).

Kiel a peu à peu renversé la situation, et se retrouve en position de force alors qu’il reste un bon quart d’heure de jeu (27-2546′). Les minutes passent et Paris ne parvient pas à trouver la parade pendant un temps, mais reste collé aux basques des Allemands (31-3056′). L’atmosphère est irrespirable en fin de match et Kiel rate la balle pour sceller la rencontre : Paris a la balle de match alors qu’il ne reste que quelques secondes, mais ça ne va pas au bout. Kiel l’emporte (33-32 SF). Aucun club français ne participera donc au Final4 2022.

Nedim Remili a été le Parisien le plus en vue avec 8 buts, Vincent Gérard également meilleur gardien de la rencontre avec 15 arrêts (33%).

Pub Espace Pronos EHFCL

50 CommentairesPoster un commentaire

  1. Arsh - le 19 mai 2022 à 22h44

    Le PSG et la LDC, une histoire de “je te veux, non merci je ne suis pas intéressé”

  2. Soleil Milou - le 19 mai 2022 à 22h51

    Les contre-performances individuelles çà arrive, mais ça a l’air vraiment dur pour Paris de tenir une heure entière avec la même intensité.

    J’aurais aimé voir un prandi plus entreprenant en fin de match.

    Et que dire de finir la compétition sur un tir de stein à 9m et à 2 à l’heure face à Landin pour la gagne …

    • OhHandy - le 19 mai 2022 à 23h02

      Oui c'est clair que Prandi n'a pas osé prendre quelques shoot sur la fin. Il en est pourtant capable.
      Résultat à 2 s de la fin c'est Stein qui s'y colle. Vu le temps qu'il restait il n'a pas le choix. Clairement. Par contre ce n'est pas normal d'en arriver la ! C'est pas sérieux de gérer ce type de situation de la sorte ! Consternant !
      Sinon, le match me remet en mémoire ce que disait certains sur l'arbitrage maison à l'allemande. D'autres disaient "ne faites pas de généralité" ….. Je crois qu'on est fixé non ? Parce que, au vu des 2 mn que ce sont pris les parisiens, des pleureuses allemande fragile comme pas permis, tout de suite "réconfortées" par les arbitres c'est clair !
      Et je parle même pas des flopping qui relevaient du ballet …
      Ou du but sur kung fu refusé à Rémili ! Un vol pur et simple sur le coup…..
      Donc on peut dire que les allemands ont bien joués à 8 !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).