LMS

Chambéry relance la course à l’Europe !

Hugo Brouzet, Chambéry

Deux chocs ce soir, où Chambéry a réalisé une excellente opération en dominant un Toulouse pas au mieux de sa forme (31-29), tandis que Saint Raphaël s’est sabordé dans le money time face à Istres (31-31).

Après avoir dominé St Raphaël en coupe de France, le Fénix Toulouse s’en allait au Phare pour y affronter Chambéry, dans un duel ô combien important en vue de l’Europe. Les Savoyards, qui ont moins brillé en coupe, sont bien déterminés à l’emporter pour se rapprocher de leur adversaire du jour. En cas de défaite, ils prendraient 5 points de retard tandis qu’une victoire relancerait totalement la course à la 5ème place.

La défense toulousaine lâche progressivement

Durant le premier quart d’heure, les deux formations vont se rendre coup sur coup, bien que la réussite au shoot ne soit pas toujours au rendez-vous. Les hommes de Danijel Andjelkovic peuvent toutefois compter sur un Gonçalo Vieira plus qu’adroit avec 4 buts dans le premier quart d’heure (6-6, 16′). Mais autour de la 20ème, l’exclusion de Matthieu Marmier va donner une occasion en or pour permettre aux locaux de prendre une avance, et Alexandre Tritta ne prive pas d’inscrire le +3 sur une superbe roucoulette (11-8, 24′).

Gonçalo Martins Vieira, Toulouse (crédits : additional_time_photography)

Le temps mort des occitans lancent un jeu à 7 en attaque. Les offensives toulousaines reprennent un peu d’allant mais les Chambériens jouent parfaitement le coup en prenant de vitesse leurs adversaires sur les montées de balle et le score enfle. Et après une interception de Benjamin Richert qui score dans la cage vide, Andjelkovic est contraint de rappeler une nouvelle fois les siens (16-10, 27′). Écart qui se maintient toutefois à la pause (17-11, 30′).

Chambéry ne laisse rien au hasard

Au retour des vestaires, les deux formations vont à nouveau faire jeu égal pendant de longues minutes. Et malgré la résistance toulousaine, qui revient à -4 à plusieurs reprises, les Jaune & Noirs parviennent toujours à planter rapidement 2 buts pour retrouver leur avance. À moins d’un quart d’heure du terme, le dernier temps mort du Fénix n’arrangera rien et, malgré le carton rouge direct sur Gustavo Rodriguez, Nikola Portner est impérial et Chambéry s’envole (26-18, 48′). Le match est définitivement plié malgré le courage des visiteurs, et les Savoyards reviennent ainsi à 1 point de leur adversaire du jour, et avec le goal average particulier favorable (31-29). Ce soir, on retiendra le superbe match d’Hugo Brouzet des deux côtés du terrain, avec une belle activité défensive au poste 3 et aucun déchet au shoot sur ses 6 tirs. Et si les sourires sont sur tous les visages chambériens, qui trouvent enfin la victoire en 2022, l’ambiance est toute autre chez les Toulousains : “En sortant du match, je n’ai pas tant l’impression que Chambéry ait été meilleur, j’ai surtout l’impression que c’est Toulouse qui a été mauvais“, livre un Pierrick Chelle amer après une défaite douloureuse. Car pour Toulouse, la fin de la saison va être très longue avec des rencontres quasi-exclusivement face à des adversaires directs.

Nikola Portner, Chambéry

St Raph piégé dans le money time

À domicile face à Istres, premier relégable, Saint Raphaël a vécu une soirée compliquée. En tête durant la plus grande partie du match, avec des Raphaël Caucheteux et Johannes Marescot parfaits en attaque (9 buts chacun), on pense que le plus dur est fait à l’approche du money time (27-22, 47′). Pourtant, dans les dernières minutes, Andrea Guillaume et les pivots Andrea Parisini et Edgar Dentz vont être parfaitement trouvés et se régaler en attaque. Et avec un Arnaud Tabarand précieux dans le money time (15 arrêts à 36%), les hommes de Gilles Derot réalisent un come-back impensable (29-31, 57′). Dans les derniers instants, Raphaël Caucheteux parvient à planter deux buts pour sauver les meubles (31-31). La formation de Dan Rares Fortuneanu peut aussi remercier son gardien Mihai Popescu, auteur de pas moins de 4 arrêts dans les 3 dernières minutes (16 arrêts à 35%). Avec ce nul, Istres prend son premier point depuis mi-décembre, et n’est plus qu’à un point du premier relégable : Saran. Formation que les Violets recevront dans deux petites semaines …

Antoine Piollat

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. kylian - le 23 avril 2022 à 22h29

    Le calendrier de Toulouse est effectivement pas donné :
    reçoit Cesson – va à St Raph – reçoit usam – va à Créteil – reçoit Paris – reçoit Aix – va à Nantes..
    Après, cela dit , c’est faisable et puis la 6e place sera sans doute qualificative pour l’Europe a priori avec l’exclusion des clubs russes et biélorusses pour la saison prochaine qui semble se confirmer

  2. oeil52 - le 25 avril 2022 à 01h06

    Bien domage que l'on confonde sport et politique , a quoi serve les jeux olympique donc ????
    Idem pour la culture !!!!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).