N1 élite – J13

L’Élite Val d’Oise se relance à Mulhouse !

Élite Val d’Oise (crédits : Vanessa Broussier)

Grosse victoire de l’Élite Val d’Oise qui réalise l’exploit à Mulhouse (27-28). Dans les autres matchs, Poitiers a fait fort en dominant Pau tandis que le PSG et Bordeaux ont su se défaire largement de leurs adversaires. Enfin, Frontignan a éprouvé d’importantes difficultés pour venir à bout d’un Dreux-Vernouillet new look (23-21).

Seconde journée après la trève, et second revers de Mulhouse. Après sa lourde défaite face à Annecy, l’Élite Val d’Oise s’est relevée de la meilleure des manières en rappelant que le 4ème VAP du classement était bien décidé à mettre des bâtons dans les roues du top3.

En Alsace, les deux formations se livrent un duel serré dans le premier acte mais, peu avant la pause, les visiteurs perdent leur capitaine et artilleur Djordan Bourgrainville sur carton rouge. Il n’en fallait pas plus pour que les hommes d’un excellent Mehdi Ighirri (8/9, dont 6 pénaltys) virent en tête à mi parcours (16-13). Les espoirs de la formation du Val d’Oise n’en sont pas entravés pour autant, et le second acte va renverser la vapeur.

Simon Lavialle & Djordan Bourgrainville, Élite Val d’Oise (crédits : Vanessa Broussier)

L’EVO revient fort en seconde période

 Appuyés sur un Mehdi Ismaili Alaoui intenable à l’interieur (9/10, dont 7 buts dans le second acte), les hommes de Safwann Khoudar infligent un 6-1 pour prendre les rênes à l’approche du money time (20-18, 40′ ; 21-24, 50′). Rien n’est joué et Jordan François-Marie permet aux siens de recoller, avec qu’Alaoui n’offre une victoire de prestige aux siens dans la dernière minute (27-28). Les joueurs d’Île-de-France seront amenés à confirmer la semaine prochaine chez eux, face à Cournon.

Cournon d’Auvergne a connu un vrai coup d’arrêt ce weekend avec une sévère défaite dans son antre. Car en effet, les joueurs de Bordeaux Bruges-Lormont n’était pas venus en touristes. Le premier acte est équilibré, et les locaux mènent les débats pendant une vingtaine de minutes grâce à un Maxime Bouquet une nouvelle fois indispensable à la finition (12/18). Mais le vent tourne, et les hommes de Philippe Gardent offrent une fin de match à sens unique où Xavier Moreau se fait une nouvelle fois le plaisir de mitrailler la cage de ses adversaires (10 buts en 13 tirs). Un +10 final sans appel (26-36), avant d’accueillir les Normands de Gonfreville, qui ont vécu un déplacement compliqué à Paris.

Noah Lenclume, Paris Saint-Germain II (crédits : Les Assidus du Paris Saint-Germain Handball)

Une force collective parisienne inarrêtable

Après leur déconvenue à Pau, les jeunes du PSG se sont repris face aux joueurs d’Ibrahima Diallo. Un écart de 6 unités pris avant la pause, solidement tenu pendant la suite de la rencontre et un danger équitablement réparti : la recette d’un succès propre et sans discussion (36-31). À noter le quintet Pelleka, Mendy, Ruffe, Lenclume et Bzdynga, tous auteurs de 5 à 6 unités. En face, c’est l’inusable Pierre Fitte-Duval qui a pris le rôle de l’artilleur avec 8 buts. Les 15 arrêts des gardiens normands n’auront pas suffi pour entraver les joueurs de la capitale qui iront à Poitiers le weekend prochain.

Les Griffons du Grand Poitiers ont justement fait fort face à leur public en surclassant Pau Nousty. Une victoire très solide largement construite dans le premier acte. Une attaque qui tourne à merveille, une bonne prise en charge de Lamude et Thiel, et l’écart est déjà trop important au premier gong (17-7, 30′). Une victoire autoritaire après 60 minutes qui permet de tenir le rythme dans la course au classement derrière Saintes et Cournon. Pour les Palois, après une beau visage à domicile et un non-match à domicile, un seul choix sera possible pour recevoir Frontignan.

Thomas Bardon, Poitiers (crédits : Sébastien Grégoire Photographe)

Les Héraultais ont justement eu l’honneur d’être le crash test de la formation de Dreux-Vernouillet nouvelle version. Avec Dragan Mihailovic sur le banc et le renfort de l’ex-Nancéen Louis Prévost dans la cage (12 arrêts), les renforts hivernaux semblent avoir commencé à porter du fruit. La lanterne rouge face au dauphin, David contre Goliath, mais les hommes de Renaud Boulanger vont pourtant se casser les dents sur la défense des Verts. Malgré un Lucas Pelegrin une nouvelle fois très fiable (7/8), rien n’est décidé à quelques minutes du terme (19-19, 55′). C’est finalement le demi-centre frontignannais qui débloque la situation pour les siens avec 2 réalisations de suite, mais les partenaires de Rémi Belotti (5/7) ne seront pas passés loin (23-21).

Comme la semaine dernière, une dernière rencontre n’a pas eu lieu pour cause de covid : la réception de Saintes par Annecy. Ce dernier est reporté au weekend des 26 et 27 février.

Retrouvez le classement et tous les résultats de la N1 élite sur l’espace Résultats !

Antoine Piollat

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Mélanie - le 17 février 2022 à 09h29

    Ce projet bordelais semble bien ficelé tant sur les dirigeants le staff et le choix des joueurs
    Hâte de revoir du haut niveau à Bordeaux

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).