N1 élite – J2

L’EVO réalise la bonne opération, Vénissieux tape fort

Lahcen Bellimam, Mulhouse-Rixheim (crédits : @gaaaabart)

La deuxième journée de N1 élite n’a en rien ressemblé à la première. Hormis le duel défensif entre Martigues et Dreux-Vernouillet et la belle opération de l’Élite Val d’Oise en Alsace, la plupart des vainqueurs l’ont été largement.

Ce samedi soir, les Rhôdaniens de Vénissieux comptaient bien décrocher, devant leur public, la première victoire de leur saison. Après un match nul à Annecy la semaine passée, les hommes d’Éric Forets vont sortir le grand jeu chez eux. Ainsi, au gymnase Jacques Anquetil, le match est à sens unique et les joueurs d’Hazebrouck ont passé une très mauvaise soirée (18-10, 30′). Le danger vient de partout (plus de 8 Vénissians ont scoré à plus de trois reprises), et l’écart enflera continuellement jusqu’à la fin de la rencontre. Avant d’accueillir Lanester la semaine prochaine, les joueurs de Hervé Martin remontent dans le Nord les valises lourdes (34-20).

Martigues se sauve dans les derniers instants

À Martigues, les hommes de Franck Bulleux jouaient leur première réception à domicile, face à Dreux-Vernouillet. Les deux formations luttent dans un duel fermé durant les trois quarts du match, et le croate Filip Vucelic (7/7) montre encore qu’il devrait être précieux pour les Euréliens cette saison. C’est notamment lui qui, dans le money time, parvient à hisser les siens sur le plus gros écart de la rencontre (15-15, 42′ ; 19-23, 52′). Pourtant, alors que les visiteurs semblent voir s’approcher la victoire, les locaux vont parvenir à rattraper leur retard. Solides en défense, les Martégaux reviennent à une longueur à 5 minutes du terme avant que leur capitaine, Thomas Tricaud, ne leur permette de recoller dans les dernières secondes (23-23, 60′). Après une défaite puis un match nul, les hommes de Dragan Mihailovic tenteront de décrocher leur première victoire en recevant les joueurs du PSG.

Filip Vucelic, Dreux-Vernouillet (crédits : US Dreux-Vernouillet)

Les jeunes du Paris Saint-Germain, justement, font partie des trois formations à avoir décroché deux victoires sur les deux premières journées. Et le succès de ce samedi n’est pas des moindres, avec une large victoire dans la forteresse de Pau Nousty. Le premier acte reste ouvert, et Maxime Lamude et Alexandre Thiel tiennent leur poste de principaux artilleurs des locaux, plantant la moitié des buts de leur équipe (16-18, 30′). Mais le second acte sera tout autre et les jeunes pépites de la capitale prennent rapidement le large, avec leurs serial-buteurs Bzdynga, Pelleka, mais aussi le gaucher Tony Mendy (7/11). Le score final ne soufre d’aucune contestation (25-31), et les hommes de Michel Laborde tenteront de lancer leur saison lors de la réception de Vénissieux.

Angers et Saintes en patrons

Comme nous l’annoncions hier,  Cournon d’Auvergne s’est largement incliné à Angers, ce qui a entre autres conduit le club auvergnat à se séparer de son entraîneur. En effet, sans jamais être complètement largués, les visiteurs se sont vus distancer dès les premières minutes (11-6, 17′). Face à leur public, les joueurs du SCO jouent très bien leur partition, et voient leurs joueurs performer des deux côtés du terrain. Dans les cages, les portiers angevins totalisent 20 arrêts à eux deux, dont 14 pour Maxence Rizzi, tandis qu’en attaque le capitaine Williams Manebard fait des miracles sur son aile (10/11). En face, les hommes de Lukas Buchta parviennent toutefois à trouver le chemin des filets, avec un pivot Brice Salignat en très grande forme (10/12), et de jeunes recrues qui prennent leurs marques, avec Enzo Jean-Louis (5/6) et l’ailier gauche de 22 ans Matthéo Peigue (7/10). Et bien que leur retard ne dépasse jamais les 5 unités pendant le match, il ne descendra jamais en dessous de 3, et les visiteurs vont lâcher les dernières minutes pour s’incliner sur le plus gros écart de la rencontre (37-31). Les Angevins auront un nouveau test la semaine prochaine face à la troisième équipe a avoir remporté ses deux premières rencontres : l’US Saintes.

Brice Salignat, Cournon d’Auvergne (crédits : Cyrille Euh)

Car justement, les hommes de Yannick Verdier se sont offerts un second beau succès du côté de Gonfreville. Formule gagnante toujours du côté de Saintes, Maximiliano Soliani a été monstrueux (18 arrêts), et aura tenu, avec sa défense, son adversaire normand à 21 buts. Si les hommes d’Ibrahima Diallo en avaient planté 35 la semaine passée, ils auront été bien plus en difficulté face au mur néo-aquitain, à l’image de leur demi-centre Maël Fouga (2/9). Et si les locaux avaient réussi à tenir dans le premier acte (12-11, 30′), l’écart grimpera jusqu’à 8 unités dans le second et, comme la semaine dernière, les recrues Tanguy Le Fur et Lucas Rance brillent face au but (6 et 7 buts). Gonfreville tentera de rebondir la semaine prochaine du côté du Val d’Oise.

L’Élite Val d’Oise renverse la vapeur dans les derniers instants

La saison passée, les rencontres entre l’Élite Val d’Oise et Mulhouse-Rixheim avaient été plus que serrées. Match nul dans le Val d’Oise, victoire d’une longueur pour les visiteurs en Alsace… et la rencontre de ce dimanche n’a pas fait mentir les pronostics. Dans ce duel accroché, ce sont les locaux qui vont faire la course en tête la majeure partie de la rencontre. Grâce à un Darko Cvetkovic des grands soirs (18 arrêts), et un Lahcen Bellimam (7/8) survolté face à ses anciens coéquipiers, les Loups restent en tête à la pause, et font même grimper leur avance à 3 unités à un quart d’heure du terme (24-21, 48′). Mais une telle avance tient à peu de choses, et les visiteurs vont revenir dans la rencontre en un éclair. Avec de précieux buts des recrues Ibrahima Sall et de l’ex-Ivryen Robin Beaugars, l’Élite Val d’Oise inflige un 4-0 à son adversaire pour se remettre devant au meilleur moment (24-25, 54′). Les hommes de Christian Latulippe tiennent bon dans la fin de match et peuvent compter sur de précieux arrêts de leur gardiens. Dans les dernières secondes, Youssef El Mouaddar réalise la parade salvatrice et s’offre même un but au buzzer (28-30). Le rebond pour les partenaires de David Eponouh sera attendu lors d’un déplacement périlleux à Annecy.

David Eponouh, Mulhouse-Rixheim (crédits : @gaaaabart)

Les joueurs du Annecy CSAV se sont ce weekend montrés bien en jambes du côté de Lanester. Avec un Ludovic Le Goff infranchissable (15 arrêts) et une défense bien en place, les visiteurs tiennent les Morbihannais en respect dans le premier acte (5-13). Ce retard ne sera jamais rattrapé, malgré les flèches des jeunes ailiers Meddy Hoguel-Siphar à gauche (5/11) et Benjamin Lozano à droite (6/9), et les Haut-Savoyards s’imposent avec la manière (23-29). On notera du côté des Verts les 7 buts de Bastien Guicciardi et l’impeccable partition de l’ailier gauche Tanguy Cuvelier (8/8). Les Morbihannais, de leur côté, chercheront à se remettre la tête à l’endroit face à une autre équipe qui a souffert ce weekend : Hazebrouck.

Retrouvez le classement et tous les résultats de la N1 élite sur l’espace Résultats !

Antoine Piollat

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).