Proligue

Sélestat remporte le titre et monte en Starligue !

Le Sélestat Alsace Handball est de retour en Starligue ! Le club alsacien est monté en puissance en cours de la finale de Proligue face à Cherbourg, et remporte le titre de champion de deuxième division (30-36).

On avait peur, avant ce week-end, que tout soit joué dès le samedi et que la finale du dimanche, pour le titre, soit purement formelle. Mais avec la défaite d’Ivry hier, le duel de ce dimanche entre Cherbourg et Sélestat était bourré d’enjeu : en plus du titre, c’est la montée en Starligue que se disputaient les deux équipes. Et au terme d’une très belle finale, c’est le quatrième ex-æquo de la saison régulière qui fait tomber le deuxième et s’envole dans l’élite. Au vu de la rencontre, ce succès est amplement mérité. Le groupe de Christophe Viennet, qu’on a parfois décrit comme l’outsider de ce week-end, a remporté son pari.

Après un mauvais départ, Sélestat est monté en régime

Dès le début de rencontre, on ressent que les deux équipes vont se livrer un beau combat. Cherbourg débute mieux, et profite des erreurs de Sélestat en attaque. Pourtant, Sélestat a deux supériorités numériques dans les dix premières minutes, mais c’est bien la JSC, plus propre, qui mène les débats (9-6, 12’). Puis, quand Sélestat commet moins d’erreurs, Cherbourg se retrouve plus en difficulté. Les Alsaciens montent en régime, et connaissent un gros temps fort au cœur de la première période. L’interception de Steven George lui permet de marquer dans le but vide pour égaliser, avant que Hugo Pimenta et Simon Jaeger donnent deux buts d’avance au SAHB (11-13, 19’). Lucas Vanègue s’emploie pour ramener son équipe à hauteur (13-13, 22’).

Derrière Ekren, Harbaoui et Pimenta, une belle victoire collective

Les deux équipes se livrent alors un combat les yeux dans les yeux. Gauthier Ivah et Mehdi Harbaoui repoussent chacun leur tour un penalty, et les deux équipes retournent aux vestiaires sur un score de parité (16-16, 30’). La finale tient toutes ses promesses, le public des Mauves et celui des Violets sont présents, et l’ambiance sur les bancs est aussi électrique, les deux obtenant leur carton jaune (Cherbourg avant la pause, Sélestat juste après). Sélestat est mieux revenu des vestiaires, mais Cherbourg, à son tour en supériorité, reste à hauteur (20-20, 36’). Mais Sélestat a le dessus dans le combat physique, malgré la bonne résistance de Kristian Orsted. C’est Hakon Ekren, l’ancien de la JSC, qui est le plus en vue dans le premier quart d’heure de la deuxième période, trouvant de beaux angles de tirs ou de passes pour porter son équipe en attaque. Toke Schrøder libère son bras et donne quatre, puis cinq buts d’avance aux Alsaciens (23-28, 47’).

Cherbourg tente de revenir, et ne démérite pas. Mais le collectif sélestadien, Harbaoui, Ekren et Pimenta en tête, tient le choc. C’est le jeune arrière droit du SAHB qui, en passant par un trou de souris, marque le 30e but de son équipe, son cinquième personnel (25-30, 51’). Lucas Vanègue est toujours précieux, le jeu à sept est même tenté par Frédéric Bougeant, mais la défense du SAHB tient et Tanguy Thomas peut même marquer de loin dans le but vide pour préserver l’avantage alsacien (27-32, 55’). L’arrêt dans la foulée de Mehdi Harbaoui, encore une fois décisif ce week-end (8 arrêts précieux), condamne quasiment les Manchois, qui n’arriveront pas à revenir en fin de rencontre. Quatrième de la saison régulière, Sélestat est le club héros du week-end dijonnais et décroche le titre et la montée, grâce à une finale rondement menée

Mickaël Georgeault, à Dijon

Pub Espace Pronos Proligue

13 CommentairesPoster un commentaire

  1. Fan_de - le 5 juin 2022 à 17h23

    Je le sentais venir depuis la qualification à Nice… et sur ce que l’on a vu ce week-end c’est amplement mérité.

    C’est une équipe très jeune qui est monté en puissance en deuxième moitié de saison.

    On verra de beau match en Alsace l’année prochaine, avec pour objectif de se maintenir. Pour une fois les jeunes joueurs vont rester et il est peut-être permis d’y croire. Au nouveau coach de relever le challenge, il faudra quand même l’une ou l’autre recrues.

    • Remili83 - le 5 juin 2022 à 19h44

      Amplement mérité que le 5e soit champion de France ? Sur le final 4 rien à dire mais Sélestat a quand même perdu 7 fois cette saison. Tant mieux pour eux mais il faudra revoir ces playoffs

  2. Chantereyne - le 5 juin 2022 à 17h34

    Quand on bat le 1er et le 2eme sur un we on mérite de monter ….après exister en LSL sera une autre histoire …..félicitations à la JSC pour son magnifique championnat merci à lior , lucas, Kiki et burund

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).