Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EL (M) - J10

Aix brillant... mais éliminé d'un rien

, par Zorman

Thierry Anti (Entraineur Pays d’Aix Universite Club)

A l'issue de la phase de groupes, Montpellier termine premier malgré sa courte défaite à Göppingen (27-25), tandis qu'Aix réalise la prestation parfaite face à Benidorm (39-29). Une victoire qui aurait pu les qualifier en huitièmes... si Ferencvaros n'avait pas accroché le match nul à la dernière seconde face à Flensburg (27-27).

En déplacement chez son premier challenger à Göppingen, les Français de Montpellier ont des raisons d'être confiants quant à la conservation de leur première place. Comme exposé la semaine passée lors de nos projections sur cette ultime journée, les hommes de Patrice Canayer devaient s'incliner de 8 longueurs ou plus pour perdre leur position de leader du groupe. Aussi, au coup d'envoi, Kévin Bonnefoi et le métronome Kyllian Villeminot figuraient en tribunes.

Göppingen maître de son match

En face, les Allemands mettent toutes leurs forces dans la bataille, et Marin Sego & Gilberto Duarte ne comptent pas faire de cadeaux à leurs anciens coéquipiers. Les locaux mènent des débats un temps équilibrés avant de créer le break avant la pause (14-10, 26'). Revenus à 2 unités avant de rentrer aux vestiaires, les Héraultais vont subir l'assaut germanique dès le retour au terrains, mais les précieux buts de Diego Simonet (6/8) et Valentin Porte permettent de ne pas lâcher le match (18-15, 36'). Göppingen tient bon, Marcel Schiller reste intraitable aux 7 mètres (7/7 aux pénaltys), maintient la distance avec les Français, mais ne s'envole pas au score pour autant.

Marcel Schiller, Frisch Auf! Göppingen.

Montpellier à deux doigts du hold-up

Au contraire, alors que les jeux semblent faits sur un but de Josip Sarac (25-22, 55'), Valentin Porte et ses partenaires vont tenter le hold-up. Rémi Desbonnet sort deux précieux arrêts tandis que Simonet et Porte font parler l'expérience de l'autre côté du terrain. Par Karl Konan, les joueurs du MHB parviennent même à recoller au score pour la première fois depuis le premier quart d'heure, au meilleur des moments (25-25, 58'). Mais Schiller ne tremble pas, et les locaux s'imposent (27-25). Une défaite héraultaise finalement presque anecdotique, et où Montpellier a su ne pas se faire peur en restant dans la rencontre pendant les 60 minutes.

Aix peine à profiter des erreurs espagnoles

Dans son Arena, le PAUC attend de pied ferme la lanterne rouge de Benidorm. Face au dernier, aucun faux-pas n'est envisageable. Pour cause : une victoire est impérative pour espérer remonter à la 4ème place et se qualifier en huitièmes de finale. Pour autant, le début de rencontre sera mitigé, bien que les Espagnols se mettent des bâtons dans les roues. Leur défense 3-3 très avancée surprendra un temps les Aixois, mais créera aussi d'importants espaces, tandis que leur attaque à 7 d'entrée de jeu laissera de nombreux ballons à tirer dans la cage vide pour les Français. Et si on ajoute à cela un début de match dantesque d'Alejandro Romero, la partie semble pliée. Pourtant, les Provençaux ne parviendront pas à profiter au mieux des errances de leurs adversaires.

Ian Tarrafeta Serrano (Pays d'Aix Universite Club)

Quelques ballons perdus en attaque et des tirs précipités vers la cage vide laisseront l'espoir à leurs adversaires, qui recollent sur 2 buts coup sur coup du Français Jules Lignères (8-8, 16'). Mais, bien guidés par un William Accambray (8/10) qui apporte enfin les dangereuses courses qui font exploser la défense espagnole, les Aixois vont parvenir à créer le break et le tenir à la pause (17-14, 30').

A l'heure de rentrer aux vestiaires, peut-on seulement avancer que les hommes de Thierry Anti sont virtuellement qualifiés ? Malheureusement non, car en terres hongroises, un duel à distance s'opère avec Ferencvaros, qui mène face à une équipe de Flensburg déjà qualifiée (15-13, 30') et privée de Kévin Moller, blessé pour plusieurs mois.

Un second acte à sens unique

Si le souci hongrois demeure, les joueurs du PAUC ne se laissent pas déconcentrer et assènent un 4-0 à leur adversaire dès le début du second acte (21-14, 35'). Ian Tarrafeta, de retour en terres euroopéennes après la défaite face à Sélestat, se montre brillant au shoot, Gabriel Loesch est inarrêtable et ampile les buts (10/11, dont 4/4 pen.), et les Français déroulent tranquillement jusqu'à la victoire finale (39-29). Une victoire large, et dont l'écart s'avère crucial pour doubler Ferencvaros au goal average général.

Gabriel Loesch (Pays d'Aix Université Club)

L'exploit de Ferencvaros gâche la fête

Une victoire précieuse, avec la manière, et qui permet aux Aixois de sortir confiants de leur match, acclamé par leur public et par le speaker qui salue une qualification historique. Seulement voilà,  à quelques centaines de kilomètres de là, en Hongrie, Flensburg semble bien avoir renversé la vapeur. Un temps mené de 4 longueurs, les Allemands ont repris les rênes de la rencontre avec, avec un un Benjamin Buric en feu dans sa cage (19 arrêts, 43%), un Aaron Mensing efficace face au but dans les moments chauds, et malgré le carton rouge de Goran Johannesen avant le dernier quart d'heure. Et alors que Ferencvaros est mené de 2 unités à un peu plus d'une minute du terme, les Hongrois lancent leurs dernières forces dans la bataille. Et dans les 30 dernières secondes, Bence Nagy plante son 9ème but, et sera suivi par Alex Bognar. L'arrière gauche de 22 ans, ex-international jeune magyar, malgré plusieurs échecs dans le money time, va montrer toute l'étendue de son sang froid pour égaliser sur le gong et offrir à son équipe un huitième de finale "historique"... au détriment de celui d'Aix (27-27).

Les affiches des huitièmes :

  • Montpellier 🇫🇷 - Ferencvaros 🇭🇺
  • Göppingen 🇩🇪 - Valur 🇮🇸
  • Ystads 🇸🇪 - Schaffhausen 🇨🇭
  • Flensburg 🇩🇪 - Benfica 🇵🇹
  • Nexe 🇭🇷 - Zaporozhe 🇺🇦
  • Sporting 🇵🇹 - Irun 🇪🇸
  • Skanderborg 🇩🇰 - Granollers 🇪🇸
  • Berlin 🇩🇪 - Skjern 🇩🇰

Retrouvez le classement et tous les résultats de Ligue Européenne sur l'espace Résultats !

Antoine Piollat

Prochain match TV

Montpellier HB

16:00

Dim. 25 Fév.

PSG Handball

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Philippemhb
Philippemhb
11 mois il y a

Bon…c'était pas un top match mais la qualification est là avec une première place qui va permettre de rencontrer un adversaire réputé plus faible (du moment qu'il est pris au sérieux, suivez mon regard) et un match retour à domicile.
Je pense que l'EHF a du faire une erreur sur la tableau car, en cas de succès en huitième, Montpellier affronterait le vainqueur de la rencontre Goppingen/Valur ?!!!!!!
Après tout c'est peut-être un hasard?
Déroulement de la partie étrange surtout dans son début avec des montpelliérains qui récupèrent un nombre incalculable de pertes de balles allemandes et qui ne les concrétisent pas à 4 ou 5 reprises en dix minutes lors de contre attaques faciles.
Ajouté à cela que Sego fait du Sego (une super prestation ponctuelle juste contre Montpellier…tiens? encore un!!!).
Arthur Lenne a sa période "à la rue" et peine a retrouver son jeu de l'an dernier. Il faut qu'il se reprenne et se discipline car il empile les "deux minutes".
En tout cas, et ce n'est pas rassurant, il y a un MHB avec Villeminot et un autre sans…

Zorman
Zorman
11 mois il y a
Répondre à  Philippemhb

Bonjour PhilippeMHB,
En cas de victoire, Montpellier affronteront le vainqueur de Sporting-Irun en quarts. Un article sur le sujet arrive bientôt 😉

Zorman
Zorman
11 mois il y a
Répondre à  Zorman

Affrontera*

Philippemhb
Philippemhb
11 mois il y a
Répondre à  Zorman

Je me disais aussi…
Une perspective de Lisbonne ne serait pas pour me déplaire…voir même Irun…

NICOLAU
NICOLAU
11 mois il y a
Répondre à  Philippemhb

Je confirme se serait Sporting/Irun plutôt en cas de victoire mais faut déjà gagner ce match.Sinon la prestation de Konan bcp de détracteurs a son sujet pour l’EDF,il joue Arg et/ou pivot ?

Barto04
Barto04
11 mois il y a
Répondre à  Philippemhb

La présence de Villeminot a une incidence effectivement
Mais il y a peut-être aussi un MHB qui doit aller chercher la victoire et un MHB qui doit défendre 8 buts d'avance et ce en jouant tous les 3 jours.
Quoi qu'il en soit le MHB me semble moins serein que sur la première partie de Saison. Les résultats sont là en championnat ( pour l'EHL on dira que ça a été géré ) mais au prix de quelques frayeurs pour nous supporters que ce soit à Nimes ou même contre Creteil ( + 9 à la mi-temps et en fin de match mais Créteil est revenu à 2 buts en 2eme période). Le MHB de début 2023 semble tomber dans la facilité dès que l'écart est fait et qu'il faut gérer. Ou alors iles sont surs de leur force, mais c'est dangereux

steph51MHB
steph51MHB
11 mois il y a
Répondre à  Philippemhb

Philippe,
l'essentiel est assuré, la 1ere place. Maintenant il faut aller au final 4.
L'absence de Villeminot a donné du temps de jeu à Simonnet qui a été saignant. Sans les balles perdues à la pelle en milieu de 1er mi-temps, le MHB aurait pu être devant à la pause. Desbonet a été plutôt bon.
Mais comme le dit Berto04 Montpellier est moins serein qu'avant Noel. Il faut stabiliser la défense qui était meilleurs en début de saison. Le test sera contre le PSG en coupe de France. Un PSG qui a mangé Nîmes en championnat alors que le MHB a eu du mal à s'en défaire. Mais bon ce sera un autre match.
Hier on a entendu les blue fox pendant le match, bravo à eux.

Philippemhb
Philippemhb
11 mois il y a

Dommage pour Aix et…Montpellier…
Le déplacement aurait été plus faisable à 160 kms pour les 8èmes…

8
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x