Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EL - Final4 (M)

Montpellier plie dans les derniers instants

, par Zorman

Julien Bos (Montpellier HB)

Au terme d'une rencontre disputée de bout en bout, Montpellier n'est - comme la veille - pas parvenu à faire fructifier ses bonnes périodes de jeu et s'incline dans les 5 dernières minutes (29-33). Les Français terminent 4èmes du plateau et se tournent vers leurs dernières échéances de la saison en championnat et en coupe.

Il n'est jamais simple de négocier une petite finale. De retour sur le parquet de la Flens Arena, les joueurs de Montpellier, après leur lourde défaite face à Berlin, se voient opposés une autre formation allemande, celle de Frisch Auf! Göppingen. Mais si les espoirs ne sont pas les mêmes que la veille, les deux formations ont à cœur de terminer sur une bonne note. Les Français restent au complet, sous les regards d'Hugo Descat et Kévin Bonnefoi en tribunes, alors que leurs adversaires ont subi de la casse lors de leur défaite face à Granollers. Au coup d'envoi, Tim Kneule, Tobias Ellebaek, Kevin Gulliksen et Sebastian Heymann, boitillant après leur demi-finale, manquent à l'appel. Et devant son public venu en nombre à la frontière Danoise, Stas Skube nous rappelait hier leur volonté de tout faire pour l'emporter : pour bien finir le weekend, et pour leurs fans.

Un bon premier acte, mais le spectre de la veille

Comme la veille, les Montpelliérains vont parfaitement débuter leur rencontre. Un premier pastis de Rémi Desbonnet et un premier contre de Yannis Lenne vont donner le ton (2-0, 2'). En attaque, les arrières profitant des espaces dans une défense bien remuée par Stas Skube trouvent les solutions, tandis que de l'autre côté du terrain, Jaime Fernandez pose des difficultés aux arrières allemands en pointe de la 5-1. Le dispositif laisse le loisir aux numéros 2 français de jouer sur les lignes de passe, ce dont ne se prive pas Valentin Porte qui sert Yannis Lenne après une interception pour allonger leur avance à 4 unités. Un écart qui tiendra jusqu'au quart d'heure de jeu (12-8, 17').

Yanis Lenne (Montpellier HB)

Pourtant, sous les encouragements de leur marée verte de supporters (dont on ne jugera toujours pas les chapeaux), les Allemands amorcent leur comeback. Les arrières Josip Sarac ou Jaka Malus trouvent des espaces au forceps et remettent les leurs dans la course (12-11, 20'), ouvrant une période plus fermée avant la pause. Les Héraultais craignent le scénario de la veille, où ils avaient vu toute leur avance fondre avant la pause. C'est Julien Bos, entré en cours de mi-temps, dont les coups de canon seront salvateurs pour alimenter la marque des Français tandis que son homologue adverse Jon Linderchrone Andersen, lui rendra la pareille. Entré lui aussi pour la fin de la mi-temps, le futur joueur des Rhein-Neckar Löwen plantera 2 shoots de suite pour tenir les leurs au contact avant la pause (17-16, 30').

Montpellier peine face au mur vert

De retour sur le terrain, le golgoth Blagotinsek égalise rapidement avant que David Schmidt ne donne l'avantage aux siens pour la première fois de la rencontre (20-21, 36'). Charles Bolzinger, entré à la pause, parviendra à arrêter quelques ballons, Kyllian Villeminot ou Julien Bos trouveront quelques solutions dans la défense blanche et verte, et Arthur Lenne redonne un peu d'air à son équipe (24-22, 40'). Une respiration de courte durée, car la seconde exclusion de Valentin Porte en 5 minutes, couplée à d'importantes difficultés à trouver des solutions dans une défense compacte, va permettre aux Allemands de maintenir la pression (24-25, 45').

Kyllian Villeminot (Montpellier HB)

Le temps mort de Patrice Canayer fera du bien aux siens, et Kyllian Villeminot pante rapidement deux pralines dans le but de son ancien partenaire Marin Sego, pendant que Charles Bolzinger monte en température (27-26, 49'). Markus Baur répond rapidement par son temps mort, qui relance rapidement la dynamique de son équipe. Avec un Kresimir Kozina ne manquant aucune occasion en pivot ou sur engagement, Marcel Schiller a l'occasion, sur pénalty, de monter l'avance des siens à deux unités pour la première fois de la rencontre (27-29, 52').

Göppingen enflamme le match

Alors que Göppingen tient le match sur un nouveau but de Kresimir Kozina, Josip Sarac va écoper d'une exclusion, puis d'un carton rouge pour contestation (28-30, 55'). Un fait de match qui va enflammer les supporters de Göppingen et Berlinois dans une fin de match qui s'emballe vite. Marin Sego, transporté par une salle en ébullition, stoppe Bos sur pénalty puis Jaime Fernandez sur une situation pourtant avantageuse. Des parades salvatrices qui permettent à ses coéquipiers de s'offrir des buts faciles en contre (28-32, 58'). Les joueurs de Montpellier ne se relèveront pas de cet éclat et terminent leur dernier weekend européen de la saison sur une défaite (29-33).

Kresimir Kozina (Frisch Auf Goppingen)

Si la 4ème place laisse un goût d'amertume, les joueurs de Patrice Canayer auront à se remobiliser dès la semaine prochaine face à Aix, afin de préparer au mieux la finale de la Coupe de France, et conserver tous ses espoirs de revenir plus forts en terres européennes la saison prochaine, et si possible en Ligue des Champions.

À Flensburg, Antoine Piollat

Prochain match TV

France

14:30

Sam. 13 Juil.

Suisse

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sasori9
Sasori9
1 année il y a

Bien démarrer pour mal terminer !

J'aurai préférer qu'on commence par mal démarrer pour bien terminer !!!
Je ne vais pas répéter ce que j'ai dit hier parce que sinon il y a un qui va faire sa vierge effarouchée !
Alors je laisse les autres de commenter.

Ymo34
Ymo34
1 année il y a

Merci monsieur Sasori.
Ceci dit étant né fin septembre je suis vierge et fort effarouché en effet depuis longtemps par vos accents guerriers et vos prises de positions sans aucune nuance qui me font vraiment penser à certain handballeurs bourre-pifs surtout contents d’avoir dégommé leur adversaire d’un soir.
C’etait le jeu des adversaires de Montpellier de ne pas se laisser distancer en première mi-temps et d’appuyer sur l’accélérateur en seconde vu la faible profondeur du banc français. Le jeu de Montpellief devait déstabiliser les allemands et leur maintenir la tête sous l’eau (cf le match contre le PSG) . Stratégie non tenue contre Berlin dès la premier mi-temps et qui a failli réussir contre Goppingen amoindri lui aussi.
Quant à dire que FAG délaisse son championnat pour jouer la coupe d’europe, effectivement pour être aussi stupide, il faudrait que vous preniez la direction technique de cette bande de nazes, car nul doute que vous avez bien compris que pour rejouer une coupe d’europe l’année prochaine il faudra que Goppingen remporte la coupe cette année au vu de leur classement actuel. Ceci étant dit, .Montpellier peine beaucoup trop en cette fin de saison. La rencontre face à Aix dira si le MHB peut finir avec un triomphe ou va s’écrouler à la fin d’une très belle saison. Ce que je ne souhaite pas.

OhHandy
OhHandy
1 année il y a
Répondre à  Ymo34

Laisse tomber tu parles à un maitre Es tactique ! Canayer n'y connait rien etc ….
😉
🙂
Pour le MHB je crains que le rouleau soit au bout ou inversement 🙁

Sasori9
Sasori9
1 année il y a
Répondre à  Ymo34

La vierge effarouché, ce n'est pas à toi que je m'adresse mais à OhHandy par rapport à son commentaire suite la défaite de Montpellier contre Fuchse !!!!

C'etait le jeu des adversaires de Montpellier de ne pas se laisser distancer en première mi-temps et d'appuyer sur l'accélérateur en seconde vu la faible profondeur du banc français. Le jeu de Montpellief devait déstabiliser les allemands et leur maintenir la tête sous l'eau (cf le match contre le PSG) .

Ca ne marchera jamais !!
Tu n'as pas l'air comprendre que cette tactique proposé par Canayer, c'est tous les clubs Francais font ca contre les Allemands depuis des années, Nantes de Anti l'a fait à chaque fois, Tremblay, Dunkerque, etc.. etc.. etc…
PSG commence à comprendre comment battre les Allemands. C'est de maitriser et de controler l'adversaire sans faire des fautes inutiles. Parfois PSG perde betement, exemple contre Flens la saison passé. la Montpellier ne controle pas l'adversaire, c'est ca le point noir. Les Allemands laissent Montpellier les dominer pour mieux les user en deuxieme mi temps.
Pourqoi ca n fonctionne pas ? c'est parce que les Allemands prennent leur temps à étudier les joueurs et de s'adapter aux Francais pour mieux les détruire. Ils savent que Montpellier s'épuise vite.
c'est tout simple ! pas besoin de faire des études de 10 ans à la Sorbonne pour comprendre ca ! Je ne suis pas Es Tactique que ohhandy disait. Ca fait des années que je regarde des matches.
J'ai parle et échangé avec les fans allemands, à Kiel, à Goppingen et à Mannheim. Avec les Norvegiens, les Danois, les Polonais et les Espagnols Ils pensent que les clubs Francais sont facile à se battre parce que leur plan est trop simpliste et ils refont les même erreurs. voila leurs avis. Par contre pour PSG est plus difficile s'ils sont sérieux et bien appliqué.
Si Canayer a changé le plan tactique par rapport à l'échec de samedi, peut etre que Montpellier gagnerait la troisieme place. Pourquoi s'il s'obstine ?? Pourquoi il ne tient pas compte l'echec de samedi ? pourquoi ? pourquoi ? pourquoi ???
Onesta ne ferait pas ca !

OhHandy
OhHandy
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

Tant de certitude en une seule personne ça laisse pantois 🙂

Averell
Averell
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

On precisera que "Ca fait des annees que je regarde des matches" n'est pas un argument irrefutable!
Et c'est vrai que tes analyses font parfois tres "cafe du commerce": ils sont partis trop fort, ils n'ont pas su tenir la distance, il faut savoir leur maintenir la tete sous l'eau etc etc etc
Si tu es coach d'une equipe, ca sera ca honnetement ton discours d'avant match? "Bon, les gars, on leur met la pression d'entree de jeu, on ne se laisse pas distancer, on accelere en debut de 2nd mi-temps et pour finir on leur maintient la tete sous l'eau. Et si on respecte le plan, c'est sur on gagne!"
Franchement, tu fais abstraction qu'en face tu as un adversaire aussi, qui ne se laisse pas faire. Qui peut en effet avoir plus de solutions pour adapter son jeu et repondre aux problemes poses par son adversaire. Qui peut avoir plus de talents, plus de bancs ou plus de solutions differentes pour repondre aux defis de l'adversaire. La fatigue (du match ou accumulee sur une saison) est aussi un facteur. Tout comme la reussite.
C'est bien, tu as parle avec les fans du monde entier qui pensent qu'il est facile de battre les francais. Mais malgre tout, comment expliquer alors qu'on retrouve quasiment tous les ans 1, voire plusieurs equipes francaises dans les F4? Hommes ou femmes, LDC ou EL?? Ce qui n'est pas forcement le cas des Norvegiens, hongrois, voire allemands pour la LDC. A l'evidence au cours de toutes ces annees que tu evoques, les clubs francais ont aussi beaucoup battu les clubs allemands. Etait ce parce que ces derniers etaient partis trop fort et n'avait pas su user leur adversaire?
Mais bon, peut etre qu'il faudrait suggerer a Canayer de commencer la partie pepere, atteindre la pause avec 5-6 buts de retard, mais laisser s'epuiser l'adversaire pour mieux le prendre a la gorge en 2nd mi-temps. A si c'etait si facile…

jeff
jeff
1 année il y a

Même si l’enjeu pour la médaille en chocolat est pas des plus motivants, une bien triste équipe du MHB face au 14e (sur 18) de Bundesliga !
ça sent la fin de saison foireuse, les joueurs sont cramés !
Il va falloir essayer de pas prendre trop cher en CDF et d’assurer sur les 2 derniers matchs en championnat !

cochon
cochon
1 année il y a

Bonjour,
Le MHB finit sa saison comme des cochons !

jean
jean
1 année il y a

Je ne sais pas si Montpellier va réussir à se qualifier pour la LDC mais clairement le club n’a pas l’effectif pour jouer la saison prochaine la LDC et le haut du championnat ! Ils vont se faire torpiller avec le départ de Bos, Descat ! Hesham ne compensera pas ! Simonet sera sans doute blessé une partie de l’année et Villeminot guère mieux…

Ymo34
Ymo34
1 année il y a
Répondre à  jean

J’espère que tu aies tord mais je pense que tu as raison…

pivot
pivot
1 année il y a

A quand un pivot au MHB ? Marescot ? Dentz ?

11
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x