Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LdC (F)

Avec une grande Sako, Metz se rapproche du Final4

, par Lanfillo

Hatadou Sako (Metz Handball)

Portées par une excellente Hatadou Sako mais aussi un solide collectif, Metz s'est logiquement imposé à Budapest contre Ferencvaros (26-32). Avec six buts d'avance avant le match retour, Metz se facilite la tâche avant le match retour aux Arènes, qualificatif pour le Final4.

La salle de Ferencvaros, le club de la capitale Budapest, est toute proche du MVM-Dome, la salle qui accueille depuis déjà plusieurs années le Final Four de la Ligue des champions féminine. Avec son succès en Hongrie ce samedi, même si le match a cette fois été délocalisé en banlieue, à Erd (26-32), Metz s'est rapproché de son grand objectif de la saison, et donc pas seulement géographiquement. Les joueuses d'Emmanuel Mayonnade ont montré beaucoup de maîtrise face à une équipe hongroise inconstante, qui repose beaucoup sur quelques individualités, en particulier Emily Bölk. Très fortes en défense et bien aidées par une excellente Hatadou Sako (19 arrêts, à 45%), les Messines ont fait un pas vers le dernier carré, même si, bien sûr, tout reste à jouer lors du match retour.

Metz prend en main le match dès l'entame

Bruna de Paula (Metz Handball)

Les Messines ont pris le match par le bon bout, en menant rapidement de trois buts (3-6, 8'). FTC commet trop d'erreurs et Metz trouve des solutions dans le secteur central de sa défense, où Sarah Bouktit parvient à se rendre disponible. L'avantage messin passe à quatre longueurs (5-9, 17'), et se maintient malgré un mieux des Hongroises, portées par leur arrière allemande Emily Bölk (3 buts et 3 passes décisives en première période). Metz trouve alors la solution à neuf mètres, notamment grâce à de bons shoots pris par Valeriia Maslova et Bruna de Paula, qui, malgré un retour de blessure, prend pleinement part à la bonne première période des Dragonnes. Ferencvaros va néanmoins mieux avant la pause, et profite aussi de la bonne entrée de Blanka Biro pour réduire l'écart, à une longueur. Un bon tir de Tamara Horacek et un arrêt d'Hatadou Sako, autrice d'une bonne première période (8 arrêts, 40% de réussite), permettent à Metz de regagner les vestiaires avec deux buts d'avance (13-15, 30').

Une bonne gestion de la pression pour un avantage précieux avant le retour

Tamara Horacek (Metz Handball)

Au retour des vestiaires, toujours bien aidée par sa défense, Sako continue son récital : cinq parades d'entrée et aucun but encaissé - c'est Camille Depuiset qui encaisse le penalty d'Angela Malestein. Avec une bonne Tamara Horacek, tant dans l'axe de la défense qu'à la baguette en attaque, Metz continue d'être efficace, et Bruna de Paula donne six longueurs d'avance aux Messines, contraignant Gabor Elek à prendre son temps-mort (14-20, 37'). Les Hongroises ressortent rassérénées de cette coupure : beaucoup plus agressives dans leurs intentions, elles parviennent à mettre en difficulté Metz et reviennent progressivement au score (19-22, 44'). Mais Metz sait laisser passer l'orage, et gère bien la pression mise par le public ou la déception sur l'absence de coup de sifflet arbitral sur des décisions létigieuses. Blanka Biro repousse le penalty de Kristina Jørgensen (45') ? Hatadou Sako ressort une parade en réponse, et Metz, en supériorité numérique, marque deux buts de plus et garde une avance confortable (19-24, 47').

Dans le dernier quart d'heure, le retour de Kristina Jørgensen et de Valeriia Maslova sur le terrain ne provoque pas de changement dans le bon rythme des Messines, qui continuent de maîtriser la rencontre. Hatadou Sako continue d'être très, très efficace. Avec 19 arrêts, elle signe sa meilleure performance statistique en Ligue des champions. Fradi revient bien à nouveau à trois buts (25-28, 56'), mais Metz garde la tête froide en fin de rencontre, et notamment dans la dernière minute. Valeriia Maslova, sniper à 9 mètres (5/5) et Chloé Valentini, en contre, enfoncent les Hongroises dans les dernières secondes pour permettre à Metz de rentrer en Moselle avec six longueurs d'avance (26-32).

Une victoire de six buts à l'extérieur, ça rapproche sans conteste du Final Four. Mais la tête froide montrée ce samedi devra être conservée aux Arènes dans huit jours, pour assurer la qualification. Et ainsi revenir à Budapest début juin, mais pour jouer dans l'Arena, cette fois.

MG

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
L
L
1 année il y a

Confirmer la même prestation au match retour permettra aux Dragonnes de se hisser une nouvelle fois au final 4.
Belle ambiance en perspective aux Arènes de Metz dimanche prochain. Hâte d’y être !

Nico
Nico
1 année il y a

ça ferait 2 MHB au Final4 même si pour Metz c’est le gros F4 !

bdid
bdid
1 année il y a

Hatadou à 45% d'arrêts, elle les a dégouté. Mention aussi pour Tamara qui fait un gros match aussi. J'ai bien aimé aussi le 5/5 au tir de Maslova, de jolies fléchettes. Si elle est en forme comme ça pour le reste de la saison, c'est plutôt sympa.
Mention aux supporters/supportrices qui ont donnés de la voix. Ils n'avaient pas l'air nombreux mais on les a bien entendu.
Metz a bien dominé son sujet, même si ça n'a pas été simple. Bravo les Dragonnes et bon match retour (sérieux et tout et tout…)

Ymo34
Ymo34
1 année il y a

On a toujours du spectacle chez les filles : ça va vraiment vite et tout le monde joue.
Deux trois passes entre arrières et puis tir pendant que les ailiers font des allers-retours, ce handball est plutôt masculin… ben je préfère les filles.
Que vive les dragonnes lorraines !!!

St
St
1 année il y a
Répondre à  Ymo34

C’est vraiment rapide dynamique et plaisant
Les gabarits plus restreints donnent aussi plus d’espace
Le handball féminin mérite une meilleure visibilité

Sasori9
Sasori9
1 année il y a

C'est bien mais il faut rester les deux pieds sur le sol. Il ne faut pas oublier ce qu'l s'est passé il y a quelques années, les Messines ont dominé Holtebro au Danemark avant de perdre betement a Metz, trop arrogante !!!!

Johnfitzgerald_
Johnfitzgerald_
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

La finale contre Holstebro c'était il y a 10 ans… Je pense que personne à Metz aujourd'hui ne se voit déjà au Final 4 avant le match retour.

Sasori9
Sasori9
1 année il y a
Répondre à  Johnfitzgerald_

Oui bien sur, Tu as vu ce qu'll s'est passé avec Nantes il n'y a pas si longtemps ?
Donc on ne sait jamais.

bdid
bdid
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

"arrogant" n'est peut-être pas l'adjectif idoine, même si il est très (trop) à la mode en ce moment.

Nos derniers articles

9
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x