Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LDC (M)

La bonne année pour Veszprem ?

, par Isakovic

Kentin Mahe (Telekom Veszprem HC)

C’est un vent nouveau qui souffle en Hongrie. Veszprém affichera un visage neuf pour la saison 2023/2024. Suffisant pour enfin décrocher le titre en Ligue des Champions ? Revue d’effectif et analyse des points forts et des interrogations. 

Les départs sont nombreux, les arrivées aussi. Vladimir Cupara, Rasmus Lauge Schmidt, Zoran Ilic, Manuel Štrlek et Adrián Sipos quittent le navire rouge vers de nouveaux horizons. Pour pallier ces départs, certaines arrivées étaient prévues depuis quelques semaines : Agustín Casado, Lukas Sandell, Sergei Kosorotov et les Français Hugo Descat et Ludovic Fabregas. Il y a une semaine maintenant, le club hongrois annonçait le remplaçant du gardien serbe en la personne d’Ignacio Biosca, le portier espagnol de Plock. Une succession qui, sur le papier, pose question et qui n’est pas la seule. 

La doublure au poste de gardien

Ce sera une doublette espagnole dans les cages du club hongrois. Rodrigo Corrales semble indéboulonnable. L’ancien parisien finit la saison avec une moyenne de 30% d’arrêts par match. Ce qui laissait quelques miettes à Vladimir Cupara, désormais parti du côté du Dinamo Bucarest en Roumanie. Ignacio Biosca arrive de Plock où il a réalisé une belle saison, étant l’un des artisans de la belle campagne européenne du club polonais. Aucun doute qu’il aura le même rôle que Cupara l’année dernière. Cependant, le portier de 27 ans sera-t-il à la hauteur dans un club qui vise les sommets ? Affaire à suivre… 

Le poste d’arrière gauche

Le départ de l’une des stars mondiale, Rasmus Lauge Schmidt laisse un grand chantier sur le poste d’arrière gauche. À l’heure actuelle, ils ne sont que deux de métier à ce poste. Le premier est la jeune recrue russe, Serguei Kosorotov. Le grand arrière (200 cm) va apporter toutes ses qualités offensives. Fort de ses 66 buts en Ligue des Champions avec Plock la saison passée, il va apporter de la variété dans le jeu hongrois en représentant une vraie menace de loin, ce qui a pu manquer notamment lors de la double confrontation face à Kielce. Il reste néanmoins un jeune joueur qui va vivre sa première expérience dans un top club européen. Derrière lui, l’option Patrik Ligetvári ne semble pas envisagée par Momir Ilic. L’arrière hongrois reste cantonné aux tâches défensives dans le secteur central. Un peu léger donc pour le moment. Le demi-centre Yehia Elderaa devrait être la roue de secours sur ce poste, qui, à l’instar de celui d’arrière droit, n’a pas une grande profondeur. 

Nedim Remili (Telekom Veszprem)

Qui jouera au poste d'arrière droit ?

Ils sont désormais trois pour le poste d’arrière droit. Pour pallier le départ de Zoran Ilic, le club hongrois s’est attaché les services de Lukas Sandell en provenance d’Aalborg. Joueur complet, capable de tirer de loin, à travers et de jouer au près, il va devoir faire face à une concurrence XXL. Nedim Remili, arrivé cet hiver pour combler la longue blessure de Yahia Omar, a montré qu’il était l’un des meilleurs au monde sur son poste. Il a gagné la confiance de son coach ainsi que les cœurs des supporters rouges. Mais le blessé égyptien devrait faire prochainement son retour sur les terrains. Momir Ilic devra faire des choix avec ce casting plus que luxueux, ce qui fera forcément des déçus.

Au-delà de ces interrogations, Veszprém pourra s’appuyer sur trois atouts majeurs afin de décrocher le trophée.

Des ailiers de classe mondiale. À gauche comme à droite, les paires d’ailiers font partie des meilleures dans le monde. En complément de l’efficace Bjarki Már Elísson, c’est Hugo Descat qui débarque en Hongrie pour un nouveau défi. Le français de 30 ans va apporter sa fougue, sa hargne, sa technique et son efficacité redoutable. Les deux droitiers sont en plus d’excellents tireurs de 7 mètres. Le croate Manuel Štrlek quitte lui le club, après 5 saisons direction Nexe en Croatie. De l’autre côté, on ne change pas une doublette qui tourne bien. Gasper Marguc et Mikita Vailupau restent en rouge pour la saison à venir. Ils ont des profils similaires à leurs homologues de gauche, eux aussi spécialistes des penaltys. 

Du très lourd pour les pivots. Que dire du reste de la base avant hongroise ? En plus de Dragan Pechmalbec qui a changé de dimension cette saison, et du fidèle Andreas Nilsson, Veszprém a signé le transfert l’été. Ludovic Fabregas ouvre un nouveau chapitre de sa carrière. Considéré comme le meilleur à son poste, il va apporter des deux côtés du terrain. Défensivement, il reste plus solide et mobile qu’Adrián Sipos, celui qu’il remplace. Offensivement, il pèse par ses prises de bloc et ses déplacements toujours justes et dans le bon tempo. Il sera sans aucun doute la colonne vertébrale hongroise pour la saison à venir. 

Des demi-centres avec différents profils

Bien que Yehia Elderaa devrait alterner entre son poste de prédilection et celui d’arrière gauche, il reste le numéro un aux yeux de Momir Ilic. Tireur et duelliste, il représente une véritable menace pour les défenses adverses. Derrière lui, il y a bien sûr le français Kentin Mahé qui apporte de la vitesse. Plus dans un rôle de distributeur, il est aussi capable de tirer à travers et de finir l’action à 6 mètres. La recrue Agustín Casado en provenance de Melsungen est un profil hybride aux deux autres. Aimant graviter autour du pivot, il n’est pas exclu qu’il offre des caviars à ses intérieurs. Momir Ilic pourra aussi s’appuyer sur le jeune Péter Lukács qui a fait quelques apparitions cette saison. 

Une nouvelle fois, Veszprém dispose d’un effectif rempli de plusieurs stars. Pour le moment, malgré trois finales à Cologne, les rouges n’ont jamais franchi cette dernière marche. Sur les trois dernières éditions, les hongrois ont même loupé le Final Four à deux reprises. Le défi pour le staff de Momir Ilic sera de trouver les bonnes associations et de créer un collectif suffisamment rôdé pour décrocher le Graal européen.

Hugo Gueritaine

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Vardarian
Vardarian
11 mois il y a

J'ai peu de certitudes et beaucoup de doutes, mais je parie mon avatar que Veszprém ne va pas gagner le F4 2024: si le club hongrois triomphe à Cologne, je remplace Stoilov par le logo de Veszprém

Jack3544
Jack3544
11 mois il y a

Pour Ilic, qui gère le quotidien, Remilli n'est pas une solution en DC. Il a 4 solutions avant, donc remilli va jouer là où il est le meilleur, arrière droit. et Mahé demi-centre.
En français, c'est traduit par : Remilli titulaire en DC, Mahé sur le banc ou remplaçant ailier gauche, et Mine à la maison.

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x