Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LMS - J15

Paris et Dunkerque, larges vainqueurs pour la dernière de l'année

, par Sulc

Pour conclure cette première partie de saison, sept rencontres avaient lieu ce mercredi soir. A l'extérieur, le PSG et Dunkerque ont notamment marqué les esprits avec des succès 34-24 et 34-27 sur les terrains de Nîmes et Ivry.

Paris leader incontestable, Dunkerque large vainqueur à l'extérieur

Au Parnasse, les Parisiens n'ont pas laissé passer leur chance de passer l'hiver au chaud avec une quinzième victoire en 15 rencontres. Il ne faut que neuf minutes à Luc Steins et ses coéquipiers pour prendre trois longueurs d'avance (2-5, 9'). L'USAM a les opportunités pour recoller mais bute sur Andreas Palicka et ses 11 arrêts. Le PSG en profite pour inscrire trois buts de suite et accroître l'écart à 12-6 après 22 minutes. Julien Rebichon est le dernier buteur de cette première période, il permet aux Gardois de rester dans le coup après les trente premières minutes (11-15, M-T). La deuxième période démarre sur un gros rythme, les deux équipes se rendent coup pour coup avant qu'Elohim Prandi s'offre un triplé à la suite et donne un bon avantage à son équipe (13-20, 36'). Joze Baznik tente de retarder l'échéance parisienne avec 10 arrêts mais le club de la capitale trouve toutefois la faille. L'écart s'accroit un peu plus avec un avantage de neuf buts (17-26, 48'). Les locaux n'arriveront pas à accrocher leur cinquième victoire dans leur antre cette saison. Les visiteurs s'imposent finalement 34-24 malgré une dernière réalisation de Reyhan Zuzo. A Ivry, les hommes de Didier Dinart n'auront jamais vraiment réussi à entrer dans leur match et s'inclinent lourdement à Auguste Delaune. La défense dunkerquoise met à mal les Ivryens qui concèdent de nombreux jeux passifs dans ce début de rencontre. Plus efficaces aux tirs, les Nordistes en profitent pour faire un premier break (4-7, 13'). La différence dans ce début de rencontre se fait au niveau des gardiens. Mate Sunjic réalise 0 arrêt sur 9 tirs tandis que Valentin Kieffer tourne à 50% d'arrêts. Sur jet de 7 mètres, Tom Pelayo donne cinq longueurs d'avance à son équipe (4-9, 16'). Menés de six buts à sept minutes du terme de la première période, les Franciliens réagissent bien grâce à une défense plus agressive et qui tire profit de sa supériorité numérique. Francisco De Almeida Tavares remet les Rouge et Noir dans l'avancée en revenant à trois buts (11-14'). Les Dunkerquois peuvent à nouveau compter sur leur portier, auteur de 13 arrêts sur l'ensemble de la rencontre. En attaque, les ch'tis se montrent aussi à leur avantage avec un 17/21 au shoot et un score de 17-12 après 30 minutes. Déjà en difficulté, l'équipe francilienne est sanctionnée de nombreux deux minutes, pour des prises jugées trop hautes. L'USDK peut ainsi continuer son avancée avec un nouveau but de Shuichi Yoshida (14-22, 36'). Ivry commet trop de pertes de balles et des ballons qui leurs échappent aussi en défense. Leurs adversaires sont à l'affut pour conserver leur avantage puis passer la barre du +10 sur un but en pivot de Benjamin Afgour (16-26, 44'). Rien n'aura vraiment souri aux locaux en plus de la maîtrise dunkerquoise sur cette confrontation. Les Nordistes peuvent faire tourner l'effectif et s'imposer finalement 27-34. Dunkerque se donne de l'air en bas de tableau et passe devant son adversaire du soir.

Toulouse, bien implanté dans le Top 4

Après sa belle victoire contre Montpellier lors de la dernière journée, Toulouse enchaîne un deuxième succès de suite à Dijon. Promus cette saison, les Dijonnais connaissent des difficultés avec une dernière place au classement mais auront toutefois bien tenu face à un membre du Top 5. Ce sont eux qui prennent en premier deux buts d'avance après 9 minutes de jeu (4-2, 9'). La première mi-temps est équilibrée entre Dijon et Toulouse. Loïs Pasquet redonne un avantage d'une petite longueur en faveur des locaux (8-7, 18'). Le mano-à-mano dure de longues minutes entre les deux équipes avec cette égalité à un peu plus d'une minute du terme avant qu'Edouard Kempf puis Nemanja Ilic donnent une petite marge au Fenix, au meilleur des moments (14-16, M-T). Douze, c'est le nombre de buts inscrits en sept minutes entre Dijonnais et Toulousains ! Les locaux étaient revenus à hauteur sur le score de 18-18 grâce à Steeven Bois, puis les visiteurs ont repris le bon chemin sur une réalisation de Romain Giraudeau (20-23, 37'). Gonçalo Martins Vieira conforte la bonne période des Occitans avec un +6 au tableau d'affichage, mais la lanterne rouge ne veut pas en rester là. En six minutes, les Côte d'Oriens passent de -6 à -1 grâce au shoot transformé par Nevo Medina (27-28, 49'). Loïs Pasquet est bien en jambes avec un excellent 8/8 à 100% de réussite et redonne espoir à son équipe avec un score nul à cinq minutes du terme. Mais les visiteurs font parler leur expérience de ce championnat dans le money-time. Ils inscrivent un 5-1, synonyme de victoire et de deux points supplémentaires. Avec la défaite de Montpellier hier, Toulouse revient à seulement un point du podium. De quoi vivre une deuxième partie de saison palpitante !

Les autres résultats de la soirée

Trois autres rencontres avaient lieu ce mercredi soir. Pays d'Aix confirme sa belle victoire à Nantes en accrochant un second succès 34-32 face à Cesson-Rennes. Les Aixois auront su garder leur avantage une grosse partie du match avec un excellent Denis Serdarevic dans les cages, auteur de 14 arrêts ainsi que Gabriel Loesch et 8 buts. Chambéry aussi aura plutôt bien maîtrisée sa confrontation à domicile en s'imposant face à Saint-Raphaël. Troisième succès de suite pour les Savoyards après Dijon et Cesson-Rennes. Les dix buts de Dreevy Paschal n'auront pas suffi aux Raphaëlois face aux 16 arrêts à 36% d'efficacité d'Harun Hodzic. Devant plus de 8000 spectateurs, les Chartrais réalisent la bonne opération en refroidissant Co'Met avec une victoire 35-32 contre Saran. Les débats ont été longtemps accrochés avant que les visiteurs ne prennent les devants sans plus rien lâcher. Sergiy Onufriyenko aura été le métronome de Chartres avec 7 buts et 12 passes décisives. Dans un match riche en buts (72 !), Limoges Handball termine bien l'année 2023 avec une victoire 37-35 sur Créteil. C'est le sixième succès sur les sept dernières rencontres de Liqui Moly Starligue pour les Limougeauds qui s'installent à la cinquième place. L'illustre Dragan Gajic aura soigné ses stats sur cette rencontre avec 10 buts et 100% d'efficacité. Deuxième journée de suite où l'ancien montpelliérain passe la barre des dix buts dans une même rencontre !

A Ivry, Riotte Alexandre

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
seb
seb
5 mois il y a

Bonjour et merci pour le résumé des matchs !
Pour plus de clarté, ce serait bien je trouve de faire un rappel des résultats en bas de page de l’ensemble des matchs avec les scores, certains ne sont pas mentionnés dans l’article…

rkj4
rkj4
5 mois il y a
Répondre à  seb

Pas faux.
À minima, mettre simplement en gras et en couleur le score de chaque match à l'intérieur de son compte-rendu aiderait le lecteur sans compliquer le travail de mise en page. Je suppose que la plupart d'entre nous se reportent au site de la LNH pour une vision plus arithmétique de la journée, mais ce n'est pas une raison.

Bonyann
Bonyann
5 mois il y a

Une dernière journée prolifique en buts
Bonnes fêtes à toutes et à tous

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x