Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LMS

Micke Brasseleur : "Logique de venir à Saint-Raphaël"

, par Lanfillo

Micke Brasseleur (Pays d’Aix Université Club)

Après une saison à Constanta conclue par une victoire en Coupe de Roumanie, Micke Brasseleur signe son retour en Starligue en s’engageant pour deux ans à Saint Raphaël. Il nous a accordé quelques mots pour nous parler de son expérience à l’étranger et de ses ambitions avec le club varois.

HandNews : Bonjour Micke, merci de prendre du temps pour répondre à nos questions pendant ta préparation ! Comment se passe cette préparation avec ton nouveau club de Saint-Raphaël ?

Micke Brasseleur : Ça va dans l’ensemble. J’ai eu un petit peu de mal sur la première semaine à avoir des repères, parce que j’ai arrêté un mois avant les autres vu que le dernier match était le 14 mai en Roumanie, donc ça m'a fait deux mois complet d’arrêt. Mais dans l’ensemble ça se passe super bien, nous avons un groupe super sain, ça me fait vraiment plaisir d’être là.

HN : Justement, tu arrives dans un effectif qui a peu bougé cet été, comment te sens-tu au sein du groupe ?

MB : Oui, c’est un groupe qui n’a pas bougé du tout, on est que deux recrues, Rangel Da Rosa et moi. Pour l’instant, je me sens bien dans le groupe, je pense avoir trouvé ma place. C’est un groupe qui vit bien, que ce soit pendant les entraînements ou en dehors. J’ai eu l’occasion d’aller manger avec deux-trois gars de l'effectif, ils sont assez disponibles et ça reste une ambiance assez familiale.

"Pas de raison que je ne signe pas ici"

Micke Brasseleur (Pays d’Aix Université Club)

HN : Tu sors d’une année en Roumanie, ton retour en France était une opportunité ou un réel souhait de revenir ?

MB : Concrètement, cet hiver j’avais déjà eu quelques pistes, dont Saint-Raphaël. Les négociations se sont bien passées, elles ont été très rapides et je me suis senti respecté, il n’y avait donc pas de raison que je ne signe pas ici. Le cadre de vie est idéal, le club est bien structuré et a de l’ambition, donc pour moi c’était logique de venir ici. Après, j’avais aussi envie de revenir en France, j’ai fait une saison en Roumanie et c’était suffisant pour moi.

HN : Peux-tu nous raconter cette saison en Roumanie ?

MB : Pour parler de Constanta et plus généralement de la Roumanie, on est vraiment loin des clichés que l’on entend en France, c’est un pays qui est vraiment agréable. En plus, la ville de Constanta est une station balnéaire donc l’ambiance est cool, les gens et les supporters sont super accueillants donc c’était vraiment bien. Au niveau handball, le club a pas mal d’ambitions car l’objectif est toujours de finir au moins deuxième du championnat derrière le Dinamo Bucarest, étant donné qu'ils étaient intouchables sur les dernières années. Par contre le championnat a un niveau un peu moins élevé que le nôtre, il y a moins d’équipes fortes. 

HN : pourquoi avoir choisi Constanta en partant d’Aix ?

MB : En partant d’Aix j’avais envie d’aller à l’étranger car j’avais eu une petite expérience en Allemagne il y a quelques années (Cobourg, D2 allemande en 2015-2016) et ça ne s’était pas très bien passé donc j’avais envie de réessayer à l’étranger et de voir autres choses, me faire une meilleure idée de l’étranger.

Avec Adrien Dipanda, "On va former une paire très complémentaire"

Adrien Dipanda (Saint-Raphaël Var HB)

HN : Tu signes à Saint-Raphaël pour deux ans, qu’est ce qui t’a plu dans le projet ?

MB : J’ai pour objectif personnel de renouer avec la coupe d’Europe, et Saint-Raphaël est un club structuré, avec une histoire, et qui a de l’ambition. Je connaissais le coach (Benjamin Braux), même si je n’avais jamais travaillé avec lui, mais il a beaucoup évolué en Île de France (Massy et Tremblay). On a été amené à se rencontrer et à discuter beaucoup pendant ma carrière, donc j’avais aussi envie de travailler avec lui. Et puis le cadre de vie, la ville et les alentours de Saint-Raphaël ont fait que j’ai vite pris ma décision.

HN : A propos de tes ambitions personnelles, quelles sont-elles pour la saison à venir ? Ton association avec Adrien Dipanda sur le poste va être intéressante.

MB : J’ai envie de gagner plus en régularité, car c’est ce qui m’a fait défaut très souvent. J’ai envie d’apporter ce que je sais faire et ce que j’ai appris ces dernières années pour le club. Pour parler d’Adrien Dipanda, c’est un super gars, on discute beaucoup pendant les entraînements. Il m’aiguille sur certains trucs que je ne vais pas forcément voir, donc je pense qu’on va former une paire très complémentaire et très saine car on tire dans le même sens. Je pense que ça va être une belle année.

HN : Vous jouez Nancy en coupe de France pour le premier match officiel le 30 août, puis vous accueillez Nantes en ouverture du championnat. Où en est l’équipe avant ces deux premières rencontres importantes ?

MB : Dans l’ensemble, je pense qu’on est là où on devrait être, on n’est pas en retard. On a fait un tournoi à Chambéry (victoire contre Limoges 40-39 et défaite contre Chambéry 39-31) et une confrontation contre Istres (victoire 30-25). On fait aussi beaucoup de travail vidéo, donc on sait sur quelles pistes avancer. On sera dans les temps pour le premier match contre Nancy.

Propos recueillis par Florian Fischer

Prochain match TV

Slovénie

09:00

Jeu. 25 Juil.

Danemark

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Relimi
Relimi
10 mois il y a

Un mercenaire, pas très fort, mais pas trop mauvais, et gaucher

Usamiste
Usamiste
10 mois il y a

Bon courage, St Raph !

cochonne
cochonne
10 mois il y a

Bonjour
Deux cerveaux et un muscle…

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x