Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LdC (M)

Barcelone ne fait qu'une bouchée de Kiel et file en finale

, par Lanfillo

Dika Mem (FC Barcelone)

Le FC Barcelone a justifié son statut de favori de la Ligue des champions en prenant souverainement le dessus sur le THW Kiel dans la deuxième demi-finale de la Ligue des champions à Cologne (30-18). Le Barça retrouvera Aalborg en finale demain.

On parle souvent, pour cette affiche entre Kiel et Barcelone, du "classique" du handball européen, entre les deux équipes les plus titrées et les plus fréquemment présentes au sommet de la Ligue des champions (10 titres sur 20 qualifications en demi-finales pour Barcelone, 4 titres sur 14 demi-finales pour Kiel). Mais pour ce nouveau classique, Barcelone n'a pas laissé place au suspense et s'est logiquement offert la qualification en finale de la Ligue des champions (30-18). Meilleurs en défense, efficaces en attaque, le Barça a pu aussi compter sur un Emil Nielsen d'exception, qui les a mis dans les meilleures dispositions pour une qualification dans un fauteuil pour affronter Aalborg en finale, comme lors de l'édition 2021.

Kiel plus de dix minutes sans marquer face à un grand Emil Nielsen

Alors que lors du match précédent, l'écart de deux buts n'était apparu que dans le money-time, Barcelone s'est empressé de creuser l'écart dans cette deuxième demi-finale. Deux arrêts d'Emil Nielsen, deux pertes de balle des Zèbres, et Dika Mem peut offrir un 3-0 d'entrée aux Catalans (4'). Mais pour Kiel, le faux départ est sans incidence. Dans une Lanxess Arena qui est acquise aux Allemands, Kiel parvient à trouver de premières solutions dans la défense barcelonaise, Samir Bellahcene sort son premier arrêt face à Blaz Janc, et Harald Reinkind égalise bien vite (4-4, 7'). Sur un tir puissant, Eric Johansson donne même le premier avantage à Kiel (4-5, 11').

Mais Barcelone reprend vite le contrôle du match, grâce en particulier à son gardien Emil Nielsen. Alors que Bellahcene ne réalise plus d'arrêts et laisse sa place à Tomas Mrkva à la vingtième minute, l'ancien Nantais réalise sort un tir du THW sur 2 dans le même temps (6/12 après 20'). Kiel connaît une traversée du désert offensive pendant plus de dix minutes, et Aitor Ariño offre au Barça quatre buts d'avance (10-6, 22'). Niclas Ekberg met fin à la passe difficile offensivement de Kiel, durant laquelle l'équipe de Filip Jicha a encaissé un 5-0, mais Barcelone garde sa supériorité. Ekberg échoue sur penalty devant Nielsen (25'), qui finit tout proche des 50% à la pause (8/17), et Barcelone profite du but laissé vide par le jeu à 7 de son adversaire pour marquer des buts faciles. A la pause, le score est sans appel en faveur de Barcelone (15-9, 30').

Le Barça déroule en deuxième période

Barcelone ne se relâche pas au retour des vestiaires, Jonathan Carlsbogard débloquant son compteur pour donner huit buts d'avance aux siens (17-9, 32'). Emil Nielsen non plus ne se relâche pas, en faisant à nouveau la loi sur penalty devant son compatriote Magnus Landin (34'). La défense de Kiel met de l'impact et fait déjouer le jeu barcelonais pourtant jusqu'ici bien orchestré par le jeune Petar Cikusa, et le THW parvient à bien mener des contres, au point que Carlos Ortega pose un temps-mort pour couper l'élan des Zèbres (18-14, 38'), et ça marche. Kiel bute de nouveau sur la défense barcelonaise, et Melvyn Richardson redonne six buts d'avance aux siens, avant que Nielsen n’écœure cette fois Eric Johansson à 7 mètres et que Timothey N'Guessan ne trouve pour la première fois les filets (21-14, 42').

Plus constant tant en attaque qu'en défense, Barcelone reste sérieux en deuxième période pendant que Kiel coule progressivement. Le THW connaît une nouvelle période de dix minutes sans marquer, et les Catalans en profitent pour prendre pour la première fois dix buts d'avance (24-14, 48'). Le match est plié, et Dika Mem peut aller se reposer sur le banc pour se préserver pour la finale de demain contre Aalborg. Le public allemand n'y croit plus, et les tambours du public ne frappent plus que pour assurer le bruit de fond routinier quand, à dix minutes du terme, le coin barcelonais fête déjà la victoire. La salle réserve une ovation pour Emil Nielsen lorsque celui-ci sort à moins de dix minutes de la fin, avec une performance majuscule : 15 arrêts sur 32 tirs (dont 3 penaltys !), quand le duo Bellahcene-Mrkva, à la peine, n'a réalisé que quatre parades (une seule pour Bellahcene, 3 pour Mrkva). Gonzalo Pérez de Vargas, en moins de 10 minutes, fait même mieux que la paire du THW, avec 5 arrêts. Le succès de Barcelone s'élargit en fin de rencontre, alors que Kiel, en plein cauchemar, ne marque plus. Petit lot de consolation, Steffen Weinhold parvient à marquer dans la dernière minute pour le dernier Final Four de sa carrière. Vainqueur avec douze buts de marge (30-18), Barcelone confirme son statut de grand favori du week-end. Stefan Madsen et ses joueurs vont devoir phosphorer pour trouver des solutions face à un Barça capable d'afficher une telle supériorité.

Mickaël Georgeault, à Cologne

Transfert

Départ

Reste de l'Europe

THW Kiel

deu Sven Ehrig

ALD

Holstebro

Voir les transferts
0 0 votes
Évaluation de l'article
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mad_Max
Mad_Max
14 jours il y a

Le Barçe peut clairement dire merci à Emile.
Il a gagné le match à lui tout seul, à en faire hesiter tous les tireurs de Kiel.

Bref du grand art, Bravo!!

NICOLAU
NICOLAU
13 jours il y a
Répondre à  Mad_Max

Nielsen est un super gardien et la relève de Landin pour le Danemark est tout trouver.Apres un gardien fait partie intégrante et itinérante d’une équipe au handball .Le Barça a bien défendu et a été « clinique » et a profité des arrêts de Nielsen pour « atomiser »Kiel.Mais la vérité d’un jour n’est pas tjrs celle d’un lendemain.Contre Aalborg se sera une autre opposition et l’équipe bis du Danemark connaît Nielsen.

Dernière modification le 13 jours il y a par NICOLAU
Olivier1
Olivier1
13 jours il y a

Toujours aussi soporifique Jérôme Fernandez…..

jeanloup47
jeanloup47
13 jours il y a

Qu’est qu’il leur a fait Mimille? C’est une Barrière, un Mur, une Forteresse ….Un Bunker ! Bon j’arrête de copier Edmond Rostand

Nenad74
Nenad74
13 jours il y a

Bjr à tous. Sans être génial , loin s’en faut, le Barca a atomisé des Zèbres bien pâles, et j’en suis le plus heureux des hommes.
Grand merci à E.Nielsen tjrs aussi impressionnant avec sa tête d’eternel poupon.
Mais les Kielers, lorsque on ne les laisse pas jouer aux voyous comme contre le MHB en 1/4 finale, est une équipe très moyenne.. les Wienczek et Cie, n ont pas pu mettre des pains pour faire mal et détruire les joueurs, comme ils l’avaient fait contre Porte, Skubbe et Monte, et voler la qualification avec la bienveillance Arbitrale …
Les 2 clubs Allemands éliminés en 1/2 malgré la toute puissance financière, …ça fait du bien de voir cela.
Vive le spectacle en finale , le beau jeu, et vive le nouveau champion , que ce soit l’un ou l’autre, mais je dois dire que les Danois m’ont impressionné quel réservoir de Jeunes, avec Hofer et Arnoldsen ..

Jack44
Jack44
13 jours il y a
Répondre à  Nenad74

Montpellier avait en effet été bien secoue, mais ils ont été défaillants mentalement. Quand à la puissance financière, tu crois que Barcelone etAalborg payent leurs joueurs avec des tickets resto?

Nenad74
Nenad74
13 jours il y a
Répondre à  Jack44

Non pas d accord, MHB à été châtie avec la bienveillance des Arbitres .les 20 1ères minutes, c était de la boucherie , comment Wiencziek à pu rester sur le terrain, il ne jouait que le bonhomme pour faire mal et impressionner, et il a réussi puisque Skubbe avait été très faible, comme Monte, on se serait cru du temps des Roggish, Fritz etc…les Poètes Germaniques.
Le MHB a pt être craqué en fin rencontre, mais vu les absents sur blessure , c est logique au vu des turnovers impossibles.
Quant à la puissance financière Allemande, elle fait la loi depuis des lustres, les exemples Sont multiples, et tout le monde se plié à leur volonté, et ils ont remporté trop de victoire grâce à l importance de leur pays sur l’échiquier du Hand, et consciemment ou inconsciemment les Arbitres les ont trop favorisés.

Johnfitzgerald
Johnfitzgerald
13 jours il y a
Répondre à  Nenad74

« Quant à la puissance financière Allemande, elle fait la loi depuis des lustres, les exemples Sont multiples. »

Est-ce qu’on peut les avoir ces exemples ?

8
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x