Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LDC (M)

Magdeburg perd son titre face à Aalborg, après une rencontre irrespirable

, par Gensheimer

Bennet Wiegert (Entraineur SC Magdeburg)

La magie de Cologne a encore opéré, Aalborg pourtant outsider vient s’imposer contre les tenants du titre Magdeburg. Dans un match tourné vers la défense, personne n’a jamais réussi à prendre l’avantage avant les deux dernières minutes. Mikkel Hansen va pouvoir, avant de prendre sa retraite, tenter une dernière fois de remporter le trophée qui lui manque (26-28 score final).

Les deux équipes ne prennent pas le temps de se regarder, de part et d'autre les attaques sont rapides et les défenses rugueuses (2-2 3’). Aalborg, malgré un premier stop défensif, n'arrive pas à prendre la tête à cause de deux tirs repoussés par… les montants de Sergey Hernandez. Les joueurs danois, bien préparés au combat posent soucis aux Allemands, qui voient leurs offensives repoussées les obligeant à faire de longues possessions (4-5 10’). Mads Hoxer (Aalborg), réalise un gros début de match en inscrivant trois des cinq premiers buts de son équipe. Malgré ça, à force de rater en attaque à l’instar du 7 m de Mikkel Hansen, Magdeburg est dans le match, où personne n’arrive à prendre le large (7-7 16’).

Les deux équipes au rendez-vous

Fraîchement entrée à la place de Niklas Landin, Fabian Norsten fait une première parade, bien suivie par Mads Hoxer, en feu dans cette première mi-temps. Du côté allemand, c’est Omar Magnusson, déjà 5 réalisations, fait la différence face à une défense bien en place (10-9 23’). Les coéquipiers de Christian O'Sullivan montent également d’un cran en défense. Dans un handball de plus en plus tourné vers l’attaque, cet après-midi c’est bel et bien deux grosses défenses qui s’affrontent (10-11 27’). Contrairement aux premières actions de la partie, les attaques sont longues et la différence se fait sur des duels en un contre un. La première période se termine sur un score nul et logique (11-11 30’).

Les défenses ne faiblissent pas

Au retour des vestiaires, c’est autour des gardiens de se répondre après une parade de Sergey Hernandez, avait l’occasion de faire le premier break, c'était sans compter sur les deux parades de rangs de Fabian Norsten, laissant Aalbrog reprendre l’avantage (12-13 34’). La rencontre est encore parfaitement équilibrée quand l’une des équipes marque l’autre marque, les parades des gardiens se répondent également (14-14 37’). En double infériorité numérique, Aalborg résiste aux attaques allemandes. L’ ambiance devient de plus en plus électrique sur le terrain comme dans les tribunes. En effet, à 20 minutes du terme personne n’a réussi à s’envoler, pire l’écart n’a jamais excédé le but d’avance (17-18 42’). Pour leur dernier match sur la scène européenne, les sœurs Bonaventura, après avoir fait recour à la vidéo, ont exclu le capitaine allemand et leader défensif, Christian O’Sullivan après une grosse faute sur le bras de Thomas Arnoldsen (19-19 45’). Malgré des faits de jeu en la défaveur de Magdeburg, les tenants du titre reprennent la main dans la rencontre, tout reste donc à faire dans les dix dernières minutes de la rencontre (21-20 50’). Les pertes de balles se font rares dans cette rencontre (6 contre 4) laissant peu de places aux contre-attaques, expliquant en plus de deux grosses défenses le score encore faible (22-22 52’).

Un money-time irrespirable

À cinq petites minutes du terme, l’ambiance devient irrespirable dans la Lanxess Arena de Cologne, à présent, les équipes n’ont plus le droit à l’erreur (24-24 55’). Mads Hoxer, toujours aussi efficace répond bien à Omar Magnusson, les deux joueurs sont respectivement à 7 et 9 buts. Un arrêt de Niklas Landin, offre une balle de +2 aux siens, il reste une minute 30. Une balle en or transformée par l'inévitable Max Hoxer. Un nouveau 7 m d'Omar Magnusson offre un dernier espoir aux Allemands. Cependant, à trente secondes de la fin du match Aalborg, balle en main, peut enterrer les rêves des supporters de Magdeburg. C’est finalement Sebastian Barthold qui transforme ce dernier tir synonyme d’accession en finale demain contre le vainqueur du match opposant le Barça à Kiel (26-28 score final).

SC Magdebourg – Aalborg Handbold : (26-28).

Arbitres : Mmes Charlotte et Julie Bonaventura (FRA)

Magdebourg : Hernandez 9 arrêts dont 1/1 pen., Aggefors – Chrapkowski, Musche 4/5 Claar 4/7, Kristjansson 2/5, Pettersson 2/3, Smarason 3/5, Magnusson 10/15 dont 5/5 pen., Hornke, Weber, Lagergren, Mertens, Saugstrup 1/1, O’Sullivan (cap), Bergendahl. Entraîneur : Bennet Wiegert. Exclusions : O’Sullivan (40’). Carton rouge : O’Sullivan (43’)

Aalborg : Landin 4 arrêts dont 0/2 pen., Norsten 8 dont 0/2 pen. – Nilsson 1/5, Wiesmach, Barthold 6/6, Arnoldsen 5/9, Nielsen, Hald, Hoxer 8/15, Larsen, Vlah 1/4, Bjørnsen 1/1, Møller, Møllgaard 1/1, Antonsen (cap), Juul, Hansen 5/6 dont 2/3 pen. Entraîneur : Stefan Madsen. Exclusions : Hald (38’), Hoxer (39’)

Aurélien Fort, à Cologne

Transfert

Arrivée

Ligue des Champions Masculine

OTP Bank - Pick Szeged

por Miguel Martins

ARG

Aalborg Håndbold

Voir les transferts
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
NICOLAU
NICOLAU
14 jours il y a

Cette équipe bis du Danemark va certainement rencontrer le Barça.Et elle c’est défendre avec intensité.Hansen a des chances de partir avec le seul titre qui lui manque.Battre Magdeburg c’était pas gagner d’avance.Match vraiment serrer.

Nenad74
Nenad74
13 jours il y a

Ces sacrés Danois , surprenant, ont fait dejouer les Allemands , pourtant favoris, et muselés des joueurs comme Félix Claar, et ce n est pas rien, et ce malgré Magnusson , très impressionnant.
Ils doivent avoir une sacrée formation au Danemark, pour nous sortir , après les Gidsel et Cie, des talents comme Arnoldsen et Hofer , déjà immenses hier malgré leur jeune âge, et n’oublions pas que le Danemark a formé la presque totalité des joueurs des Îles Féroé, qui nous avaient emballés lors du dernier Euro

Jack44
Jack44
13 jours il y a
Répondre à  Nenad74

Et ils n’hésitent pas à lancer de jeunes talents, si ils sont meilleurs que les vieilles gloires. Comme sait aussi le faire Krumboltz

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x