Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LMS (J28)

Nîmes s'offre le PSG sur le fil et relance le suspens de fin de saison

, par Omeyer

VINCENT Gueric (USAM Nimes Gard)

Pour la dernière à Coubertin de Nikola Karabatic, les Nîmois seront venus jouer les trouble-fêtes. Outsiders sur le papier, la Green Team réalise le gros coup en battant les Parisiens, désormais à un seul point des Nantais (32-33).

7 buts en quatre minutes, ça va à mille à l'heure dans ce début de rencontre. Heureusement pour les Nîmois, Joze Basnik s'impose sur les tirs d'ailiers et permet à l'USAM de rester dans le match. Paris impose son jeu rapide, mais les replis nîmois sont bien effectués. Le secteur central met du coeur à l'ouvrage et se dresse souvent sur la route de Kamil Syprazk (9-8, 15').

Le portier slovène est dans son match, tandis que Jannick Green peine à toucher des ballons nîmois, remplacé par Léo Villain. Les hommes de Yann Balmossière tiennent la baraque et le duel, jouent bien les coups et trouvent des solutions, profitant des égarements défensifs de Kent Tonnessen pour tromper les portiers parisiens. Seules ombres au tableau, ce sont les blessures de Damien Gibernon et de Léo Villain qui viennent inquiéter et diminuer les deux formations pour le reste de la partie (14-14, 30').

Nîmes réalise un deuxième acte de titan

Au retour des vestiaires, les deux formations ne se lâchent pas d'une semelle. Luc Tobie et Guéric Vincent répondent à l'ancien nîmois, Elohim Prandi, meilleur parisien sur le terrain à l'heure actuelle. Le suspens pour le sacre de champion de France sera-t-il relancé ce soir ? (23-23, 44'). Jusque là plus calme et posée, la rencontre commence à s'emballer avec les différents engagements rapides des deux côtés. On porte le ballon, on remonte le terrain à deux mille à l'heure et l'on rentre dans le dernier quart d'heure sans qu'aucune des deux équipes ne prenne l'ascendant sur l'autre.

C'est évidemment lorsque j'écris ces lignes que le PSG passe le ballon du +2, plus gros écart de la partie jusque-là. Tout allait bien jusqu'à ce que Ruben Marchan ne viennent commettre une faute grossière sur Guéric Vincent en contre-attaque. Une exclusion temporaire qui pourrait faire basculer la rencontre en faveur de la Green Team. Jean-Jacques Acquevillo plante le ballon du +1 et les Parisiens perdent le ballon sur l'action suivante. 39s restent à jouer, Nîmes est pour le moment entrain de créer l'exploit. Guéric Vincent ne tremble pas et marque le but salvateur pour l'USAM. Une défaite pour Paris, une victoire de prestige pour Nîmes et voilà comment on relance une fin de saison (32-33, score final).

 

T.A

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
17 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Philippemhb
Philippemhb
1 mois il y a

Magnifique exploit de la part des Nîmois qui ont vraiment mis du cœur à à l’ouvrage. Le suspense est relancé.
Une fin de championnat passionnante nous attend pour les deux dernières journées.

Dernière modification le 1 mois il y a par Philippemhb
drauglin
drauglin
1 mois il y a

Les joueurs ont laché le coach ? Il se passe quoi au PSG ? Ils finissent l’année sans envie, sans énergie, sans rien…

Jack44
Jack44
1 mois il y a
Répondre à  drauglin

Tu enleves Prandi, c’est une branlee

Hand3448
Hand3448
1 mois il y a
Répondre à  Jack44

C’est clair et sans compter l’arbitrage.

Sasori9
Sasori9
1 mois il y a
Répondre à  drauglin

Quand PSG n’est pas qualifié le FF Cologne, les joueurs baissent les bras…. Ce n’est pas la première fois, c’est déja le cas dans le passé.

Poulette
Poulette
1 mois il y a

Ces derniers temps le psg c’est Prandi et le reste c’est l’ombre d’eux même. Que se passe t’il ? Steins il y a quelques temps marchait sur l’eau, c’est loin d’être le cas maintenant. Ça relance le suspense pour la fin de championnat! Dommage que Montpellier soit un peu en retard aux points ça aurait été une fin de championnat de folie si 3 équipes pouvaient prétendre au titre

Jack44
Jack44
1 mois il y a
Répondre à  Poulette

En effet, Prandi marche sur l’eau. Steins semble usé par sa sur-utilisation. Szyprak, quand à lui, semble « moins concerné ». Le jeu minimaliste ne met pas les ailiers en évidence. Thonessen est quand même un second couteau, et aurait dû se voir siffler 3 ou 4 pénalties, il est constamment en zone.

Pour une fois, Green, n’a pas comblé les trous, et les frères Karabatic, piliers « incontestables » de l’EDF semblent faire de plus en plus leur âge, Luka dépassé en défense, Nikola….quelques minutes, quelques fulgurances et puis clignotant pour laisser sa place à Holm (non je déconne).

Dernière modification le 1 mois il y a par Jack44
drauglin
drauglin
1 mois il y a
Répondre à  Jack44

Je veux bien que Thonessen ne soit pas un top player, mais dans ce cas à Nimes, il n’y a que des seconds couteaux voire même troisième de cordée. Normalement, avec un effectif pareil, Holm, Thonessen, ça doit laisser Nimes à 5-6 buts dans la musette.

Jack44
Jack44
1 mois il y a
Répondre à  drauglin

Quand je parle second couteau, c’est pour un club visant le titre suprême européen…en effet, au vu des CV et des forces en présence, 5, 6 buts auraient été logique. Mais la difference d’engagements dans les 10 dernières minutes était impressionnant.

Philippemhb
Philippemhb
1 mois il y a

Je ne suis pas nantais (voir pseudo) et j’ai été très agacé de l’incapacité du MHB a les gagner la semaine dernière, mais un premier titre de champion de France pour le H ne serait pas volé.
A voir le prochain match contre le jeu rapide de Créteil…
En tout cas, Montpellier mis à part (Grr!) l’Occitanie ne réussit pas aux parisiens cette année…

Averell
Averell
1 mois il y a

Vraisemblablement les supporters parisiens ne seront pas d’accord avec moi, mais paraxodalement cette defaite pourrait elle etre un mal pour un bien?
D’abord pour l’interet du championnat. Tout comme j’avais dit que c’est dommage que Brest ne soit pas champion chez les filles pour rompre la monotonie, ca serait bien que ce ne soit pas toujours le PSG qui l’emporte chez les hommes. Et Nantes se verrait recompense l’excellent travail fourni depuis plusieurs annees!
Et puis, surtout, est ce que ca pourrait faire reflechier les dirigeants parisiens sur la pertinene de leur effectif pour l’an prochain? Parce que pour le standing et les objectifs affiches, l’effectif est quand meme un peu leger, surtout si le coach ne fait pas confiance a certains joueurs et accelere ainsi l’usure des titulaires.

Sasori9
Sasori9
1 mois il y a
Répondre à  Averell

Avec Morel comme coach, c’est impossible que Brest soit championne de France. 3 ans gachis !!!

fan des dragonnes
fan des dragonnes
1 mois il y a
Répondre à  Sasori9

un club, une equipe, un coach ont besoin d’une vision, pas d’un kaleidoscope! Quelles que soient les qualités de Morel, quand le cahier des charges ressemble à une toile de Picasso, difficile de suivre une ligne. Donne un tel president à Mayonnade, il fera une daube!

NICOLAU
NICOLAU
1 mois il y a
Répondre à  Averell

Exact par exemple le cas »Holm » qui joue pratiquement jamais et la sur-exploitation de Steins qui est « cramé ». C’est surtout Nîmes qui a su être efficace et clinique et en additionnant l’intensité sur ce match qui relance le championnat.Les prétentions de Paris et son budget devrait pouvoir tripler ses postes pour pouvoir pallier les blessures et faire tourner l’effectif.Ces dernier temps bcp de blessés et a tjrs tirer sur les mêmes. La responsabilité du coach peut être mise en avant pour le tur- over.

rkj4
rkj4
1 mois il y a
Répondre à  Averell

Je suis supporter parisien et d’accord avec toi. Surtout sur ton dernier paragraphe. La gestion de l’effectif et une partie du recrutement sont de pire en pire. Un coup de pied au derrière pourrait réveiller non pas l’équipe, mais l’encadrement. Sans parler de Gonzalez, qui a l’air paumé.
J’espérais que, maintenant que la LDC est terminée, les gars allaient pouvoir se refaire une petite santé et finir un peu mieux le championnat mais ce n’st pas le cas.
Les deux matchs suivants ne vont pas être de la tarte. Comme toujours, Créteil sera féroce et Aix, on ne sait jamais avec eux.

Pikor
Pikor
1 mois il y a

Salut à tous,
De ce que j’ai vu hier après midi n’augure rien de bon. Les cadres sont cramés, le fond de jeu se liquéfie aux fils des rencontres et on comprend vite que Prandi est définitivement la seule arme absolue. Il faut gagner absolument les 2 derniers matchs car le H est lui dans une dynamique inverse. Créteil et même Aix ne seront surtout pas une partie de plaisir. Même le match dédié à notre Légende Nationale à Bercy ne sera peut être pas la fête annoncée. Quel gâchis ! Quelle mauvaise gestion de cette pourtant belle équipe.
Espérons que je me trompe.

jeanloup47
jeanloup47
1 mois il y a

Je suis en accord avec les blogueurs Les 8 / 9 éléments utilisés par le coach sont  »cramés »; le PSG dépend du bras d’Elohim !
Aujourd’hui le premier élément à remplacer au Paris; C’est Raoul Gonzalès
Un mot, d’un ancien arbitre. Je n’est (de mémoire) jamais constaté, à ce niveau; la pauvreté de l’arbitrage de ce couple (pour ne pas dire plus) !

17
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x