All – J19

Kiel – Rhein-Neckar, un choc sans opposition

Avant les fêtes, les Rhein Neckar Lowen avait l’occasion de faire un pas supplémentaire vers son premier titre national. Pour cela, il fallait battre lors du match au sommet de cette 19ème journée battre le THW Kiel dans son antre de la Sparkassen Arena, forteresse en Allemagne.

Canellas Kiel 4

L’enjeu prend le dessus sur le jeu

Dans un début de match assez statique, Canellas s’illustre en inscrivant 4 buts en moins d’un quart d’heure, profitant d’un rythme lui convenant à merveille. Côté Rhein Neckar, on peine à contourner une défense bien en place (7-5, 17′). Après un temps mort de Nikolaj Jacobsen, les choses ne s’arrangent pas. Et même en supériorité numérique, peu de solutions franches sont obtenues. Les arrières, notamment, sont à la peine, à l’image de Kim Ekdahl du Rietz, peu rassurant balle en main. Il faut alors s’en remettre à la précision de Sigurmansson sur son aile, remplaçant avec brio Uwe Gensheimer, blessé au mollet. Il permet aux siens, accompagné par un bon Mikael Appelgren dans sa cage, de rester dans le match. Mais déjà peu évident, l’avenir des Rhein Neckar dans cette partie se complique après la blessure de Patrick Groetski, sa machine à marquer sur l’aile droite. Si à la mi-temps l’écart n’est que de 3 buts, la maîtrise que le THW Kiel exerce sur ce match semble lui permettre de pouvoir envisager la suite sereinement (12-9).

Kiel déroule

Le début de seconde mi temps ne fait figurer aucun changement majeur. Kiel accentue son avance face à des visiteurs toujours autant en difficulté offensivement (15-9, 34′). La défense, qui fonctionnait encore bien dans le premier acte, est elle aussi entrainée par le fond au fil du temps qui passe, et l’écart enfle. Jacobsen semble sans solution sur son banc, devant composer ce soir avec une base arrière apathique, manquant d’envie, et que même Andy Schmid ne parvient pas à sauver. Car l’envie et la détermination sont de l’autre côté, à l’image de Toft Hansen venant récupérer au sol le ballon du +7 (20-13, 42′). Les Kielers se lâchent, Canellas encore lui inscrit un but à la Sebastian Simonet en 360 tandis qu’en face les individualités plongent les unes après les autres. Seul Rafael Baena se bat et obtient de nombreux jets de 7m, mais le match est déjà plié. Les blessures conjuguées de Groetski et de Peterson, touché à la tête en début de match, auront été de trop pour les Rhein Neckar qui auront produit un vrai non match. Kiel s’impose avec la manière 31-20 et revient ainsi à 2 points du leader.

J.S. Sobocinski

Pub Espace Pronos Allemagne

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kieler - le 24 décembre 2015 à 16h52

    Et sur ce joyeux noël

  2. Kieler - le 24 décembre 2015 à 16h54

    Ah et premier ou deuxième match de borut mackovsek et 7 buts inscrits

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).